ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
« Selfie » d’un macaque : les droits d’auteurs dans tout cela? - Par : Substance,

« Selfie » d’un macaque : les droits d’auteurs dans tout cela?


De plus en plus souvent, nous entendons le mot « selfie », en français égoportrait, pour décrire un « autoportrait photographique fait à bout de bras, la plupart du temps avec un téléphone intelligent, un appareil photo numérique ou une tablette, généralement dans le but de le publier sur un réseau social ». En ce qui concerne la publication des images sur les réseaux sociaux, nous avons l’obligation de respecter les droits des auteurs. Il en est de même pour le « selfie ».

Dans certain cas, les règles ne sont pas évidentes. Le photographe David Slater a voyagé en Indonésie en 2011 pour prendre des photos de macaques. En cours d’installation, un macaque a subtilisé son appareil photo et a pris des centaines de clichés. La plupart de ces photos étaient inutilisables mais certaines d’entre elles se sont révélées excellentes. Par la suite, David Slater a diffusé les images du premier « selfie » d’un macaque.

Wikipedia a retransmis ces photos. Monsieur Slater a demandé l’enlèvement des photos mais cette organisation a refusé, prétextant que les droits d’auteurs ne s’appliquaient pas étant donné que le macaque a pris lui-même la photo et que celui-ci n’est pas humain. La photo est, selon Wikipédia, du domaine public. Qui a raison? L’affaire « Slater contre Wikipédia » est née.

Les autorités américaines ont rendu leur verdict fin août 2014et ont donné raison à Wikipedia. L’U.S Copyright Office a d’ailleurs transformé son règlement. Les œuvres produites par la nature, les animaux et même les plantes seront désormais du domaine public.

 

 

 

commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *