ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Former les gestionnaires de projets de demain - Par : Substance,

Former les gestionnaires de projets de demain


Titulaire d’un doctorat de l’ÉTS, Christiane Papineau est spécialisée en gestion de projet au Département de génie de la construction. Elle souhaite développer chez les étudiants les compétences humaines et politiques essentielles au rôle de gestionnaire de projet.

Calendrier des étapes d’un projet

Achetée sur Istock.com. Droits d’auteur.

« Les dernières études montrent que les compétences relationnelles sont importantes pour gérer efficacement un projet. Le gestionnaire a un grand rôle à jouer pour faire respecter les échéances et les budgets », précise-t-elle. Il doit aussi être doté d’un grand sens relationnel pour faire comprendre aux différentes parties prenantes les contraintes et délais de chacun. « Sur les 13 compétences qui ont été identifiées pour ce rôle, une seule est technique. Les autres relèvent principalement des compétences humaines et politiques (communication, sens politique, autorité naturelle, etc.) », souligne la professeure.

Les ingénieurs sont souvent des gens analytiques », fait remarquer Christiane Papineau. Comment alors leur enseigner ces habiletés?

Christiane Papineau élabore présentement, en collaboration avec le professeur Gabriel Lefebvre, un cours de maîtrise sur le développement des compétences humaines chez les gestionnaires de projets de construction. Parallèlement, elle supervise une doctorante de l’ÉTS dont le projet de recherche vise à proposer une approche pédagogique permettant de développer les compétences non techniques des futurs ingénieurs. L’objectif est ensuite d’élargir la cible lorsque les méthodes d’enseignement de ces compétences à des étudiants seront mieux établies.

Gestion d’un chantier de construction

Un parcours atypique

Cette jeune retraitée a le dynamisme et le goût pour l’innovation chevillés au corps. Plutôt que de couler une retraite tranquille, elle a décidé de poursuivre une vie active.

Architecte urbaniste de formation, Christiane Papineau a fait du chemChristiane Papineau, professeure au Département de génie de la construction de l’ÉTSin depuis ses études initiales. Quelques années après avoir décroché sa maîtrise en urbanisme, elle a obtenu un DESS de l’École nationale d’administration publique (ÉNAP). Ce diplôme lui a permis d’obtenir des postes de direction dans des ministères et organismes aussi différents que la Régie du bâtiment du Québec, la Régie du cinéma et la Corporation d’hébergement du Québec. Elle a également siégé au conseil d’administration de la Commission de la construction du Québec. La construction a souvent été le fil conducteur de son parcours. Elle a même été entrepreneure en construction entre 2010 et 2012.

C’est en 2008 qu’elle a fait le saut en gestion de projet. Elle a fait un certificat dans le domaine, à l’Université Laval. Depuis, elle est reconnue comme une experte, ce qui l’a amenée dans divers secteurs d’activité. Avant d’entrer à l’ÉTS, elle était chargée de projet à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ), où elle a créé un Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) en expérience client multisensorielle. Elle collabore d’ailleurs à un projet commun entre l’ITHQ et l’ÉTS : créer un « laboratoire d’expérimentation » pour imaginer la chambre d’hôtel du futur.

Infatigable et visionnaire, Christiane Papineau a choisi d’enseigner à l’ÉTS parce qu’elle a « le goût de transmettre, de travailler sur du concret et en interaction ».


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *