ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Aérospatiale 4.0 : la 4e révolution industrielle en aérospatiale! - Par : Substance,

Aérospatiale 4.0 : la 4e révolution industrielle en aérospatiale!


Révolution industrielle

L’image d’entête a été achetée du site istock.com : elle est protégée par des droits d’auteur.

Introduction

La 4e révolution ou l’Industrie 4.0 : savez-vous ce que c’est? Elle est pourtant en cours depuis quelques années déjà. L’évolution exponentielle de l’intelligence artificielle, des mégadonnées et de l’infonuagique ont forcé l’industrie à se métamorphoser et à la propulser. Cette révolution industrielle a aussi donné naissance à l’Aérospatiale 4.0™ pour répondre aux besoins de l’industrie aérospatiale.

Historique

La première révolution industrielle s’est produite en 1784 : la machine à vapeur est apparue comme moteur pour actionner des machines dans l’industrie textile et la métallurgie. La deuxième révolution a vu naître les grandes entreprises, alimentée par l’électricité. En 1969, la troisième révolution a été créée par l’automatisation, les ordinateurs et l’électronique.

Révolutions industrielles

La quatrième révolution appelée Industrie 4.0 a lieu actuellement.

Ce qu’est l’Industrie 4.0

L’Industrie 4.0 se caractérise par neuf technologies qui se combinent pour révolutionner la production manufacturière :

  1. Les robots autonomes : ils apprennent des humains en travaillant à leurs côtés. Ils deviennent autonomes et interagissent avec les autres robots. Leurs systèmes pensent, agissent et réagissent aux événements en prenant de plus en plus de décisions. Ils accomplissent plus de tâches à des coûts moindres.
  2. L’intégration des systèmes : les données passeront d’un système informatique à l’autre sans restrictions. Des logiciels seront en mesure de coordonner l’ensemble des systèmes pour assurer une production efficace.

Révolution industrielle

  1. L’Internet des objets : les appareils et équipements seront munis de capteurs tout comme les produits non finis. Ces appareils pourront communiquer entre eux, permettant des analyses et des prises de décision décentralisées et rendant possible la gestion en temps réel.
  2. La simulation: les concepteurs et les employés pourront modéliser et optimiser les paramètres des équipements avec la réalité virtuelle, réduisant ainsi le temps de préparation des équipements. Plusieurs formations des employés se feront en réalité virtuelle, ce qui diminuera les risques d’accident.
  3. La fabrication additive : outre la fabrication de prototypes, la fabrication additive servira à fabriquer des pièces requises en petits lots. Ces pièces seront fabriquées au sein même de l’usine qui en aura besoin et les frais de manutention et de transport en seront réduits.
  4. Les mégadonnées: l’analyse des données massives provenant des systèmes informatiques, de l’Internet des objets, de fournisseurs, de clients, etc. servira à cerner des tendances, des problèmes et des inefficacités pour optimiser la production et les procédés.
  5. L’infonuagique: toutes les données amassées seront emmagasinées dans l’infonuage pour faciliter le partage des données entre sites et entreprises.
  6. La cybersécurité: les mégadonnées, la propriété intellectuelle des entreprises, les données des clients et autres cumulées dans l’infonuage doivent être protégées des cyberattaques. Des systèmes sophistiqués d’identification et d’accès aux systèmes seront mis en place pour assurer des communications sécurisées.
  7. La réalité augmentée : elle va pouvoir offrir aux entreprises une nouvelle gamme de services. Les employés par exemple pourront avoir accès en temps réel à l’information dont ils auront besoin pour leur travail.

Les spécialistes pensent qu’il faudra encore 20 ans pour mettre en place la 4e révolution industrielle.

Aérospatiale 4.0

Puisque Industrie 4.0 va révolutionner l’industrie manufacturière mondiale, AÉROÉTS, le regroupement qui promeut et intègre les activités d’enseignement et de recherche en aérospatiale à l’ÉTS, lançait, en mai 2016, un nouveau programme intégré de recherche et d’enseignement appelé Aérospatiale 4.0™. Ce programme a été conçu pour répondre aux besoins de l’industrie aérospatiale en ce qui concerne la recherche et développement, l’enseignement et la formation continue.

Le 13 mars 2018, le directeur du regroupement AÉROÉTS, le professeur Hany Moustapha, présentera le programme Aérospatiale 4.0™ dans le cadre d’une conférence donnée lors de la Soirée des cycles supérieurs de l’ÉTS.

L’avion plus électrique

Une des applications concrètes d’Aérospatiale 4.0 est « l’avion plus électrique ». Ce projet de recherche consiste à évaluer différents types d’architectures de propulsion pour les aéronefs afin de diminuer la consommation de carburant et de réduire l’empreinte écologique de l’industrie aéronautique et ses émissions à l’atmosphère au moyen de simulation hors ligne et en ligne. Ce projet de recherche sera aussi présenté le 13 mars 2018 par la professeure Ouassima Akhrif de l’ÉTS.

 


Chaire de recherche :

Chaire de recherche ArianeGroup sur les matériaux émergents dans le domaine de l’aéronautique et de l’aérospatiale  Chaire de recherche ÉTS sur les mélanges et nanocomposites à base de thermoplastiques  Chaire de recherche ÉTS sur la sécurisation de la couche physique des réseaux sans fil  Chaire de recherche ÉTS en robotique interactive  Chaire de recherche industrielle en technologies de mise en forme des alliages à haute résistance mécanique  Chaire de recherche du Canada sur les matériaux et composants optoélectroniques hybrides  Chaire de recherche du Canada en technologies de modélisation et simulation des aéronefs  Chaire de recherche du Canada en conversion de l’énergie électrique et en électronique de puissance  Chaire de recherche du Canada en robotique de précision 

Laboratoires de recherche :

TFT – Laboratoire de thermofluide pour le transport  NUMÉRIX – Laboratoire de recherche sur l’ingénierie des organisations dans un contexte d’entreprise numérique  LOPFA – Laboratoire d’optimisation des procédés de fabrication en aéronautique  LASSENA – Laboratoire des technologies spatiales, systèmes embarqués, navigation et avionique  LARCASE – Laboratoire de recherche en commande active, avionique et aéroservoélasticité  LAMSI – Laboratoire sur les alliages à mémoire et les systèmes intelligents  LACIME – Laboratoire de communications et d'intégration de la microélectronique  GREPCI – Groupe de recherche en électronique de puissance et commande industrielle  CoRo – Laboratoire de commande et de robotique  DYNAMO – Équipe de recherche en dynamique des machines, des structures et des procédés  LIPPS – Laboratoire d'ingénierie des produits, procédés et systèmes  LFCMC – Laboratoire de fabrication et de caractérisation de matériaux composites 

commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *