ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
La voiture volante : les modèles des années 40 - Par : Substance,

La voiture volante : les modèles des années 40


volante

Note de l’éditeur

Qui n’a jamais rêvé de s’échapper des bouchons de circulation en s’envolant à bord de sa voiture volante? Ce deuxième article fait suite à La voiture volante : l’avion‐­­automobile et fait partie d’une série de cinq articles dans lesquels l’histoire des voitures volantes vous est racontée en images et en vidéos. Il porte sur les prototypes conçus dans les années 40. La suite de cette série sera présentée bientôt dans les articles suivants :

Les six concepts de la voiture volante

Pour comprendre comment les voitures volantes ont cherché à conquérir le ciel, il faut tout d’abord connaître les différents concepts élaborés jusqu’à ce jour par des inventeurs qui ont bien souvent risqué leur vie dans cette aventure et même, pour certains, perdue. Les six concepts proposés ici vous permettront de mieux comprendre l’histoire palpitante des voitures volantes tout en vous présentant un aperçu de demain :

  1. L’avion‐­­automobile dont les ailes sont repliées ou enlevées pour prendre la route : à la base, c’est un avion;
  2. La voiture volante munie d’ailes repliables ou intégrées : à la base, c’est une voiture;
  3. La voiture qui devient volante en s’intégrant de façon fixe ou amovible à une partie d’avion;
  4. La voiture volante munie de turbines pour décoller et atterrir à la verticale;
  5. La voiture volante munie d’hélices, à la manière d’un hélicoptère ou d’un autogire;
  6. Le véhicule personnel aérien (PAV) (sans roue).

____________________________________

1942 – 1944 :  la Jeep volante Hafner Rotabuggy

 

volante

Lors de la Seconde Guerre mondiale, Raoul Hafner a conçu un véhicule expérimental pour l’armée britannique appelé Hafner Rotabuggy (aussi appelé Malcolm Rotaplane). Il s’agit en fait d’une Jeep Willys MB  combinée à un moteur d’hélicoptère. L’idée était de pouvoir apporter rapidement par la voie des airs, des véhicules tout-terrain de ce genre sur des sites ciblés en les lançant à partir d’avions-cargo en vol. Le véhicule devait pouvoir voler, puis ralentir sa course et se poser à l’endroit désiré. Quelques prototypes ont réussi à voler, mais des planeurs (comme les Waco Hadrian et Airspeed Horsa) se sont avérés beaucoup plus efficaces pour ce type de missions : le projet a été abandonné.

1944 : la voiture volante / avion-automobile Airmaster

Herbert et Helen Boggs ont déposé en 1944 un brevet pour un avion modulaire peu commun appelé Airmaster. Leur invention était composée d’une structure d’avion (sans cabine de pilotage) et d’une structure de voiture (sans cabine) et d’une cabine de pilotage mobile fonctionnelle pour les deux structures.

volante

 

Leur idée était un peu saugrenue : c’est la cabine qui, probablement à l’aide d’une grue, devait être transférée de la structure de l’avion à la structure de la voiture, ce qui a priori, n’était pas très pratique : direction, freinage, accélération, électricité, etc. a débrancher et rebrancher lors du passage de l’une à l’autre structure… Ouf!

volante

 

Selon les informations à notre disposition, aucun prototype n’aurait été construit.

1946 : l’avion-automobile Fulton Airphibian

 

volante

Fulton FA-3-101 Airphibian

Robert Edison Fulton, Jr. a conçu à Danbury au Connecticut, un avion-automobile appelé Fulton Airphibian dont la partie cabine de pilotage se séparait des ailes de l’avion pour prendre la route. Quatre prototypes de ce véhicule biplace ont été construits par Continental inc. et ont réussi à voler assez bien, somme toute.

Les démarches bureaucratiques pour obtenir les licences et l’homologation de ce produit ont fait que cet avion-automobile n’a jamais été commercialisé au grand désespoir de son inventeur. Il reste aujourd’hui un prototype restauré du Fulton Airphibian au Steven F. Udvar-Hazy Center (une annexe du National Air and Space Museum à Washington, D.C.).

1946 – 1948 : la voiture volante Convair

 

volante

Theodore Parsons “Ted” Hall qui avait développé la Southernaire Roadable en 1939, a conçu en 1946, la Convair, une voiture à 2 places (Convair modèle 116) ou 4 places (Convair modèle 118) qui pouvait se détacher de la structure d’un avion pour prendre la route. La période de croissance après guerre dans le secteur de l’aviation devait leur permettre d’en vendre 160 000 unités au coût de 1 500 $ US. Un accident se produisit avec le premier prototype; le second prototype réussit ses vols d’essai, mais les éventuels clients s’en désintéressèrent.

volante

 

1946 – 1953 : l’avion-automobile Aerauto PL.5C

 

volante

Luigi Pellarini, un ingénieur en aéronautique, a conçu l’Aerauto PL.5C, qui a été construite par une entreprise italienne de Milan, Carrozzeria Colli. Cet ingénieur avait choisi le concept d’avion-automobile avec des ailes pliantes. Fait à noter, c’était le premier avion-automobile dont le moteur de l’avion servait aussi à propulser le véhicule en mode automobile sur la route.

[accordion title= »Références des images » close= »1″]

  • Image d’entête représente un Slush Hydrogen Chase 2053 : aucune restriction d’usage connue, source;
  • 1942 – Image du Hafner Rotabuggy provenant de Jason Torchinsky : aucune restriction d’usage connue, source;
  • 1944 – Image du Airmaster provenant du site roadabletimes.com : aucune restriction d’usage connue;
  • 1946 – Image du Fulton Airphibian est de Mike Peel: licence CC 4.0, source;
  • 1946 – Image de la Convair provenant de Harryzilber : usage autorisée, source, et de l’accident de la Convair qui n’a pas de restriction d’usage, source;
  • 1946 – Image de l’Aerauto PL.5C du site writeopinions.com : pas de restriction d’usage connu,  source.

[/accordion]