ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
La ville intelligente et ses promesses… dans le quartier Griffintown - Par : Substance,

La ville intelligente et ses promesses… dans le quartier Griffintown


Montréal, des projets de ville intelligente dans le quartier Griffintown

Image achetée du site Istock.com : protégée par des droits d’auteur.

Le samedi 4 novembre 2017, Darine Ameyed, une spécialiste en intelligence artificielle, a participé, à l’émission « La sphère », diffusée sur la chaîne de radio Ici Première de Radio- Canada et animée par Matthieu Dugal. Madame Ameyed est chercheure postdoctorale au laboratoire Synchromédia de l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal et présidente de l’entreprise en démarrage NyX-R.

L’émission de Matthieu Dugal portant sur la ville intelligente et ses promesses présentait entre autres le projet de quartier intelligent Sidewalk Labs qui sera mis en place en 2018 à Toronto, au Canada, par l’entreprise Alphabet appartenant à Google.

Pour Darine Ameyed, ce type de quartier bâti à neuf sur un terrain vague est une solution idéale pour y mettre à l’essai des technologies et des services intelligents : ce quartier-laboratoire nommé Quayside sera doté de capteurs de plusieurs types collectant une multitude de données, de systèmes connectés pour l’internet des objets et d’automates communiquant entre eux et prenant des décisions. Il permettra de concevoir des modèles optimaux d’applications intelligentes. Les systèmes expérimentés dans Quayside pourront par la suite être ajustés et adaptés pour d’autres quartiers de Toronto et d’autres villes du monde.

Le projet laboratoire de vie intelligente débute aussi dans le quartier Griffintown de la ville de Montréal. Ce projet cherche à développer des technologies et services intelligents dans une ville déjà existante où des personnes rompues à leurs habitudes vivent depuis bien des années. L’entreprise Vidéotron, en partenariat avec Ericsson, l’ÉTS et le Quartier de l’Innovation, essaie de créer, avec la participation de la population locale, un laboratoire vivant de la ville intelligente. La population aidera à découvrir ce qui marche, ne marche pas et pourquoi.

Pour le projet dans Griffintown, les capacités de connectivité sont accrues : le réseau 5G y est déjà installé et plusieurs autres technologies sans fil actuelles et nouvelles sont offertes à tous, riches ou pauvres. Cette infrastructure permettra le développement et la mise en place de plusieurs applications intelligentes proposées par les partenaires, mais aussi par des entreprises en démarrage qui voudront expérimenter des technologies intelligentes qu’elles auront créées.

Ces nouvelles technologies aideront à améliorer la qualité de vie des citoyens. Les données cumulées par les multiples capteurs en place seront partagées avec d’autres professionnels, par exemple des urbanistes, afin de les habiliter à utiliser les métadonnées, à développer une meilleure perception des besoins et de les aider à la prise de décisions.

En tant que spécialiste en intelligence ambiante, Darine Ameyed travaille avec des spécialistes en mécanique du bâtiment, en technologies de la santé, en santé, en sécurité informatique et en éthique (pour le respect de la vie privée entre autres), pour créer des équipes transdisciplinaires.

Ville intelligente : Darine Ameyed en entrevue à l'émission La sphère à ici.radio-canada.ca a parlé des projets de la ville intelligente mis ne place dans le quartier Griffintown

Des exemples d’applications dans une ville intelligente?

  • Un assistant qui pourrait vous dire le meilleur moment de sortir de chez vous pour ne pas être en retard, selon l’état de la circulation;
  • Une application qui calculerait les émissions de gaz à effet de serre découlant de chacun des modes de transport envisagés;
  • Une application qui vous suggérerait le meilleur moment pour aller faire l’épicerie ou du jogging, en fonction de la météo et de la qualité de l’air (une application déjà offerte à New York).
  • Des systèmes de domotique, qui passeront d‘automatisés à intelligents en tenant compte de votre présence et de vos habitudes. Ils sauront si vous avez oublié d’éteindre la lumière, apprendront votre routine de réveil, réchaufferont l’eau avant votre entrée sous la douche, etc.

Darine Ameyed, qui travaille en tant que chercheure postdoctorale au laboratoire Synchromédia en partenariat avec Vidéotron, Ericsson, l’ÉTS et le Quartier de l’innovation, pense que ces systèmes intelligents amélioreront la qualité de vie des personnes âgées et prolongeront leur autonomie à domicile en leur offrant confort et sécurité sans pour autant affecter leur intimité.


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *