ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Une hydrolienne québécoise conçue par d’anciens élèves de l’ÉTS dévoilée au Congrès mondial des énergies marines - Par : Pierre Blanchet,

Une hydrolienne québécoise conçue par d’anciens élèves de l’ÉTS dévoilée au Congrès mondial des énergies marines


Pierre Blanchet
Pierre Blanchet Profil de l'auteur(e)
Pierre Blanchet est président d’Idénergie, une entreprise démarrée au Centech de l’ÉTS. Il a obtenu un baccalauréat en génie électrique et une maîtrise en génie, concentration énergies renouvelables et efficacité énergétique à l’ÉTS.

 Du 17 au 19 septembre 2012, à Dublin en Irlande, se tenait le congrès mondial des énergies marines. Il constituait le plus grand rassemblement des acteurs dans le domaine des hydroliennes, cette forme d’énergie renouvelable en développement qui consiste à convertir la puissance contenue dans un courant d’eau en puissance électrique. Des dizaines de compagnies provenant de partout dans le monde y étaient représentées, incluant Idénergie, une petite boîte québécoise fondée par d’anciens étudiants de deuxième cycle en génie des énergies renouvelables de l’ÉTS. L’équipe venait y présenter son nouveau prototype dont la fonction principale est d’alimenter en électricité une résidence à partir d’un cours d’eau.

Ce secteur en émergence a déjà attiré des géants comme Siemens, Alstom et bien d’autres. Mais malgré les efforts investis, peu ont réussi à se rapprocher d’une technologie rentable. Construire une machine à un coût raisonnable incluant son installation et surtout son entretien est un grand défi. Ce dernier critère a donc été la pierre angulaire d’Idénergie dès ses premiers concepts. Leur générateur électrique a été développé afin de ne pas avoir de transmission de mouvements par un arbre de la turbine au générateur. Il en résulte un générateur complètement étanche et facile d’entretien. Plusieurs autres compagnies se sont déjà montrées intéressées par le concept.

La présence du dernier prototype d’Idénergie sur place leur a valu d’être citée dans le journal Le Monde et d’accroitre leur visibilité et celle du Québec dans l’échiquier mondial de cette industrie en émergence. Malgré leur succès, l’équipe ne s’emballe pas trop vite. Il y a encore de nombreuses étapes à franchir vers la commercialisation. Mais le fait d’avoir construit une machine qui parvient à rivaliser avec leur vrai compétiteur, le panneau solaire, donne espoir aux fondateurs de pouvoir s’accaparer, dans un futur proche, une part des marchés de la production d’énergie verte adaptée aux simples usagers. À vos marques chers investisseurs…

Pierre Blanchet

Profil de l'auteur(e)

Pierre Blanchet est président d’Idénergie, une entreprise démarrée au Centech de l’ÉTS. Il a obtenu un baccalauréat en génie électrique et une maîtrise en génie, concentration énergies renouvelables et efficacité énergétique à l’ÉTS.

Programme : Génie énergies renouvelables et efficacité énergétique  Génie électrique 

Profil de l'auteur(e)


Domaines d'expertise :

Énergie durable et renouvelable 

commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *