ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Une cape d’invisibilité : réalité ou fiction? - Par : Substance,

Une cape d’invisibilité : réalité ou fiction?


Une cape d’invisibilité comme celle du fameux magicien Harry Potter des romans de J.K. Rowling, vous en rêvez? D’ici quelques années, cela pourrait bien devenir une réalité. Une avancée technologique permet de se rapprocher du concept tel qu’on se l’imagine.

Des chercheurs de l’Université De Berkeley en Californie (États-Unis) ont dévoilé le 18 septembre 2015 dans la revue Science leur progrès dans la création d’une cape d’invisibilité.

Certes, cette cape ne présente pas encore toutes les qualités et fonctionnalités de celle du fameux sorcier, mais on s’en rapproche. La cape est composée d’une couche d’or recouverte d’une autre couche en fluorure de magnésium. Des éléments d’or taillés en forme de rectangles sont disposés à sa surface et font office de nano-antennes. Ils sont semblables à des mini-miroirs corrigeant l’onde lumineuse. Ainsi, les éléments d’or agissent comme des nano-antennes et réorientent la lumière comme si elle avait heurté un miroir plat, rendant l’objet recouvert optiquement indétectable.

Cette cape est microscopique : 80 nanomètres d’épaisseur seulement. Cette minceur lui permet d’ailleurs de cacher des objets en 3D de la taille de quelques cellules biologiques (voir l’image d’entête à trois bosses). Cette cape d’invisibilité peut aussi être activée ou désactivée, en changeant simplement la polarisation des nano-antennes.

Les essais se sont avérés concluants. Les chercheurs ont recouvert un objet tridimensionnel de la taille de quelques cellules biologiques avec cette pellicule d’invisibilité. « C’est la première fois qu’un objet en trois dimensions de forme quelconque a ainsi été rendu invisible », explique Xiang Zhang, directeur de la division des sciences des matériaux au Laboratoire national Lawrence Berkeley.

Xiang Zhang et son équipe

(De gauche à droite) Les chercheurs Yuan Wang, Zi Jing Wong et Xiang Zhang (Photo de Roy Kaltschmidt)

Pour le moment, la cape ne permet de faire disparaitre que des objets de toute petite taille. Les auteurs de l’étude expliquent qu’elle pourrait par exemple masquer la disposition de certains composants électroniques.

Néanmoins, les chercheurs estiment que les principes utilisés pour cette technologie devraient être applicables à des objets plus grands. Ce ne serait désormais plus qu’un travail d’ingénierie.

Cette prouesse scientifique relie un peu plus encore le monde de la science-fiction et de l’innovation!

 


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *