ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Opération du cerveau par un robot chirurgien - Par : Substance,

Opération du cerveau par un robot chirurgien


Des ingénieurs de l’Université Vanderbilt aux États-Unis ont conçu un robot pour faciliter certaines opérations du cerveau.

Pour éviter de percer le crâne, le robot opère en passant par la joue. Cette nouvelle technique d’opérations permet de soigner des patients atteints d’épilepsie sévère. En effet, certains types d’épilepsie peuvent nécessiter une intervention sur l’hippocampe, une structure bilatérale se trouvant dans chaque hémisphère cérébrale à la base du cerveau. Cette région du cerveau joue un rôle important dans la mémoire et la navigation spatiale de l’homme.

Hippocampus

Actuellement, la procédure chirurgicale consiste à percer la boite crânienne par le haut, procédure nommée lobectomie, une manœuvre risquée et difficile. Avec ce dispositif robotisé venue de la robotique pneumatique utilisant l’air comprimé pour effectuer des mouvements très fins, le crâne reste intact limitant ainsi les complications et le temps nécessaire à la guérison du patient.

Les chercheurs ont conçu une longue aiguille de 1,14 mm en alliage de nickel-titane constituée de tubes concentriques qui, sous l’action de l’air comprimé, peut être déformée. Ces tubes permettent d’orienter l’aiguille millimètre par millimètre et de lui faire suivre une trajectoire incurvée. Grâce à ce mouvement très fin, l’aiguille se déplace avec une précision de 1,18 mm. Par ailleurs, les matériaux utilisés la rendent compatible avec les ondes magnétiques permettant aux chirurgiens d’avoir une visibilité de sa progression en temps réel par  imagerie par résonance magnétique (IRM).

Les pièces du prototype, conçu par David Comber et Eric Barth, ont été réalisées en impression 3D réduisant ainsi le coût de fabrication.


Scientist Develop Surgical Device That Accesses… par GeoBeats

Le prototype a été présenté lors du congrès « Fluid Power Innovation and Research Conference » de Nashville au Tennessee, États-Unis, en octobre 2014 et va maintenant être testé sur des cadavres. Les tests réalisés sur un crâne factice ont montré que les opérations étaient réussies et très précises. Il reste néanmoins encore de nombreux essais à effectuer. Le dispositif devrait être disponible autour de 2020.

 


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *