ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Tirer profit des épreuves pour augmenter son leadership - Par : Éricka Beaudry,

Tirer profit des épreuves pour augmenter son leadership


Cet article a été écrit dans le cadre du cours Leadership et responsabilité citoyenne offert aux étudiants de l’ÉTS à la session d’hiver 2022, grâce au soutien de la Fondation Jarislowksy. Le thème retenu cette année était : Agir dans un Québec mondialisé.

Éricka Beaudry
Éricka Beaudry Profil de l'auteur(e)
Éricka Beaudry est étudiante au baccalauréat au Département de génie de la construction à l’ÉTS.

Leadership

Achetée sur istockphoto.com. Droits d’auteur.

RÉSUMÉ:

« Le leadership amène une personne à élever sa vision vers de nouveaux sommets, à livrer une performance inégalée et à dépasser les limites de sa personnalité. » Peter Drucker, Trad. libre.

J’ai commencé mon parcours à l’ÉTS à l’automne 2019 à cette époque lointaine où le terme pandémie ne référait qu’à des situations passées. Le centre-ville de Montréal grouillait de vie et le campus aussi. Je travaillais sur le projet du REM pour NouvLR-EJV (SNCL) et, entre les cours et le travail, je voyais rarement l’intérieur de mon appartement sinon pour y dormir.

Puis, 2020 a commencé et, alors que je prenais une bière dans un pub avec un ami de l’ÉTS, on a annoncé la fermeture des écoles et l’arrivée officielle de la pandémie. Nous pensions devoir nous adapter quelques jours, puis quelques semaines… et finalement quelques années. Cela change certainement la dynamique de la vie universitaire : les cours ont été transférés à distance et j’ai parlé à certaines personnes pendant des mois sans jamais les avoir rencontrés en vrai.

Néanmoins, je pense qu’il faut voir les opportunités qu’offrent toutes les épreuves. Opportunités d’apprendre à s’adapter, d’évoluer en tant que personne, d’apprendre de nouvelles choses. J’ai plus lu pendant la période de la pandémie que je n’avais lu depuis des années. Je me suis remise en question sur des enjeux sociétaux auxquels je n’avais pas eu le temps de penser auparavant puisque j’étais aspirée par la vie du centre-ville de Montréal et les études. J’ai aussi appris à tisser des liens… à distance.Maison des étudiants de l’ÉTS

Actuellement, j’ai la chance de participer au cours Leadership et responsabilité citoyenne (LRC-100) à l’ÉTS. J’arrive vers la fin de mon baccalauréat et j’aime avoir des cours parfois en présence, parfois à distance. Ce cours, sous forme de séminaires, est soutenu par la Fondation Jarislowsky. Il nous offre l’occasion d’assister à de multiples conférences en ligne et d’échanger par la suite en petit groupe avec des conférenciers de renom. Notre livrable à la fin du cours? Un projet de session en équipe sur une problématique en lien avec le thème de la session. Cette année le thème est « Agir dans un Québec mondialisé » et la problématique du projet de session consiste à se demander : quels seront les plus grands défis du Québec dans les 50 prochaines années?

Ce cours est pour moi une mine d’or en termes de développement personnel et professionnel. Avoir la chance de discuter avec de grands experts dans divers domaines permet d’accumuler des connaissances de source sûre, mais également de faire des liens et de développer une pensée critique. De plus, c’est une occasion de réseautage extraordinaire et une source d’inspiration pour continuer de voir « en grand ». Le fait que nous sommes à distance a créé quelque chose de particulier chez les conférenciers : ils avaient parfois tendance à oublier combien de personnes étaient derrière leurs écrans à les écouter. Cela a créé pour moi de très beaux souvenirs, dont un en particulier où Gérard Bouchard et Lucien Bouchard (frères) discutaient ensemble et que nous avions tous l’impression d’être à un souper privé et privilégié avec eux. Le caractère intime des entrevues a apporté une dimension unique à ce séminaire devenu un webinaire. Les conférences résonnent encore souvent en moi, même après avoir quitté la séance de cours. C’est peut-être mon côté idéaliste, mon attitude axée sur les solutions ou l’effet d’amplification de la qualité des échanges créé par le groupe… mais je ne saurais justifier par un seul argument toute cette agitation cognitive qui m’envahit après chaque cours.

Ce cours m’a aussi fait connaître d’autres étudiants de l’ÉTS en qui je me suis reconnue et qui partagent les mêmes convictions que moi. Concrètement, comment ce cours permet-il de nous développer en tant que leader? Voici ma réponse basée sur la définition du leadership du professeur, auteur et consultant en gestion d’entreprises Peter F. Drucker : « Il ne faut cependant pas oublier que ce sont les liens qu’on tisse avec les autres qui font de nous qui nous sommes. »

Étudiants de l’ÉTS

Élever sa vision vers de nouveaux sommets

Notre manière de concevoir le monde évolue au fil de l’accumulation de nos connaissances et de l’exposition à différents points de vue. Quoi de mieux que d’être entouré d’étudiants motivés et de professionnels diversifiés pour construire et élever notre vision globale d’enjeux complexes de nature internationale? C’est une belle expérience à l’ÉTS de pouvoir s’élever en groupe via le cours LRC-100.

Livrer une performance inégalée

Dans le cadre de ce cours, nous sommes bien encadrés par les professeurs Hanan Smidi et Michel Lejeune pour développer notre projet de session et notre pensée critique. Ils nous poussent à offrir le meilleur de nous en alimentant des conversations variées et de qualité. Malgré l’interface physique de l’écran d’ordinateur qui nous sépare, j’ai créé des liens avec ces professeurs passionnés que je n’oublierai jamais.

Dépasser les limites de sa personnalité

Notre personnalité est ce qui nous distingue des autres. En rencontrant des personnes inspirantes et en discutant avec les autres, je réalise que cela m’a aidé à me connaître moi-même encore mieux. Les conférenciers m’ont amené à réfléchir sur qui je suis et à me valoriser en tant que personne. Tel est le super pouvoir des leaders inspirants qu’on rencontre dans ce cours.

Étudiant sortant du bâtiment B de l’ÉTS

Le cours LRC-100 a contribué à améliorer la qualité de mon parcours à l’ÉTS. Je suis certaine que mes apprentissages m’aideront en tant que future ingénieure et citoyenne. Pour moi, l’ingénierie a toujours été un moyen et non une fin. Ce cours s’inscrit parfaitement dans cette vision : il offre une réflexion critique de sujets complexes sur lesquels travailleront les ingénieurs de demain pour un monde meilleur.

Éricka Beaudry

Profil de l'auteur(e)

Éricka Beaudry est étudiante au baccalauréat au Département de génie de la construction à l’ÉTS.

Programme : Génie de la construction 

Profil de l'auteur(e)

Recevez les dernières actualités scientifiques de l'ÉTS
commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.