ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Ces technologies qui réduisent les risques d’accidents sur la route - Par : Caroline Lecours,

Ces technologies qui réduisent les risques d’accidents sur la route


Caroline Lecours
Caroline Lecours Profil de l'auteur(e)
Caroline Lecours est doctorante au Département de génie mécanique de l’ÉTS. L'objectif de son projet de doctorat est de déterminer la fréquence et le risque des commotions cérébrales lors de la pratique du soccer.
Programme : Génie mécanique 

Aide-a-la-conduite

L’image d’en-tête a été achetée sur Istock.com. Des droits d’auteur la protègent.

La conduite d’aujourd’hui a beaucoup évolué en comparaison à la conduite d’il y a 20 ans. Plusieurs technologies ont été ajoutées à l’intérieur des voitures dans le but de réduire les risques d’accidents de la route causés par l’erreur humaine. Par exemple, en 2001, le constructeur automobile Nissan Motor Corporation a proposé la première voiture munie d’un système d’avertisseur de sortie de voie (Lane Departure Warning). Depuis, les autres constructeurs automobiles ont emboîté le pas en ajoutant aussi cette option à leurs voitures. Le système d’avertissement de sortie de voie est composé de caméras qui permettent de détecter, lorsque le clignotant n’est pas activé, si la voiture traverse le marquage au sol. Il informe le conducteur par un avertissement sonore, ou une vibration du banc du conducteur ou du volant, et d’un indicateur visuel lorsque la voiture franchit le marquage au sol. À noter que ce système ne peut fonctionner lorsqu’il y a présence de neige au sol. Le système d’avertissement de sortie de voie est présenté dans la vidéo explicative ci-dessous.

En 2007, une autre technologie a été ajoutée en option aux voitures de Volvo , soit le centre d’alertes au conducteur (Driver Alert Control). Cette technologie permet de détecter si le conducteur a une conduite qui pourrait laisser croire qu’il est distrait ou qu’il s’endort. Elle utilise des caméras qui détectent le marquage au sol et le compare aux mouvements du volant. Si le conducteur semble ne pas suivre le marquage au sol de façon répétée, en d’autres termes si le conducteur zigzague, le système le signale à l’aide d’un avertissement sonore et d’un indicateur visuel. Encore une fois, ce système est compromis lorsqu’il y a de la neige au sol. Le centre d’alertes au conducteur est présenté dans la vidéo explicative ci-dessous.

Chaque fois qu’une nouvelle technologie est proposée par un constructeur automobile, elle est généralement aussi offerte en option par les constructeurs automobiles concurrents. Toutefois, en 2016, une technologie est devenue obligatoire pour tous les constructeurs automobiles :le freinage d’urgence automatique. En effet, le National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) s’est entendu avec plus de 20 constructeurs automobiles pour que, d’ici 2022, le système de freinage d’urgence automatique soit incorporé à toute nouvelle voiture et plus offert comme simple option. Ce système devra intervenir en cas de situations pouvant entraîner un accident lorsque le conducteur ne semble pas réagir en ralentissant ou en arrêtant la voiture. Le système de freinage d’urgence automatique est composé encore une fois de caméras, mais aussi de radars et/ou de lasers. Ce système permet d’identifier les voitures environnantes et d’actionner les freins pour éviter un accident ou en réduire la gravité. Volvo Cars a aussi proposé, en 2013, un système de détection de cyclistes jumelé au système de freinage d’urgence automatique, comme présenté dans la vidéo explicative ci-dessous. La technologie du système de freinage d’urgence automatique ne fait que s’améliorer et aujourd’hui, le système parvient à identifier les cyclistes et les piétons.

Peut-être qu’un jour, ce système de détection de cyclistes et de piétons sera aussi obligatoire sur toutes les voitures et permettra d’éviter de terribles accidents, comme celui du 4 octobre 2017, où le cycliste Clément Ouimet a été happé par un véhicule utilitaire sport. Par contre, les constructeurs automobiles de même que les compagnies d’assurance rappellent que le conducteur doit toujours rester alerte et vigilant même si la voiture est munie des différentes technologies qui ont été présentées jusqu’à présent. Le système de freinage d’urgence automatique ainsi que le système d’avertisseur de sortie de voie et le centre d’alertes au conducteur sont des technologies qui permettent d’aider à réduire le nombre d’accidents de la route, mais ces technologies doivent agir en dernier recours; la vigilance du conducteur reste primordiale.

En terminant, les accidents de la route impliquant des poids lourds engendrent des conséquences importantes, car ces camions ont une masse beaucoup plus importante que les voitures. Le système de freinage d’urgence automatique pourrait donc sauver plusieurs vies lors d’accidents de la route s’il était installé sur tous les poids lourds, comme démontré dans la vidéo ci-dessous.

Ces technologies nous rapprochent davantage des voitures complètement autonomes de demain.

Caroline Lecours

Profil de l'auteur(e)

Caroline Lecours est doctorante au Département de génie mécanique de l’ÉTS. L'objectif de son projet de doctorat est de déterminer la fréquence et le risque des commotions cérébrales lors de la pratique du soccer.

Programme : Génie mécanique 

Profil de l'auteur(e)


commentaires
  1. Léo Gagné dit :

    Mon Honda Ridgeline 2018 offre de série ces systèmes : alerte de changement de voie, de sortie de voie, « lane keep assist » qui garde la voie tout seul, régulateur de vitesse adaptatif (la vitesse s’ajuste selon la vitesse du véhicule devant), alerte de freinage et freinage assisté. Toutes ces technologies, qui ne marchent qu’à partir d’une certaine vitesse (malheureusement) et si les marques sur la chaussée sont « visibles », aident grandement à la sécurité, surtout que depuis que les radios sont devenues des centres de divertissement, il nous arrive plus souvent de quitter la route des yeux. Grâce à ces système, si on a un moment d’inattention, on ne devient pas soudainement un danger public. On doit tout de même demeurer alerte! Ça rend les voyages beaucoup plus relax, moins stressants. Ça donne hâte aux systèmes de conduite autonome!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *