ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Rosetta : un exploit et des défis à venir - Par : Substance,

Rosetta : un exploit et des défis à venir


Image Entête : ESA/Rosetta – Image de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko prise par NAVCAM le 19 août 2014 à une distance de 79 km. Source.

Rosetta est une sonde spatiale créée par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) dont l’objectif est d’étudier la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko pour mieux comprendre l’origine et l’évolution du système solaire. Après une aventure de 10 ans, 200 scientifiques tenus en haleine et 1,3 milliard d’euros dépensés (1,88 milliard $CAD), Rosetta a rejoint le 6 août 2014 la comète et devient ainsi le premier engin spatial à réussir un tel exploit scientifique. L’aventure est cependant loin d’être terminée et  va encore durer au moins jusqu’à fin 2015. Les dates importantes de ce projet :

  • Novembre 1993 : approbation du projet Rosetta
  • 2 mars 2004 : lancement par une fusée Ariane de la sonde Rosetta depuis le centre spatial de Kourou (Guyane Française)
  • 5 septembre 2008 : Rosetta passe proche de l’astéroïde Steins récoltant un grand nombre d’images
  • 10 juillet 2010 : survol de l’astéroïde Lutetia
  • 6 août 2014 : Rosetta arrive à destination après un long parcours de 6,4 milliards de kilomètres (3,2 milliards de milles). Elle est à une distance de moins de 100 kilomètres (60 milles) de son objectif et peut désormais entamer les manœuvres pour se positionner en orbite autour de la comète.
Integration sonde CNES

Image 2 : CNES -Intégration de la sonde Rosetta et de l’atterrisseur Philae au Centre Spatial Guyanais, avant le lancement par Ariane 5

L’enjeu de Rosetta

Rosetta a pour mission de décrypter la comète 67P. Pourquoi ? Les comètes sont les organismes les plus primitifs de notre système solaire et ont peu évolué depuis l’époque de leurs formations. Elles sont ainsi formées des matériaux de base présents lors de la création de la Terre et à ce titre, les meilleurs témoins du processus de formation des planètes autour du Soleil. Certaines théories défendent même l’idée que les comètes auraient contribué à l’apparition de la vie sur la Terre en apportant de l’eau et des molécules organiques.

Ainsi, après son long parcours, la mission de Rosetta est encore loin d’être achevée… A l’aide de ses onze instruments à bord, elle va maintenant explorer la comète : noyau, structure, densité, température et composition chimique. Ces analyses permettront peut-être de nous révéler les mystères de l’origine de de la vie sur Terre!

Image 3 : ESA/ATG medialeb - Instruments de Rosetta

Image 3 : ESA/ATG medialeb – Instruments de Rosetta

Les prochains défis

L’ESA étudie déjà des centaines d’images et de nombreuses données, mais le plus important reste à venir avec le largage de Philae, un mini laboratoire robotisé de la taille d’un réfrigérateur (100 kilos – 221 lbs) qui se posera sur la comète la 11 novembre 2014.

Cinq sites viennent d’être retenus par les scientifiques pour l’atterrissage. La sonde Rosetta s’approche de plus en plus près de la comète (20 à 30 kilomètres – 18 milles) pour affiner et classer cette sélection du plus favorable au moins favorable. Le site devra par exemple, assurer le maintien de la communication entre Philae et Rosetta, permettre un atterrissage sans encombre (une surface préférablement vaste et plate) et garantir une illumination suffisante pour pouvoir recharger les batteries de Philae. Le site définitif devrait être connu à la mi-octobre 2014.

Image 4: ESA/Rosetta – les cinq sites sélectionnés pour le largage de Philae

Image 4: ESA/Rosetta – les cinq sites sélectionnés pour le largage de Philae

En fonction de l’activité de la comète, Rosetta devra s’approcher jusqu’à 10 kilomètres de la surface du noyau et même à 2 kilomètres le 11 novembre 2014.

Image 5: ESA/Rosetta - Vue artistique de l’atterrissage de Philae sur la surface de la comète 67P

Image 5: ESA/Rosetta – Vue artistique de l’atterrissage de Philae sur la surface de la comète 67P

Cette date a été choisie, non pas par hasard, mais parce que, ensuite, la comète suivra une  trajectoire qui la ramènera vers le Soleil, provoquant des dégazages important qui rendraient cette opération encore plus délicate. La caméra Osiris de Rosetta pourra dévoiler à cet instant, des détails de l’ordre de 10 centimètres du paysage de la comète!

Pour en savoir plus :

Enfin, vous pouvez suivre la position de Rosetta en temps réel et en 3D sur :

http://sci.esa.int/where_is_rosetta/

Animation 3D interactive illustrant la position de la sonde Rosetta en temps réel

Nous vous tiendrons informés de la suite des aventures… Qui sait, Rosetta, aura peut-être percé les secrets tant attendus!

 


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *