ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Des rêves de petite fille, vous dites? - Par : Darine Ameyed,

Des rêves de petite fille, vous dites?


Darine Ameyed
Darine Ameyed est stagiaire postdoctorale au Laboratoire Synchromédia de l’ÉTS. Elle est aussi chargée de projet scientifique au CIRODD.

Petite fille fabriquant des robots

L’image d’en-tête a été achetée sur Istock.com et est protégée par des droits d’auteur.

Toute petite, je rêvais d’avoir des amis robots invisibles et intelligents pour m’aider dans mes activités quotidiennes. Mon rêve de petite fille s’est transformé en passion, ma passion en une carrière que je poursuis depuis mon arrivée à Montréal. J’ai toujours été passionnée par tout ce qui touche à l’interaction personne-machine, l’intelligence ambiante et l’innovation technologique. Ma curiosité intellectuelle et l’ambition de mon enfance de changer le monde, de trouver des solutions aux problèmes quotidiens ont alimenté mon parcours transdisciplinaire et transculturel. J’ai toujours été trop curieuse pour ne pas poser de questions sur tout ce qui m’entoure et je n’ai jamais su me contenter d’un seul domaine ni d’une seule culture.

Un parcours multidisciplinaire

Partie d’une petite ville du sud de la Tunisie, finissante en math., j’ai poursuivi mes études universitaires en gestion et informatique à l’Institut supérieur de gestion de Tunis (ISG). J’ai ensuite travaillé en industrie comme responsable de progiciel intégré (ERP), puis comme enseignante. Intéressée de développer des outils d’apprentissage plus interactifs pour mes élèves, j’ai approfondi mon projet dans le cadre d’un mémoire CAPES portant sur la conception de CD interactifs pour l’enseignement des TIC tout en finissant mon master à l’Université Paris 11 en ingénierie multimédia. Par la suite, mon envie de croiser art et science m’a menée à Rennes, où j’ai fait mon master en travaillant sur « l’art algorithmique », plus précisément les algorithmes génériques pour discuter le signe, la création et la régénération des formes dans l’art berbère, dans le cadre de la création numérique et de la co-création avec la machine.

Un tournant décisif : Montréal et l’ÉTS

Femme dans une bibliothèqueFemme dans une bibliothèque

Au terme de ce master, j’ai proposé un projet de recherche en « informatique affective » et j’ai choisi de venir à Montréal pour sa réputation en matière d’arts numériques et d’innovation. L’ÉTS a accepté mon projet de doctorat, qui alliait art algorithmique et interface personne-machine, m’offrant les ressources et la latitude dont j’avais besoin pour continuer d’avancer dans un domaine encore peu exploré, et me créer un parcours qui n’était pas tracé d’avance.

S’engager dans un parcours en recherche apporte son lot de difficultés, mais on en ressort beaucoup plus courageux et mieux outillé pour transformer les échecs en expériences enrichissantes. Mon parcours multidisciplinaire a aussi été alimenté par des activités connexes, comme ma participation aux Ingénieuses de l’ÉTS, un regroupement qui vise à favoriser l’intégration des femmes dans le domaine du génie, qui m’a permis d’honorer mon engagement envers les femmes en STIM (Sciences, techniques, ingénierie et mathématiques) et de m’ouvrir à une communauté plus large, favorisant les échanges de tout genre. J’ai aussi partagé ma passion pour l’innovation technologique et la vulgarisation scientifique en devenant rédactrice pour Substance, l’actualité scientifique et d’innovation de l’ÉTS.

La recherche, ma nouvelle passion

Aujourd’hui stagiaire postdoctorale au Laboratoire Synchromédia de l’ÉTS. Je suis chercheuse-entrepreneure, cofondatrice de NYX-R, une entreprise en démarrage qui propose une plateforme IOT cognitive et écosensible, dans le but de lutter contre la pollution urbaine.

Pollution urbaine en Chine

Pour moi, la recherche est l’essence de l’innovation dans notre quotidien. Créer des solutions ingénieuses, penser à des stratégies efficaces, basées sur la science, et mettre entre les mains de la communauté locale et internationale des outils efficaces découlant d’une réflexion scientifique : voilà ce qui me ramène chaque jour au laboratoire.

Darine Ameyed et Mohamad Cheriet, professeur à l’ÉTS

L’auteure en compagnie de Mohamed Cheriet, professeur au Département de génie des systèmes de l’ÉTS

Aujourd’hui, j’ai l’immense privilège de travailler avec le professeur Mohamed Cheriet, spécialiste reconnu mondialement dans le domaine de la reconnaissance des formes, des réseaux de nouvelle génération, de l’infonuagique écologique, des réseaux intelligents, de l’internet des objets et de la vie intelligente. En plus de me donner la chance de travailler avec lui sur des projets stratégiques innovants, mon mentor m’encourage à poursuivre un parcours qui me ressemble, d’entreprendre, d’innover et de m’engager dans des initiatives locales et internationales pour des causes qui me tiennent au cœur. Par exemple, je veux renforcer la place des femmes dans le domaine de la technologie et j’aspire à intégrer l’innovation technologique dans des solutions d’accélération de la transition durables planétaire. Je joue un rôle actif d’experte technologique internationale dans le cadre de l’U4SSC (united for smart sustainable cities), une initiative découlant de ITU (​​​​​ l’institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l’information et de la communication (TIC) dont le but est de développer solutions et des réflexions approfondies pour atteindre l’objectif 11 des SDGs.

Darine Ameyed est stagiaire postdoctoral à l'ÉTSLes défis sont omniprésents pour une femme en technologie et en entrepreneuriat, surtout quand elle est immigrante. Les choses ne seront jamais faciles et on ne peut réussir à tout coup. Toutefois, je suis motivée de continuer dans cette voie plus que jamais. Je vais garder mon esprit rebelle et ma curiosité de petite fille. Je me sens entourée par les bonnes personnes, l’itinéraire que j’ai choisi est autant enrichissant qu’excitant. Je suis tombée sous le charme de Montréal. Je vois en cette ville beaucoup de potentiel, un milieu qui permet d’avancer et surtout, une communauté à laquelle je suis fière d’appartenir. Je veux faire ma part pour contribuer à son rayonnement et sa prospérité.

Vous pouvez suivre l’auteure sur Linkedin

Darine Ameyed

Profil de l'auteur(e)

Darine Ameyed est stagiaire postdoctorale au Laboratoire Synchromédia de l’ÉTS. Elle est aussi chargée de projet scientifique au CIRODD.

Programme : Génie de la production automatisée 

Chaire de recherche : Chaire de recherche du Canada sur la durabilité écologique d'Eco-Cloud 

Laboratoires de recherche : SYNCHROMÉDIA – Laboratoire de communications multimédias en téléprésence 

Profil de l'auteur(e)


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *