ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Des réseaux plus performants - Par : Substance,

Des réseaux plus performants


Accueilli au Département de génie logiciel et des technologies de l’information, Aris Leivadeas est spécialisé en infonuagique, optimisation et gestion des réseaux, allocation des ressources, virtualisation des fonctions de réseau et internet des objets. Son travail est concentré, pour ainsi dire, dans vos téléphones! Son but? Améliorer sans cesse l’efficacité des réseaux.

Réseau WI-FI et LTE

Achetée sur Istock.com. Droits d’auteur.

Après avoir obtenu en 2008 un diplôme d’ingénieur électrique à l’École polytechnique de l’Université de Patras, en Grèce, Aris Leivadeas a fait une maîtrise en communication mobile et personnelle au King’s College de Londres. Puis, il a décroché un doctorat à l’Université polytechnique nationale d’Athènes en 2015. « C’est là que j’ai commencé à travailler dans l’infonuagique et les allocations de ressources pour des projets européens », explique-t-il. Il est arrivé au Canada la même année afin de poursuivre des études postdoctorales à l’Université Carleton, à Ottawa.

Pour Ericsson, il a travaillé à un projet de recherche visant à analyser la façon dont un réseau LTE (Long-Term Evolution), accessible par des opérateurs, et un réseau Wi-Fi, ouvert, peuvent coexister de façon à éviter tout problème de saturation. Le réseau LTE commence en effet à être surchargé, et le Wi-Fi, qui offre une plus grande capacité, pourrait être utilisé en complément, si les deux mondes réussissent à s’entendre, une fois les contraintes techniques résolues.

Internet des objects

Faire converger l’ensemble de ses compétences

Aris Leivadeas, professeur au Département de génie logiciel et des TI de l’ÉTS

Aris Leivadeas, professeur au Département de génie logiciel et des TI de l’ÉTS

Avec Cisco, il a mené des projets de recherche portant sur l’analyse du remplacement du matériel (hardware) par des logiciels, ce qui permet d’acquérir de nombreuses fonctionnalités à moindre coût et davantage de souplesse. « La question est de savoir comment configurer tout cela pour que les performances soient aussi bonnes avec les logiciels qu’elles l’étaient avec le hardware, précise le professeur. Il faut que le serveur fonctionne bien avec toutes les applications virtuelles ajoutées. »

À l’ÉTS, l’enseignement du professeur portera sur le réseau, les applications mobiles et la programmation. Il s’appliquera également à trouver du financement qui lui permettra de continuer ses recherches. Il espère poursuivre ses collaborations avec Ericsson et Cisco. « J’étais à la croisée des chemins, explique-t-il. Soit je continuais mon parcours dans le milieu universitaire, soit j’allais travailler dans l’industrie. Mais je voulais conserver la liberté et l’autonomie du professeur, tout en travaillant dans le concret, avec les entreprises. À l’ÉTS, je peux concilier les deux. »

Aris Leivadeas désire aujourd’hui faire converger ses spécialisations afin de s’attaquer à diverses problématiques. « Par exemple, dans le cadre de la ville intelligente, on a besoin de caméras connectées dont il faut analyser les données dans le nuage. Je suis très intéressé à voir par quels moyens ces données sont transférées. Wi-Fi, LTE? Entre le capteur placé dans la rue et le nuage, quels sont les meilleurs moyens à utiliser en fonction du poids des informations transférées, de l’urgence de l’envoi, du niveau de résolution nécessaire, etc. ». Voilà quelques-unes des questions qui intéressent le chercheur au plus haut point. Autant de sujets de recherche résolument en phase avec les enjeux actuels des sociétés modernes.


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *