ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Repenser l’Internet : un nouveau chapitre - Par : Substance,

Repenser l’Internet : un nouveau chapitre


Interface avec le monde virtuel

Achetée sur Istock.com. Droits d’auteur.

Une milliseconde… C’est le temps de latence visé pour le plein déploiement des applications informatiques de demain. De la réalité virtuelle à « l’holoportation » et à la réalité augmentée, en passant par la téléprésence, la téléchirurgie, le télédiagnostic et la robotique télécommandée, ces applications promettent de révolutionner notre façon de vivre, d’apprendre, de travailler, et même de jouer. Mais pour offrir une véritable expérience immersive, elles devront pouvoir réagir en temps réel.

Pour cela, il est nécessaire de repenser l’Internet. Mohamed Faten Zhani, chercheur et professeur au Département de génie logiciel et des TI, consacre ainsi une grande partie de ses travaux de recherche à concevoir le réseau Internet de demain. « Il faut révolutionner l’architecture actuelle des réseaux informatiques et concevoir de nouveaux protocoles de communication capables de répondre aux besoins des applications émergentes », résume-t-il.

Une interaction en temps réel avec des environnements distants

Mohamed Faten Zhani, Professeur au Département de génie logiciel et des technologies de l’information de l’École de technologie supérieure

Mohamed Faten Zhani, Professeur au Département de génie logiciel et des technologies de l’information de l’ÉTS

Le jeune chercheur s’applique à concevoir et à mettre en place la nouvelle génération du réseau Internet – « l’Internet tactile » –, laquelle serait en mesure de capturer, de traiter et de transmettre à distance et en temps réel toutes les données perçues par nos cinq sens. Nous pourrions ainsi interagir avec des environnements distants comme si nous y étions.

La mise au point de l’Internet tactile implique l’exploitation et le développement des plus récentes technologies d’informatique en nuage, de virtualisation des réseaux, de réseautique définie par logiciel et de gestion autonomique des réseaux informatiques assistée par intelligence artificielle. Voilà, résumés en une phrase, les axes de recherche du professeur Zhani.

Ce dernier s’intéresse également au traitement de données massives (Big Data), aux réseaux programmables (Software-Defined Networks) et à la gestion des infrastructures et des services infonuagiques (Cloud Computing).

Coauteur de nombreux articles de recherche publiés dans des revues et dans le cadre de conférences spécialisées, et de plusieurs chapitres de livres, le professeur Zhani est invité aux plus prestigieuses rencontres internationales, notamment à la rencontre IEEE/IFIP/ACM CNSM, qui s’est tenue à Rome en mai 2018. Cofondateur et vice-président de l’IEEE Network Intelligence Emerging Technology Initiative, le chercheur a récemment reçu le prix IEEE/IFIP IM 2017 Young Researchers and Professionals Award pour sa contribution exceptionnelle à la recherche.

À défaut de pouvoir nous téléporter, nous pourrons donc bientôt compter sur nos hologrammes pour le faire à notre place. Nous nous transporterons ainsi « ailleurs » en ayant des perceptions tout à fait réalistes. The Matrix, ça vous dit quelque chose ? Nous y sommes presque.

Il semble bien qu’un nouveau chapitre de l’Internet soit en train de s’écrire.


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *