ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Réhabilitation de l’ancien planétarium Dow : de la créativité à l’innovation - Par : Substance,

Réhabilitation de l’ancien planétarium Dow : de la créativité à l’innovation


Damien Silès, directeur du Quartier de l’innovation (QI), a depuis son arrivée, donné un nouveau souffle à cet « écosystème d’innovation ». Nombreuses sont les activités du QI. Substance ÉTS a interviewé Damien Silès sur les différents projets et notamment sur l’avenir de l’ancien planétarium, un des projets phares de 2015.

L’ancien planétarium devient la « maison de l’innovation »

Le projet de réhabilitation de l’ancien planétarium Dow représente la porte d’entrée du quartier de l’innovation et deviendra une « signature visuelle de l’innovation ». Récemment cédé à l’École de technologie supérieure (ÉTS) par la Ville de Montréal, le bâtiment qui se situe à l’est de la rue Peel, entre les rues Saint-Jacques et Notre-Dame, se trouve au cœur des activités du QI.

Comment redonner vie à un lieu qui a reçu pendant des années des milliers de montréalais?

L’objectif est de créer un espace de créativité, plus encore, une « maison de l’innovation ». Une maison, nous précise Damien Silès, car c’est un lieu de vie et non une zone commerciale ou industrielle. 16,000 habitations seront construites dans le quartier. L’idée de l’ensemble des projets pilotés par le QI est « d’humaniser le quartier » et de le faire vivre.

Les travaux de l’ancien planétarium doivent débuter au printemps 2015 pour une durée de 10 à 12 mois. Ceux-ci consistent essentiellement à transformer l’intérieur du bâtiment et de remplacer le stationnement actuel par un parc. Daniel Lamarre, président du Cirque du Soleil et membre du conseil d’administration du QI, collaborera dans ce projet et plus particulièrement dans l’aménagement du parc.

image 2

À l’exception de l’entrée qui sera relocalisée sur la rue Notre-Dame, peu de travaux seront effectués sur la structure extérieure, pour pouvoir conserver ce patrimoine historique.

Au rez-de-chaussée, une salle de conférence sera conçue pour des événements nationaux et internationaux tels que des colloques et des écoles d’été, autour du sujet de l’innovation. Un autre espace sera développé, « une vitrine » c’est-à-dire un lieu dans lequel nous pourrions trouver toutes sortes de produits innovants, créés à Montréal et au Québec. Damien Silès souligne le fait que les produits pourront ainsi être « touchés, testés, commentés et achetés ». Cette vitrine donnera la possibilité de faire découvrir des éléments concrets de ce qui se fait dans un lieu unique, un « hub d’innovation ». La vitrine ne sera pas statique. Bien au contraire, « nous voulons une vitrine qui roule, qui change », nous déclare Damien Silès. Chaque produit innovant pourrait ainsi y trouver sa place et être « exposé» pour un temps fixé. L’idée est ainsi de rendre accessible à tous, l’innovation !

Le deuxième étage, le dôme, sera consacré au « hub de créativité », c’est-à-dire un espace de création collective pour les étudiants mais aussi pour les entreprises. Ce lieu sera un pont entre les universités, les artistes, les citoyens et les entreprises : « un guichet unique » pour aider la créativité et créer rapidement. L’objectif sera aussi de concevoir une bibliothèque ouverte au public, répertoriant tous les brevets qui sont actuellement conçus au sein de  l’ÉTS, l’Université McGill et l’Université Concordia.

Les travaux devraient se terminer au printemps 2016 représentant un coût de 10 millions de dollars. La moitié sera financée par l’ETS et le reste par un partenaire privé.

 Le quartier de l’innovation un regard sur l’avenir

Le concept du quartier de l’innovation est né en 2009 sous la direction de l’ÉTS, à laquelle s’est rapidement jointe l’Université McGill, afin de créer un écosystème d’innovation sociale, industrielle et culturelle, favorable au développement d’un quartier.

les valeurs du quartier de l'innovation

L’objectif du QI est aujourd’hui de « créer rapidement des ponts entre les universités », qui ont développé cette initiative. Damien Silès nous annonce que depuis le début du mois de décembre l’Université de Concordia a rejoint l’ÉTS et l’Université McGill, dans ce projet.

Le QI va désormais réunir un écosystème important, de près de 100,000 étudiants, professeurs et chercheurs, qui est à la disposition de la communauté d’affaires et citoyenne.

Comme nous vous le mentionnions précédemment, nombreux sont les activités et projets du Quartier de l’innovation : le réseau Biofuelnet, la participation au C2-mtl 2015, le développement de Ingo II et III, pour n’en citer que quelques-uns.

Cinq projets ont d’ailleurs été retenus lors de l’événement de « je vois Montréal » et verrons prochainement le jour :

Nous les attendons avec impatience et Substance ÉTS vous proposera sous peu un article sur chacun d’eux. Enfin, d’autres projets sont en réflexion. Du kiosque santé ou musical au Techshop en passant par une course de drones et une compétition de jeux avec projection sur les bâtiments de l’ÉTS, l’année 2015 promet d’être riche en innovation.

A suivre sur Substance ÉTS!