ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Première sortie pour SAFFIR, le robot-pompier de la marine américaine - Par : Substance,

Première sortie pour SAFFIR, le robot-pompier de la marine américaine


Courtoisie de Virginia Tech et de l’ Office of Naval Research (ONR)

SAFFIR (Shipboard Autonomous Firefighting Robot), un robot humanoïde autonome conçu pour maîtriser le feu à bord des navires de la marine vient de faire sa première sortie officielle. L’objectif? Déployer ce nouveau genre de « coéquipier » sur des navires de guerre pour assister et protéger les marins.

Financé par le centre de recherche de la marine américaine (ONR) et développé par des équipes de recherche des universités de Virginia Tech et de Pennsylvanie, ce prototype bipède d’un demi-million de dollars US va limiter l’exposition des équipes d’intervention dans des espaces exigus où les fumées toxiques et les flammes peuvent être très intenses.

Du haut de ses 5 pieds 10 pouces (1,78 mètre), SAFFIR est capable d’ouvrir des vannes et des portes en maintenant son équilibre quelle que soit la surface, mais il est surtout apte à tenir une lance de haute pression pour éteindre un incendie.

De plus, ce robot-pompier résiste à des températures très élevées (jusqu’à 500 °C) et à la fumée toxique. Grâce à ses multiples capteurs, il peut «voir» à travers la fumée, déterminer les distances des obstacles et détecter la chaleur.

SAFFiR_12-12r_2550x2183

L’équipe de Virginia Tech a effectué un important travail sur le contrôle des différentes articulations pour stabiliser son centre de gravité lui permettant de s’adapter au tangage d’un navire ainsi qu’a une surface accidentée.

Les tests effectués durant trois jours à bord du navire désaffecté Shadwell en Alabama se sont révélés concluants.

SAFFIR en action lors de sa première sortie à bord :

Pour le moment, SAFFIR est un peu lent et n’a qu’une autonomie de 30 minutes mais devrait être amélioré d’ici son «enrôlement» au sein de son véritable équipage! À terme, ce robot-pompier sera totalement autonome. Il a été programmé pour mémoriser le plan complet d’un navire afin de se déplacer seul et ainsi exécuter des tâches complexes ou encore des simples tâches de routine.

Ce robot nous rappelle sans aucun doute Thermite, le premier robot-pompier autonome qui avait été conçu en 2011 par la société Howe and Howe Technologies pour combattre le feu dans des situations extrêmes.

robot

 

 


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *