ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
MARS, le premier voilier de recherche autonome qui traversera L’Atlantique - Par : Substance,

MARS, le premier voilier de recherche autonome qui traversera L’Atlantique


L’Université de Plymouth (Royaume-Uni) s’est fixé comme objectif de développer d’ici 2020 un voilier autonome, plus spécifiquement un trimaran de 32,5 mètres (106,6 pieds) de long et de 16,8 mètres (55,1 pieds) de large, pour traverser l’atlantique.

Baptisé MARS (Mayflower Autonomous Research Ship), il sera le premier navire au monde entièrement autonome. Ce voilier a l’allure futuriste célébrera les 400 ans du célèbre bateau Mayflower qui avait à son bord les premiers Pères pèlerins arrivés sur la côte américaine du Massachusetts en 1620. Cette nouvelle version du Mayflower va prendre le large en 2020 et tenter de traverser l’Atlantique, mais sans équipage cette fois.

mayflower-autonomous-research-ship-mars-by-shuttleworth-design2

Durant son périple, MARS servira de plateforme de recherche sur les technologies de navigation autonome et mènera des recherches de météorologie et d’océanographie. Il aura à bord des drones avec lesquels certaines expériences seront réalisées. La traversée pourrait être complétée en 7 à 10 jours, mais sera probablement prolongée pour mener à terme les différentes recherches.

Ce projet révolutionnaire vise aussi à concevoir un navire capable d’utiliser uniquement des énergies renouvelables. En naviguant à la force du vent, les deux voiles permettront d’atteindre une vitesse de pointe d’environ 20 nœuds (36 km/h) et lorsque le vent fera défaut, des panneaux photovoltaïques alimenteront les moteurs électriques.

8c0febc379_2_M4_Tri_Profile_V1

L’une des difficultés techniques du projet est d’ailleurs d’aménager, dans cet espace restreint, suffisamment de panneaux solaires pour pouvoir alimenter les moteurs. Les ingénieurs vont concevoir des panneaux solaires rétractables qui se déploieront automatiquement lorsque la mer sera calme, une solution qui pourra augmenter de 40% la surface des panneaux.

Pour aboutir à ce projet, l’Université de Plymouth collabore avec le cabinet d’architecture navale Shuttleworth Design et MSubs, une entreprise spécialisée dans les technologies de navigation autonome. Plusieurs millions de dollars sont encore nécessaires pour mener à bien le projet.

Imaginez-vous ce que nous pourrions réaliser si les navires devenaient autonomes?

Rendez-vous en 2020 pour le départ de MARS (Mayflower Autonomous Research Ship)!

Les étudiants de l’ÉTS quant à eux fabriquent un catamaran de course de classe C. Le catamaran nommé Rafale sera d’ailleurs bientôt en Suisse pour le championnat du monde « Little cup », au lac Léman à Genève, qui allie vitesse et technologie.

Pour en savoir plus, contactez Projet Class-C – ETS

 

 

 

commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *