ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Une maison sans CO2, déchets et énergie extérieure! - Par : Substance,

Une maison sans CO2, déchets et énergie extérieure!


Une maison sans CO2 qui n'utilise par d'énergie extérieure, ne génère pas de gaz à effet de serre et ne produit pas de déchets

Crédit images : Projet Aktivhaus B10. Usage non commercial autorisé : Copyright Zooey Braun, Stuttgart, E-Lab Projekt GmbH

Une maison sans CO2 « triple zéro »

Cette maison a vu le jour à Stuttgart en Allemagne, symbolisant la construction écologique et intelligente de demain. Baptisée B10 d’après son emplacement dans la rue Bruckmannweg 10, elle est la première « maison active ». Elle répond aux critères de ce que l’on appelle « le triple zéro » : elle ne nécessite aucune énergie extérieure, ne génère pas de gaz à effet de serre et ne produit pas de déchets. Grâce à un concept d’énergie sophistiqué et d’un système de contrôle avancé, elle produit même deux fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

La fabrication d'une maison sans CO2 qui n'utilise par d'énergie extérieure, ne génère pas de gaz à effet de serre et ne produit pas de déchets

Cette maison a été créée par l’architecte et ingénieur allemand Werner Sobek et réalisée par l’entreprise Schwäbische Alb, spécialisée dans la construction de maisons préfabriquées en bois. Dès l’assemblage de la maison en usine, aucune énergie fossile n’a été utilisée. De plus, elle a été déposée à son emplacement à l’aide d’une grue et n’a donc nécessité aucune fondation, réduisant considérablement l’empreinte au sol.

Dotée d’une surface de 85 mètres carrés (soit 915 pi2), cette maison a été construite à l’aide de matériaux 100% recyclables : bois, verre et métal. Son toit est recouvert de 40 panneaux photovoltaïques produisant  jusqu’à 10 kW d’électricité. Un accumulateur de 11 kW/h entrepose le surplus d’énergie qui peut être utilisé pendant la nuit, par temps couvert ou encore pour alimenter les voitures électriques. De plus, l’une des façades est composée de trois couches de verre, ultra-fines et isolantes, permettant de conserver la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. Si les prévisions sont exactes, la maison devrait produire 8300 kW par an et n’en consommer que 4200.

L'intérieur d'une maison sans CO2 (avec garage intérieure) qui n'utilise par d'énergie extérieure, ne génère pas de gaz à effet de serre et ne produit pas de déchets

L'intérieur d'une maison sans CO2 qui n'utilise par d'énergie extérieure, ne génère pas de gaz à effet de serre et ne produit pas de déchets

La domotique pour réduire la consommation d’énergie

Par ailleurs, cette maison sans CO2 est équipée d’une domotique avancée. Connecté à Internet, un boitier de la taille d’un modem analyse les prévisions météorologiques et régule la consommation d’énergie solaire. Il répartit la chaleur dans les pièces en fonction des besoins et du temps qu’elles mettent à chauffer. De plus, cette maison ne dispose d’aucune poignée de porte ni d’aucun interrupteur : le boitier intelligent s’occupe de tout et les possibilités du système sont infinies. Néanmoins, le locataire peut décider de prendre le contrôle et donner des ordres via son téléphone intelligent.

Tel un laboratoire vivant, cette maison écoénergétique est devenue un véritable modèle d’étude en matière de bâtiment intelligent. Les données enregistrées par les capteurs sont analysées par des chercheurs de l’Université de Stuttgart ainsi que par 40 entreprises partenaires. Actuellement, deux étudiants y vivent gratuitement pour tester son efficacité.

Une maison sans CO2 qui n'utilise par d'énergie extérieure, ne génère pas de gaz à effet de serre et ne produit pas de déchets

 

 

 


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *