ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
L’informatique en périphérie : une capacité de traitement insoupçonnée - Par : Substance,

L’informatique en périphérie : une capacité de traitement insoupçonnée


Le professeur Julien Gascon-Samson a été accueilli au Département de génie logiciel et des technologies de l’information (TI). Le chercheur s’intéresse à l’infonuagique et à l’internet des objets et concentre l’essentiel de sa recherche sur l’informatique en périphérie, ou le edge computing.

Représentation de l’information en périphétie (edge computing)

Achetée sur Istock.com. Droits d’auteur.

Depuis l’avènement du nuage, tout y est stocké et géré. « Mais cette concentration nous rend vulnérables », explique Julien Gascon-Samson, nouveau professeur au Département de génie logiciel et technologies de l’information. Or, grâce à l’internet des objets, les appareils connectés sont de plus en plus nombreux et auraient la capacité de stocker et de traiter une partie des données plutôt que de tout envoyer systématiquement dans le nuage. L’objectif est de « faire traiter une partie des informations en périphérie et, pour cela, il faudrait utiliser chaque appareil selon les besoins et ses capacités afin de permettre une exécution rapide et performante », poursuit le chercheur.

Outre l’indépendance par rapport au nuage, cette solution comporte d’autres avantages. En transmettant moins d’information, on évite de surcharger le réseau, on réduit la latence ainsi que les coûts de transmission. Pour tester ses travaux, le chercheur a déjà utilisé le cas d’une caméra de surveillance connectée. La plupart du temps, la caméra peut traiter l’information elle-même, car lorsque qu’aucun événement particulier ne survient, sa capacité de traitement limitée – plus faible que celle du nuage – suffit. En revanche, dès qu’une activité suspecte est décelée (une introduction par effraction par exemple), les informations pourraient être transmises dans le nuage pour être traitées plus vite et avec plus de précision.

« Notre enjeu est de ne pas dépasser la capacité de traitement et de stockage de chaque dispositif connecté », souligne le jeune chercheur. Ses travaux consistent donc à accroître la capacité de chaque appareil afin d’établir quelles tâches pourraient lui être confiées. Il restera ensuite à faire en sorte qu’évolue la mentalité des personnes et des entreprises pour qui tout est géré dans le nuage, et celle des fournisseurs de services en nuage, pour qui cela constituera sûrement un changement de paradigme.

La recherche, l’enseignement et l’innovation

Julien Gascon-Samson, professor at École de technologie supérieure.

Julien Gascon-Samson, professeur au Département de génie logiciel et des technologies de l’information (TI). de l’ÉTS

Intéressé par tous les sujets d’actualité en TI, Julien Gascon-Samson n’hésite pas à faire évoluer ses projets de recherche afin de coller au plus près des enjeux actuels de son domaine. Des réseaux de jeux vidéo d’hier à l’infonuagique d’aujourd’hui, le chemin était presque tracé.

Après un baccalauréat en génie logiciel et une maîtrise en génie informatique à Polytechnique Montréal, il a fait son doctorat à l’Université McGill sur les communications dans le nuage. Il a ensuite réalisé un stage postdoctoral à l’Université de Colombie-Britannique (UBC), où s’est développé son intérêt pour l’informatique en périphérie. Il y a créé une plate-forme, ThingsJS, qui permet aux développeurs d’encoder dans un langage JavaScript universel et donc commun à tous les appareils et à l’internet, afin de faciliter le développement de solutions en l’informatique en périphérie.

Si le jeune chercheur a choisi de se joindre à l’ÉTS, « c’est parce qu’elle est bien connectée au monde des entreprises. Aujourd’hui, la recherche est souvent effectuée avec des partenaires privés », ajoute-t-il. L’accès à des équipements de pointe, son agilité et son association dans le Quartier de l’innovation sont aussi des atouts de l’ÉTS qui ont convaincu Julien Gascon-Samson de venir partager sa passion de l’enseignement et de la recherche.


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *