ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
L’implication étudiante : contre-productif pour un étudiant aux cycles supérieurs? - Par : Clément Rousseau,

L’implication étudiante : contre-productif pour un étudiant aux cycles supérieurs?


Clément Rousseau
Clément Rousseau Profil de l'auteur(e)
Clément Rousseau est étudiant au doctorat à l’ÉTS depuis septembre 2011. Ses domaines d’expertise sont la thermodynamique, le transfert de chaleur et la modélisation numérique.

Image d’entête provenant du site Aessum : sans restriction d’usage connue. Source

Pour mon 1er article dans Substance, je voudrais vous parler d’un sujet extrêmement important pour moi, l’implication. Ici, je vais discuter de l’implication au sens large, que ce soit à l’université ou dans la société.

Je me présente : Clément Rousseau, l’actuel représentant étudiant des doctorants à l’Association étudiante de l’ÉTS (AÉÉTS). Je suis impliqué dans beaucoup de programmes et de projets menés à l’ÉTS. Je suis en effet parrain dans le programme de parrainage du service à la vie étudiante, représentant étudiant au comité pédagogique et membre du CA de l’AÉÉTS. Certains d’entre vous me connaissent plus comme la personne responsable des « beignes et café » organisés par le comité des étudiants aux cycles supérieurs (CCSÉTS).

Beaucoup passent leurs études aux cycles supérieurs entièrement dans leur bureau et concentrés pendant deux ou trois ans sur leur sujet de recherche. Je trouve cela contre-productif : il faut sortir de sa recherche pour mieux la voir. S’éloigner d’un problème est la meilleure façon de bien le voir et le comprendre. La question est donc : « Que faire d’autre à l’ÉTS? » L’implication étudiante bien sûr!

Les membres du club étudiant Omer qui détiennent en 2013 les records mondiaux de vitesse dans trois des quatre catégories existantes de sous-marins à propulsion humaine.

clement1Que cela se fasse par l’intermédiaire d’un club étudiant qui cherche toujours des étudiants, par la COOP ÉTS ou même votre association étudiante, nous sommes toujours à la recherche de personnes motivées pour aider à organiser des activités ou les gérer de A à Z. L’expérience que vous allez prendre sera importante pour votre CV, mais, en plus, je vous assure que cela aide à se concentrer sur sa recherche.

L’implication étudiante permet de rencontrer de nouvelles personnes de différents horizons, de différentes cultures et de découvrir des domaines de recherche que vous n’osiez pas imaginer même dans vos rêves les plus fous. Ce brassage culturel et scientifique réserve souvent de belles surprises : j’ai moi-même pu conseiller un étudiant de génie électrique (je suis en mécanique) qui ne connaissait pas une technique d’optimisation peu utilisée dans son domaine, mais énormément dans le mien.

Certes, cela peut prendre du temps dans une semaine chargée de travail, mais compte tenu des bénéfices que vous retrouvez en échange, le jeu en vaut largement la chandelle.

Impliquez-vous et profitez à fond de vos années d’études pour en ressortir grandi. Bonne chance à tous!

 

Clément Rousseau

Profil de l'auteur(e)

Clément Rousseau est étudiant au doctorat à l’ÉTS depuis septembre 2011. Ses domaines d’expertise sont la thermodynamique, le transfert de chaleur et la modélisation numérique.

Programme : Réseaux de télécommunications 

Profil de l'auteur(e)


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *