ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
L’ÉTS au sommet des Chic-Chocs - Par : Louis-René Champoux,

L’ÉTS au sommet des Chic-Chocs


Louis-René Champoux
Louis-René Champoux Profil de l'auteur(e)
Louis-René Champoux est consultant en gestion de projet et chargé de cours à l’ÉTS

« L’Auberge de montagne des Chic-Chocs, lundi 21 janvier 2013. Il est 15 h 45. Il fait -12°C. J’arrive d’une excursion de ski de fond tout près de la cime ouest à 17 kilomètres de l’hôtel. La horde de caribous est magnifique. Après une bonne douche, je m’installerai avec un bon grog près du feu de foyer et suivrai confortablement mon cours à distance… La semaine prochaine, je serai de retour en Beauce et pendrai mon cours à partir de ma résidence. »  Réalité ou fiction à l’ÉTS?

En fait, l’ÉTS s’installe progressivement dans le monde de la formation à distance. L’école possède possédera dès l’automne deux salles de cours munies de la vidéoconférence. Je vous explique : des étudiants sont en classe et d’autres se joignent au cours à partir d’une salle de classe ou éventuellement de leur ordinateur et d’une connexion Internet. Ils voient et entendent tous la même chose et ont donc autant de possibilités de poser des questions et de participer activement aux discussions.

Un cours dans une classe équipée d’une vidéoconférence offre de nombreux avantages sur d’autres modes de formation à distance. Avec ce modèle hybride, la synergie des échanges, la multiplicité des points de vue d’un grand groupe peut se partager avec les étudiants à distance. Les cours donnés exclusivement à des postes distants (WebExMD, GoToMeetingMD, Adobe ConnectMD, iLinkM, etc.) n’offrent pas cette dynamique, cette fluidité d’échanges.

Être sur place, en classe, présente des avantages, entre autres, la convivialité certaine des échanges avant le cours, pendant celui-ci, à la pause et après le cours entre les étudiants d’une part et avec le chargé d’enseignement d’autre part. Ceci facilite les rencontres entre équipes.

Par contre, la réduction du temps de transport permise par  l’utilisation d’une salle de classe en région ou l’utilisation d’un ordinateur permettra à certains étudiants d’investir ce temps dans leurs apprentissages et travaux. Aussi, pour bien réussir un cours à distance, l’étudiant devra faire preuve d’une bonne capacité de concentration, d’un bon sens de l’organisation et apprendre à utiliser certaines applications collaboratives (calendrier, documentations, conférences vidéo, etc.).

Pour l’instant, l’offre de cours par ordinateur demeurera limitée. Suivre votre cours à partir des Chic-Chocs sera sans doute moins fréquent que de le faire de la maison après une longue journée de travail depuis une banlieue de Montréal, à Québec, à Chicoutimi ou sur la Cote-Nord. Mais, décidément, l’enseignement à distance est bien une réalité à l’ÉTS.

Seulement, avec l’enseignement à distance, une nouvelle problématique se pose : l’évaluation à distance!

Êtes-vous enseignant? Avez-vous déjà fait des évaluations à distance? Partagez-nous votre expérience. Êtes-vous étudiant? Que proposez-vous comme approches d’évaluation? Je donnerai un cours en vidéoconférence en janvier prochain. J’aimerais bien vous lire afin de concevoir des évaluations pertinentes.

Louis-René Champoux

Profil de l'auteur(e)

Louis-René Champoux est consultant en gestion de projet et chargé de cours à l’ÉTS

Programme : Génie logiciel  Génie des technologies de l'information 

Profil de l'auteur(e)


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *