ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Les batteries lithium-O2 restructurées par des virus spécialisés - Par : Substance,

Les batteries lithium-O2 restructurées par des virus spécialisés


La technologie des batteries lithium –air pourrait bien être à l’aube d’un changement majeur grâce aux récents travaux de chercheurs du MIT qui ont identifiés un virus modifié génétiquement qui favorise l’augmentation de la surface des cathodes, ouvrant la voie à de meilleures performances énergétiques.

Dans la quête de l’industrie automobile d’accroître l’autonomie de conduite des voitures électriques, le MIT a mis au point un avantage technique de taille à la technologie des batteries Li-O2 par l’ajout du virus M13 dans le processus de fabrication des cathodes.  Ce virus se distingue par sa capacité à utiliser les ions métalliques aqueux et à en biosynthétiser un solide assemblage  en oxyde de manganèse. Cette structure présente une forme enchevêtrée et rugueuse formant la cathode et qui a pour effet d’accroître la surface disponible pour l’activité électrochimique de la batterie.  Le résultat obtenu par l’entremise de  cette structure bio-métallique en 3D est d’améliorer la capacité de chargement-déchargement de la batterie Lithium-air et d’accroître la quantité d’énergie que peut emmagasiner une batterie en poids équivalent .

Angela Belcher, professeure en Énergie au MIT et spécialisée en génie biologique et sciences des matériaux explique le procédé de biosynthèse aves le virus M13.

 

commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *