ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
L’apprentissage par le jeu vidéo pour contrer le décrochage scolaire local - Par : Substance,

L’apprentissage par le jeu vidéo pour contrer le décrochage scolaire local


En novembre 2015, le studio de jeux vidéo Ubisoft Montréal a annoncé le lancement de son programme CODEX, financé à hauteur de 8 millions $ sur 5 ans, destiné à promouvoir la persévérance scolaire au Québec et l’apprentissage par le biais du jeu vidéo.

Le 9 mai dernier, Yannis Mallat, président-directeur général d’Ubisoft Montréal et Toronto, donnait une conférence au Cercle Canadien de Montréal au cours de laquelle il a souligné l’importance de former les travailleurs qualifiés de demain pour faire face à divers enjeux tels que les départs à la retraite des baby-boomers, la pénurie d’une main-d’œuvre qualifiée et l’émergence de nouveaux métiers liés aux évolutions technologiques.

Forte de sa maîtrise des processus créatifs et de sa maîtrise technologique, Ubisoft Montréal a ainsi mis en place 13 initiatives visant tous les niveaux scolaires (primaire, secondaire, Cégep et universitaire), en partenariat avec 18 organismes dont l’École de technologie supérieure de Montréal. Les différentes initiatives développées pour chaque cycle peuvent être consultées ici.

L’idée est de jouer sur la fascination des jeunes esprits pour la technologie et les jeux vidéo afin de les stimuler à découvrir les rouages de cette industrie et de les éveiller à l’apprentissage. Au travers de l’exploration des différentes étapes de création d’un jeu vidéo, ces derniers pourront apprendre à coder et à assimiler les données mathématiques et logiques qui y sont associées. En plus de coordonner les différents projets en partenariat avec des enseignants et organismes à but non lucratif, Ubisoft met à contribution ses propres employés qui partageront leurs connaissances et accompagneront pendant plus de 1000 heures les participants des différentes initiatives en tant qu’experts, mentors ou ambassadeurs.

codex_jeunes 670

L’investissement de 8 millions $ annoncé sur 5 ans servira également à financer des bourses universitaires, de la formation et des stages en entreprise. Un véritable exemple d’approche collaborative qui vise le développement économique local!