ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
La solution AMOOS pour nettoyer l’espace! Présentation du projet d’équipe ISU SSP14 - Par : René Jr Landry,

La solution AMOOS pour nettoyer l’espace! Présentation du projet d’équipe ISU SSP14


René Jr Landry
René Jr Landry Profil de l'auteur(e)
René Jr Landry est professeur au Département de génie électrique à l’ÉTS et directeur du laboratoire LASSENA. Son expertise porte sur les systèmes embarqués, la navigation et l’avionique.
Programme : Génie électrique 

Photo d’entête courtoisie de la rediffusion Web vidéo faite par ISU des conférences.

7 août 2014 : tous les projets d’équipes effectués par les participants de la 27e édition du programme d’études spatiales (SSP14) de l’International Space University (ISU) ont été présentés à l’École de Technologie Supérieure (ÉTS) de Montréal, Québec, Canada, la venue de ce programme à Montréal étant co-organisée par l’ÉTS et HEC Montréal (HEC).

Source [Img1]

Source [Img1]

 SSP14 a attiré 122 participants venant de 31 pays, pour un programme qui a présenté le tout premier «panel» ISU d’astronautes féminins.

Le premier «panel» d'astronautes féminins composé de Julie Payette, Astronaute à la retraite de l'ASC et Chef de l'exploitation du Centre des sciences de Montréal, Soyeon Yi, astronaute du Programme des astronautes coréen et premier sud-coréen dans l'espace, Shannon Walker, astronaute de la NASA et Wang Yaping, astronaute du «China National Space Administration» et capitaine de l'Armée de libération de la Force aérienne du Peuple Source [Img1]

Le premier «panel» d’astronautes féminins composé de Julie Payette, astronaute à la retraite de l’Agence Spatiale Canadienne (ASC) et Chef de l’exploitation du Centre des sciences de Montréal, Soyeon Yi, astronaute du Programme des astronautes coréens et premier sud-coréen dans l’espace, Shannon Walker, astronaute de la NASA et Wang Yaping, astronaute de la «China National Space Administration» et capitaine de l’Armée de libération de la Force aérienne du Peuple. Source [Img1]

SSP14 a aussi mis l’accent sur le «nouvel espace» et l’esprit d’entrepreneuriat avec des professeurs et conférenciers de partout dans le monde, une présence régulière des astronautes canadiens et un accueil chaleureux de la province de langue française du Canada.

Source [Img1]

Source [Img1]

PROJET D’ÉQUIPE AMOOS

ReneJrLandryAvatarLe deuxième projet d’équipe présenté était la mission automatisée de maintenance en orbite des satellites (AMOOS). Le président de ce projet d’équipe était le professeur René Jr Landry et l’assistant d‘enseignement, Adam Vigneron, tous deux canadiens. Nous vous invitons à consulter deux articles précédemment publiés (article 1 et article 2) sur le site d’actualités scientifiques Substance ÉTS en guise d’introduction à ce projet.

Source [Img2]

Source [Img2]

Objectifs du projet

Tel que décrit sur le site Web de l’ISU SSP14, le projet AMOOS poursuit trois buts :

Le premier but est de préciser le plan d’affaires de la future entreprise de service automatisé de maintenance en orbite des satellites (AMOOS). Cette entreprise peut servir d’alternative attrayante pour les missions habitées (complexes, risquées et coûteuses), pour faire l’entretien de satellites de grandes valeurs! Les avantages spécifiques à explorer dans ce projet comprennent les points suivants :

  • Réutilisation
  • Fiabilité
  • Rentabilité
  • Missions rapides de correction
  • Charges utiles secondaires
AMOOS team participants. Source [Img2]

Les participants du projet AMOOS. Source [Img3]

Le deuxième but est de promouvoir l’utilisation de bras robotisés spatiaux pour capturer ou faire la désorbitation d’objets tels que les satellites errants ou les gros débris. Les débris spatiaux posent des problèmes majeurs dans l’espace : ils peuvent causer des collisions et explosions en orbite, la congestion d’orbites et présenter un danger pour l’humanité. Le tout est aggravé par la difficulté de faire le suivi et la surveillance de ces débris. Comme la densité des objets orbitaux augmente, le syndrome de Kessler devient une menace imminente. Il est absolument nécessaire de développer des solutions pour remédier à cette situation!

Simulation d'une interaction de délégués internationaux réalisée lors de la présentation du projet d'équipe AMOOS. Source [Img3]

Simulation d’une interaction de délégués internationaux réalisée lors de la présentation du projet d’équipe AMOOS. Source [Img3]

Le troisième but du projet est de promouvoir AMOOS, une solution tout-en-un d’avions spatiaux robotisés sans pilote conçus pour une mission d’entretien autonome des satellites en orbite. Les pays ayant des activités spatiales importantes semblent disposés à soutenir la technologie spatiale non habitée. Cette solution présente plusieurs avantages : elle sauve des vies, permet de gagner du temps et économise de l’argent!

Une simulation d'un «panel» d'experts répondant aux questions posées par des délégués internationaux lors de la présentation du projet d'équipe Amoos. Source [Img3]

Une simulation d’un «panel» d’experts répondant aux questions posées par des délégués internationaux lors de la présentation du projet d’équipe Amoos. Source [Img3]

Présentation du projet

Vous trouverez ci-dessous la vidéo complète présentant le projet AMOOS :

SSP15

La 28e édition du programme d’études spatiales (SSP15) aura lieu à Athens, Ohio, États-Unis, du 8 juin au 7 août 2015.

Source [Img2]

Source [Img2]

René Jr Landry

Profil de l'auteur(e)

René Jr Landry est professeur au Département de génie électrique à l’ÉTS et directeur du laboratoire LASSENA. Son expertise porte sur les systèmes embarqués, la navigation et l’avionique.

Programme : Génie électrique 

Laboratoires de recherche : LACIME – Laboratoire de communications et d'intégration de la microélectronique  LASSENA – Laboratoire des technologies spatiales, systèmes embarqués, navigation et avionique 

Profil de l'auteur(e)


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *