ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Ivanka Iordanova, engagée dans « l’après-BIM » - Par : Substance,

Ivanka Iordanova, engagée dans « l’après-BIM »


Corridor architectural
RÉSUMÉ:

Achetée sur Istock.com. Droits d'auteur.

Ivanka Iordanova se passionne depuis longtemps pour l’innovation dans l’environnement bâti. Titulaire d’un diplôme d’architecture de l’Université UACEG de Sofia, en Bulgarie, elle a ensuite découvert le monde de l’architecture numérique et de la conception intégrée en faisant sa maîtrise et son doctorat à l’Université de Montréal, travaillant notamment au sein du Groupe de recherche sur la conception assistée par ordinateur (GRCAO). Son passage au GRIDD de l’ÉTS, dans le cadre d’un postdoctorat réalisé auprès de Daniel Forgues, a été déterminant. C’est à ce moment qu’elle a choisi de s’orienter vers l’industrie de la construction.

S’étant récemment jointe à l’ÉTS à titre de professeure-chercheuse au sein du Département du génie de la construction, la professeure Iordanova est d’avis que l’industrie de la construction traverse une période de transformation profonde, en raison de sa « numérisation » qui bouleverse les modèles d’affaires et les cultures organisationnelles dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement. « Le cadre contractuel et les normes de construction devront être mis à niveau pour permettre et faciliter un travail plus collaboratif, qui apportera aussi une meilleure productivité, qualité et sécurité dans l’industrie », explique-t-elle.

Implantation d’une culture d’innovation technologique chez Pomerleau

Ivanka Iordanova souhaite contribuer à la formation des futurs professionnels de la construction en apportant son expertise d’innovation en entreprise. Il faut dire qu’elle vient de passer sept années chez Pomerleau, où on lui a confié la création d’une équipe BIM, devenue l’équipe Innovation. En 2019, cette équipe comptait 40 personnes à l’échelle du Canada.

Ivanka Iordanova, professeure au Département de génie de la construction de l’École de technologie supérieure

Ivanka Iordanova, professeure à l’ÉTS

Responsable de l’implantation de BIM-VDC (Building Information Modeling – Virtual Design and Construction) — soit la technologie de modélisation du bâtiment BIM et celle de la conception et construction virtuelles VDC — au sein de la société Pomerleau, elle a relevé avec brio le défi d’instaurer ce processus de profond changement.

« Aujourd’hui, le BIM et le VDC sont une réalité chez Pomerleau. La culture d’innovation technologique s’est rendue aussi bien sur les sites de construction que dans les départements d’estimation et de gestion des projets, de même que chez les partenaires de la société », déclare-t-elle avec fierté. Sous son leadership en innovation, la société Pomerleau a été prisée à plusieurs reprises pour des projets innovants en BIM, et est devenue la première entreprise de construction au Canada à être certifiée par CanBIM.

Outre ses responsabilités à l’égard de l’équipe Innovation au sein de Pomerleau, elle a également agi à titre de répondante scientifique du côté industriel pour la chaire industrielle de l’ÉTS sous la direction du professeur Daniel Forgues, ainsi que pour la chaire de Pomerleau à Polytechnique Montréal. Aujourd’hui, en tant que professeure, elle est cotitulaire (avec Daniel Forgues) de la Chaire industrielle sur l’intégration des pratiques numériques en construction, une chaire unique au Canada et au monde puisqu’avec ses 11 partenaires industriels, elle représente toute la chaîne d’approvisionnement.

Spécialiste des pratiques en BIM-VDC et Lean

Ivanka Iordanova participe à plusieurs groupes de réflexion sur le BIM au Québec et au Canada, étant notamment membre du conseil d’administration de CanBIM depuis 2018. Co-autrice du Guide canadien des pratiques en BIM publié par BuildingSmart Canada, elle a de plus été invitée à maintes reprises à présenter des conférences dans ce domaine, par exemple à titre d’orateur principale sur l’innovation à la conférence du CCA à Banff en 2018.

Ville du futur

Vers l’après-BIM

La professeure Iordanova entend continuer de révolutionner cette industrie — habituellement décrite comme excessivement traditionnelle — à l’aide de nouvelles méthodes collaboratives et d’innovations technologiques. « Les technologies 4.0 et les applications en intelligence artificielle génèrent un fort potentiel d’automatisation, de prise de décision assistée, et d’autres optimisations pour la conception, la construction et l’opération des bâtiments et des infrastructures », continue-t-elle.

Robotisation, fabrication numérique, architecture paramétrique (computationnelle), fabrication hors site et modulaire, industrialisation sont autant de sujets qui passionnent la chercheuse, qui considère le BIM comme un point de départ, en quelque sorte un « facilitateur qui ouvre la voie à un vrai potentiel pour l’industrialisation de la construction et l’amélioration de la qualité de notre environnement bâti, précise-t-elle, en vue de diminuer le gaspillage et l’usage de matériaux, et en bout de ligne d’en arriver à réduire l’empreinte écologique de la construction », selon elle.  

Animée par un esprit de collaboration et de partage des connaissances, la professeure Iordanova fait partie d’un vaste réseau de chercheurs et de praticiens du domaine de l’innovation technologique dans l’industrie de l’AECO du Québec et d’ailleurs, entre autres des pays suivants : Canada, États-Unis, France, Royaume-Uni, Allemagne, Suisse, Belgique et Australie. Elle est membre actif du GRIDD (Groupe de recherche en intégration et développement durable) et enseigne deux cours du Programme court de maîtrise en BIM, tout en préparant avec les autres membres du GRIDD, les cours pour le nouveau projet de DESS en « BIM et construction numérique ».


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *