ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
La gestion des matières plastiques au Québec - Par : Enora Barrau,

La gestion des matières plastiques au Québec


L’auteure a eu l’opportunité de participer au Forum sur l’environnement et au Salon international sur les technologies environnementales, Americana, qui a eu lieu les 26, 27 et 28 mars derniers à Montréal, grâce au soutien du Fonds de développement durable de L’AÉÉTS (FDDAÉÉTS). Americana est organisé par Réseau Environnement et est un rendez-vous pour l’ensemble des professionnels du secteur environnemental. Il offre une grande variété de conférences ainsi qu’un salon d’exposition. Dans cet article, elle présente ses impressions au sortir de l’événement.

Enora Barrau
Enora Barrau est doctorante en génie de l’environnement au Département de génie de la construction de l’ÉTS et s’intéresse à la territorialisation des initiatives d’écologie industrielle et à l’évaluation environnementale de ces pratiques.

Bouteille de plastique polluant l’eau

Référence Istock.com. Droits d’auteur.

Une participation guidée par des intérêts de recherche

Étudiante au doctorat en génie de l’environnement sous la direction du professeur Mathias Glaus, je travaille sur une problématique liée à l’évaluation des performances environnementales des symbioses industrielles (une des stratégies de mise en place de l’économie circulaire). Ma participation au forum a donc été orientée vers les conférences portant sur l’économie circulaire, la gestion des matières résiduelles et plus précisément les matières plastiques, matières qui vont être le support d’études de cas de mon travail de recherche.

L’économie circulaire : encore du chemin à parcourir

Des conférenciers représentant le Québec, le Canada et les États-Unis ont établi un bilan des avancées dans la mise en place d’initiatives circulaires à leur échelle respective. Cela a été l’occasion de faire un rappel de différentes plates-formes créées dans le but de regrouper et de mettre en lien les différents acteurs de l’économie circulaire (au Québec, Québec Circulaire).

Ce panel a eu le mérite de faire un bilan des initiatives et des organismes porteurs de projets, mais est resté assez général et global. Intéressée par le sujet depuis maintenant quelques années, j’ai le sentiment que le discours n’évolue que très peu sur le sujet. Ceci est peut-être dû à un certain manque de volonté politique à promouvoir ce genre de pratiques, mais il existe plusieurs territoires au Québec qui mettent en place des projets présentant un véritable intérêt à l’échelle locale. Ceux-ci gagneraient peut-être à être mis de l’avant lors d’évènements de ce type.

Conférence à Americana

Conférence « Transition vers l’économie circulaire: portrait du déploiement à l’échelle des Amériques »

La gestion des matières résiduelles au Québec : enjeux et travaux

Des représentants de l’organisme Recyc-Québec ont présenté les données préliminaires qui seront publiées officiellement dans le prochain Bilan de gestion des matières résiduelles (la diffusion est prévue pour cet été), ce qui m’a permis de récolter des données récentes concernant les matières résiduelles à l’échelle québécoise.

Par ailleurs, Recyc-Québec et plusieurs municipalités québécoises (Laval, Montréal, Gatineau) travaillent sur des projets visant par exemple à évaluer les résultats de politiques incitatives ou à optimiser l’organisation des territoires de collecte des matières résiduelles. Ces conférences m’ont particulièrement intéressée, car elles m’ont renseignée plus précisément sur la manière dont les collectivités travaillent et ont présenté des méthodes de recherche scientifique. De plus, il était intéressant d’entendre parler de suivi dans un événement où l’évaluation des mesures mises en place n’était que très rarement évoquée, malgré l’importance que revêt cette étape.

Conférence à Americana

Conférence « Données, enjeux et pistes de solutions pour la GMR au Québec »

Les matières plastiques : les difficultés de recyclage comme source d’innovation

Bien évidemment, les conférences portant sur les matières plastiques ont toutes évoqué le « continent de plastique » désormais connu du grand public. Cet élément, couplé aux difficultés de recyclage des matières plastiques et à la limitation des types de plastique pouvant faire l’objet de recyclage (plastiques #1 et #2 principalement) a fait émerger plusieurs initiatives visant à pallier les manques de la filière de gestion des matières résiduelles plastiques. Ainsi, au cours des différentes conférences portant sur la valorisation des matières, le recyclage des nouveaux matériaux ou le recyclage dans une perspective circulaire, j’ai pu avoir une vision plus complète des acteurs de la filière plastique puisque des professionnels sont venus présenter leurs activités. Des entreprises comme Loop Industries viennent donc se placer en marge de la filière « classique » de recyclage pour récupérer, entre autres, les rejets des centres de tri et valoriser les matières plastiques habituellement éliminées.

Un objectif atteint

Ce que je recherchais en participant à cet évènement était d’avoir une connaissance plus large des acteurs intervenant dans la filière de gestion des matières plastiques. En ce sens, l’objectif a été atteint.

Par ailleurs, Americana est une opportunité pour les personnes en recherche d’emploi ou pour les travailleurs souhaitant étendre leur réseau. De plus, la présence de spécialistes du domaine de l’environnement, tous secteurs confondus (eau, air, matières résiduelles…), peut être un tremplin vers davantage de collaborations interprofessionnelles.

Enora Barrau

Profil de l'auteur(e)

Enora Barrau est doctorante en génie de l’environnement au Département de génie de la construction de l’ÉTS et s’intéresse à la territorialisation des initiatives d’écologie industrielle et à l’évaluation environnementale de ces pratiques.

Programme : Génie de l'environnement 

Laboratoires de recherche : STEPPE - Station expérimentale de procédés pilotes en environnement 

Profil de l'auteur(e)


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *