ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Le génie urbain, vers une gestion d’infrastructures durables - Par : Alain Soucy,

Le génie urbain, vers une gestion d’infrastructures durables


Alain Soucy
Alain Soucy est spécialiste du traitement de l'eau, de l'environnement et des infrastructures urbaines. Il a été directeur général de l'École de technologie supérieure de Montréal (ÉTS) (1984-1988) et directeur général de l'INRS (1988-1999). Il enseigne toujours des cours d’ingénierie urbaine à l’ÉTS.

Dans le monde, plus de 3,3 milliards de personnes habitent en ville. Bien que les villes occupent aujourd’hui à peine 2 % de la surface du globe, elles abritent 50 % de la population mondiale, consomment 75 % de l’énergie produite et sont à l’origine de 80 % des émissions de CO2. D’ici 2030, on estime à 5 milliards le nombre de personnes qui vivront en zone urbaine, soit plus de 60 % de la population mondiale. Les problèmes liés à la gestion des villes et à leurs infrastructures deviennent par conséquent de plus en plus centraux.

Pour faire face à la crise économique et à la crise environnementale, les villes devront améliorer la gestion de leurs actifs, avoir des services plus économes en énergie et de meilleures performances environnementales. Elles devront mettre en place des systèmes efficaces de transport et de mobilité, des systèmes de production locale d’énergie, des mesures d’économie et d’efficacité énergétiques, des systèmes efficaces de récupération et de valorisation des déchets, et une approche globale de la gestion de l’eau urbaine.

génie urbain

L’écoquartier une approche intégrée d’aménagement à la Ville de Québec

Les besoins d’expertises en gestion, en entretien, et en réhabilitation des infrastructures urbaines sont donc de plus en plus d’actualité. Il suffit de penser à l’importance des études et des travaux à réaliser pour effectuer le rattrapage de la mise à niveau des infrastructures vieillissantes et souvent négligées par le passé. Autant les municipalités et les firmes de génie-conseil que les entreprises de la construction sont à la recherche d’une main-d’oeuvre qualifiée.

génie urbain

L’ÉTS au cœur du nouveau quartier de l’innovation et du programme particulier d’urbanisme (PPU) de Griffintow.

De plus, comme les technologies de diagnostic et de réhabilitation évoluent rapidement, que les enjeux ne sont pas uniquement économiques, mais surtout environnementaux et orientés vers le développement durable, il existe un réel besoin de formation multidisciplinaire en gestion technico-économique pour les professionnels qui œuvrent dans le domaine municipal.

génie urbain

Promenade Samuel de Champlain, Québec : Redonner l’accès au Fleuve aux citoyens tout en l’intégrant à la circulation urbaine

Le génie urbain s’intéresse aux interactions des systèmes sociotechniques de la ville et considère les infrastructures comme des éléments déterminants de la durabilité d’un territoire. Ce nouveau domaine d’étude, populaire en Europe, pourrait bien changer nos méthodes classiques de planification urbaine et de gestion des infrastructures.

génie urbain

Un nouvel écoquartier sur une ancienne gare de triage à Paris

L’ingénieur du génie urbain intervient sur des dossiers très variés. Il peut, selon son domaine de compétence, traiter des problèmes liés à l’aménagement des espaces publics, à la qualité de la vie et de l’environnement, à la gestion des eaux pluviales, au traitement des déchets urbains, à la gestion des réseaux, à la problématique du déplacement en ville et à la gestion des économies d’énergie urbaines.

génie urbain

Comment relier deux quartiers coupés par une autoroute

Il œuvre de manière transversale en étroite collaboration avec les urbanistes et les responsables du développement et de l’aménagement du territoire urbain. L’interdisciplinarité et le volet multi-acteurs porté par le génie urbain permettent d’intégrer les questions importantes posées par le développement urbain durable et d’évaluer son impact sur la gestion des villes et des infrastructures.

génie urbain

Un changement radical de paradigme à Séoul : L’eau plus importante que la circulation automobile

D’une façon plus théorique, nous pourrions plutôt parler de vision holistique des phénomènes urbains. Autrement dit, c’est une représentation à plusieurs échelles de la ville et des différents enjeux urbains qui considère les divers aspects de la vie sociale et des infrastructures comme formant un ensemble solidaire, dont les parties ne peuvent se comprendre que par le tout.

En somme, le génie urbain peut constituer une voie utile et originale pour traiter la gestion des infrastructures urbaines au service du développement durable.

génie urbain

Le génie urbain se situe au cœur de la ville durable

 

 

Alain Soucy

Profil de l'auteur(e)

Alain Soucy est spécialiste du traitement de l'eau, de l'environnement et des infrastructures urbaines. Il a été directeur général de l'École de technologie supérieure de Montréal (ÉTS) (1984-1988) et directeur général de l'INRS (1988-1999). Il enseigne toujours des cours d’ingénierie urbaine à l’ÉTS.

Programme : Génie de la construction 

Profil de l'auteur(e)


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *