ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
FIFA 2014 : la technologie pour éliminer les «buts fantômes» - Par : Substance,

FIFA 2014 : la technologie pour éliminer les «buts fantômes»


Image d’entête de Agência Brasil, licence CC, source. (L’équipe du Brésil dans un match contre l’équipe de la Croatie lors de la Coupe du Monde 2014).

Maintenant que la Coupe du Monde 2014 a pris fin au Brésil , c’est le bon moment pour vous expliquer pourquoi il n’y a pas eu de « buts fantômes » pendant cette compétition internationale.world-cup-364618_150

Mais qu’est-ce-qu’un but fantôme? Au football (ou au soccer si vous vivez en Amérique du Nord),  un but fantôme est le terme utilisé pour décrire une décision discutable d’accorder ou de refuser un but alors qu’il existe une incertitude sur le fait que le ballon ait franchi ou non la ligne de but.

ag2010fifa1Pendant la coupe du monde de football de 2010 en Afrique du Sud, un des célèbres buts fantômes a été celui réalisé par Frank Lampard de l’équipe d’Angleterre dans un match contre l’équipe d’Allemagne. Ce but refusé par erreur aurait pu changer le cours de ce tournoi : l’équipe d’Allemagne a toutefois gagné ce match 4 à 1 contre l’équipe d’Angleterre en huitièmes de finale. Pour éviter de répéter ce genre d’erreurs, la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a fait le choix d’adopter une approche appelée « technologie sur la ligne de but » pour contrer les buts fantômes.

Plusieurs solutions technologiques ont été développées et proposées pour satisfaire les besoins de la FIFA :

La technologie Cairos GLT System

Cairos 1

ballon adidas1Cette technologie a été développée par la société allemande Cairos Technologies AG en partenariat avec la compagnie Adidas qui a fabriqué les ballons utilisés lors de la Coupe du Monde 2014. Comme l’image ci-dessus le démontre, le ballon de football est muni d’un capteur en son centre retenu par un système de fils pour le maintenir en place. Sous la surface de réparation et derrière la ligne des buts sont placés de minces câbles électriques qui produisent un champ magnétique. Un ordinateur note précisément la position du ballon à l’aide du capteur dans le ballon et de la variation du champ magnétique enregistrée et indique s’il a franchi ou non la ligne des buts sur l’écran d’une montre fournie aux arbitres.

La technologie GoalREF

ballonCette technologie a été développée par l’intitut de recherche allemand  Fraunhofer en association avec le fabricant du ballon classique de football Select Sport. La technologie ressemble à l’approche Cairos GLT : le ballon est muni d’un circuit électronique passif disposé entre l’enveloppe de cuir et les couches internes gonflables. Un champ magnétique à basse fréquence est généré dans les poteaux verticaux et la barre transversale du but. Lorsque le ballon traverse le champ magnétique généré, le système avise sur une montre fournie aux arbitres qu’il y a but.

La technologie Hawk-Eye

Ce système est conçu par la société anglaise  Hawk-Eye Innovations Ltd. Il fonctionne avec des caméras à grande vitesse et des systèmes de traitement de vision de pointe. Cette technologie expliquée ci-dessous est notamment utilisée dans les tournois de tennis WTA et ATP.

 La technologie Goal Control 4-D

Ce système a été conçu par la firme allemande GoalControl GmbH. C’est aussi un système qui fonctionne avec des caméras à grande vitesse tel qu’expliqué dans la vidéo ci-dessous :

Le système Goal Control 4-D est la technologie que la FIFA a choisie et utilisée lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil. À noter toutefois que la FIFA laisse le choix final à l’arbitre de valider le but ou non. Et pour une rare fois dans un tournoi de la Coupe du Monde, il n’y a pas eu de plaintes relatives aux buts fantômes…

 


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *