ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Écopoto : des poteaux électriques écologiques - Par : Sofiane Bounaffaa, Adrien Cherrier,

Écopoto : des poteaux électriques écologiques


Sofiane Bounaffaa
Sofiane Bounaffaa Profil de l'auteur(e)
Sofiane Bounaffaa est diplômé de l’ÉTS et détient une maîtrise en ingénierie, réseaux de télécommunications. Il travaille comme professionnel de recherche à la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Ultra Electronics TCS.
Programme : Génie électrique 

Adrien Cherrier
Adrien Cherrier Profil de l'auteur(e)
Adrien Cherrier a un baccalauréat en finances de l’université McGill. Il complète un DESS en technologies de l’information à la Téluq. Il est président de l’entreprise en démarrage Écopoto.

note3

Les poteaux électriques de bois traité doivent être remplacés régulièrement et posent des problèmes environnementaux. Écopoto, une entreprise en incubation au Centre de l’entrepreneurship technologique (Centech) de l’École de technologie supérieure (ÉTS) propose une solution durable et écologique.

____________________________________

Saviez-vous que…

  • Il y a plus de 150 millions de poteaux électriques en Amérique du Nord.
  • Les arbres utilisés pour les fabriquer peuvent prendre plus de 60 ans à pousser.
  • Les poteaux installés sont tous en train de pourrir.
  • Les produits chimiques qui ralentissent la propagation de cette pourriture contribuent à la contamination des sols.

Poteau de bois pourri

De plus, ces poteaux sont attaqués par les pics-bois. Les grands pics, entre autres, peuvent endommager des poteaux de bois traité au point d’en compromettre la structure et d’entraîner leur remplacement prématuré.

Cette problématique a été présentée à Sofiane Bounaffaa et Adrien Cherrier lors du concours Savoir Affaires 2014. Dans le cadre de ce concours, ces deux étudiants aux cycles supérieurs avaient été jumelés à des entrepreneurs et des intervenants sociaux économiques de la région des Laurentides afin de trouver des solutions novatrices aux enjeux environnementaux et économiques régionaux. Ils ont proposé un plan d’affaires pour fabriquer des poteaux électriques avec des fibres naturelles rendues disponibles par le déclin de l’industrie papetière de la région. Ce projet nommé Écopoto a remporté le prix pour la meilleure mise en valeur des ressources et du savoir-faire québécois en matériaux composites.

Première présentation d'Écopoto

Écopoto a depuis évolué en entreprise à vocation écologique. Elle est actuellement incubée au Centech, l’accélérateur technologique de l’École de technologie supérieure (ÉTS).
Les poteaux développés sont fabriqués à partir d’un composite de résine de synthèse et de fibres naturelles du bois. En revalorisant les sous-produits de l’industrie de la transformation du bois, Écopoto développe des poteaux écologiques qui remplaceront les poteaux en bois traités traditionnels utilisés par les réseaux de distribution électriques. Contrairement aux poteaux de bois, ils n’ont pas besoin d’être traités à l’arséniate de cuivre chromaté (ACC) pour les rendre résistants à la pourriture et aux insectes. L’ACC qui émane des poteaux contamine le sol et la nappe phréatique. Ils sont aussi moins lourds, ce qui facilitera leur transport en plus d’être économique.

Poteau Écopoto

 

Le produit Écopoto présente plusieurs avantages sur le poteau de bois.

Comparaison entre les poteaux en bois et Écopoto

Mais il reste du travail à faire. L’équipe d’Écopoto est en phase de développement et finalise la formulation de leur composite. Leur produit ainsi que leur procédé de fabrication sont en instance de brevet. Toutefois, ils dévoileront prochainement leur prototype précommercial. Ils effectueront ensuite une tournée de démonstration au Québec, au Canada et dans le nord-est des États-Unis.

Dugraff

 

Sofiane Bounaffaa

Profil de l'auteur(e)

Sofiane Bounaffaa est diplômé de l’ÉTS et détient une maîtrise en ingénierie, réseaux de télécommunications. Il travaille comme professionnel de recherche à la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Ultra Electronics TCS.

Programme : Génie électrique 

Profil de l'auteur(e)

Adrien Cherrier

Profil de l'auteur(e)

Adrien Cherrier a un baccalauréat en finances de l’université McGill. Il complète un DESS en technologies de l’information à la Téluq. Il est président de l’entreprise en démarrage Écopoto.

Profil de l'auteur(e)


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *