ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Des lentilles de contacts télescopiques pour mieux voir! - Par : Substance,

Des lentilles de contacts télescopiques pour mieux voir!


Avez-vous déjà rêvé de « zoomer » sur un objet d’un simple clignement de l’œil? Cela pourrait devenir une réalité grâce à une lentille de contact unique qui a la particularité de « zoomer » jusqu’à 2,8 fois grâce à un mini-télescope intégré contrôlable par un simple clignement d’œil.

Comment le mécanisme fonctionne-t-il? Le clignement de l’œil droit déclenche l’effet de zoom en activant un filtre polarisé qui oriente la lumière vers la partie télescopique des lentilles, alors que le clignement de l’œil gauche coupe le filtre et rétablit la vision originale. Ces lentilles de contact fonctionnent en coordination avec le port d’une paire de lunettes spéciales. Un petit détecteur placé sur les lunettes capte les mouvements de la paupière et un paramétrage permet de distinguer les clignements des yeux servant à contrôler le zoom des simples battements naturels.

Image1

Prototype des lunettes associées aux lentilles de contact

Avec son 1,55 millimètre d’épaisseur, ces lentilles prototypes restent 20 fois plus épaisses que les lentilles conventionnelles et ne peuvent pas encore être portées. Un réseau de « miroirs » en aluminium disposé en cercle autour du centre de la lentille, forme un réflecteur miniaturisé. Lorsque les rayons lumineux viennent frapper la surface, les miroirs les réfléchissent et, de la même manière qu’un télescope ou qu’une paire de jumelles, ils génèrent alors un grossissement (de 2,8 fois dans ce cas).

OPTO_Telescopic2

Images capturées à travers la lentille de contact

Le dernier prototype a été présenté le 16 février lors du congrès annuel de l’ « American Association for the Advancement of Science » (AAAS), à San Jose (États-Unis). Plus qu’un gadget, cette invention pourrait devenir une solution pour les personnes atteintes de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), première cause de pathologies visuelles chez les plus de 50 ans. En 2015, le nombre de personnes atteintes de déficience visuelle dans le monde est estimé à 285 millions .

Éric Tremblay de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse et directeur de ce projet a déclaré : « Le projet est encore à l’état de recherche, mais nous avons bon espoir de voir ces lentilles devenir un vrai recours pour les personnes touchées par ces affections ».

Voici deux articles susceptibles de vous intéresser sur des sujets connexes :


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *