ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Des étudiants de l’ÉTS dans trois des équipes sélectionnées pour la finale Aqua Hacking 2016! - Par : Substance,

Des étudiants de l’ÉTS dans trois des équipes sélectionnées pour la finale Aqua Hacking 2016!


finale Aqua Hacking

La demi-finale du défi Aqua Hacking 2016 présentée par la fondation de Gaspé Beaubien en partenariat avec IBM a eu lieu le 15 septembre 2016 à l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal. Pour ce challenge, 78 défis ont été proposés à des participants de par le monde, intéressés à trouver une solution innovante pour préserver le fleuve Saint-Laurent. Les gagnants de cette édition se partageront une bourse de 50 000 $.

finale-aqua-hacking-1

Aqua Hacking, un hackathon un peu spécial

Habituellement, un hackathon se déroule pendant une fin de semaine.  Les équipes participantes font l’équivalent d’une course du vendredi soir au dimanche après-midi pour présenter des solutions innovatrices aux problèmes proposés. En comparaison, l’hackathon Aqua Hacking est un marathon puisqu’il se déroule sur une période de cinq mois (du mois de mai au 7 octobre 2016)! De la trentaine d’équipes inscrites, 15 se sont présentées à l’ÉTS pour participer à la demi-finale. Le jury pour cette demi-finale était composé de :

L’ÉTS participe activement à l’Aqua Hacking!

L’ÉTS a choisi six défis Aqua Hacking qu’elle a proposés à des étudiants en génie de par le monde. Les défis choisis étaient les suivants :

  1. Prélever des échantillons d’eau du fleuve Saint-Laurent;
  2. Informer la population sur la qualité de l’eau du fleuve;
  3. Reconnaître et répertorier  les espèces rares ou envahissantes du fleuve;
  4. Réduire l’érosion des berges;
  5. Retirer les déchets solides qui polluent le fleuve.

Lors du challenge annuel des 24 heures de l’innovation présenté par l’ÉTS les 24 et 25 mai 2016 en partenariat avec C2MTL, 43 équipes internationales ont proposé des solutions innovantes à ces défis sous la forme d’une vidéo de 2 minutes (voir les vidéos des solutions proposées). L’équipe River Rider de l’Université de technologie Troyes (UTT) en France a remporté le premier prix international pour sa solution au défi 1 : prélever des échantillons d’eau du fleuve Saint-Laurent.

L’équipe Appanko de l’Universidad Veracruzana du Mexique a remporté le deuxième prix international pour sa solution à ce même défi 1.

Par la suite, 49 étudiants en génie provenant de 15 pays ont travaillé fort pour proposer des solutions innovantes à ces défis lors de la deuxième édition de l’École d’été sur l’innovation et le design technologiques du 30 juin au 29 juillet 2016.

École d'été 2016

Des huit équipes formées dans le cadre de ce cours intensif de génie, trois ont poursuivi leur démarche et présenté leur solution lors de la demi-finale Aqua Hacking 2016. Ces équipes sont :

  • L’équipe « Solutions to Innovate » qui a présenté une solution pour réduire l’érosion des berges;

solutions-to-innovate

Un système composé de piliers flexibles ancrés dans le fond du fleuve, le long des côtes qui, en se pliant, dissipent l’énergie des vagues.

  • L’équipe « The Beach Buoys » qui ont proposé une application pour informer la population sur la qualité de l’eau du fleuve;

beach-buoys

Leur application mobile permet de diffuser plus rapidement les résultats d’analyse du laboratoire.

  • L’équipe PolyIDÉE qui a présenté une solution pour prélever des échantillons d’eau du fleuve Saint-Laurent.

polyidee

Leur système de prise d’échantillons d’eau peut faire l’analyse sur place de quelques données (pH et autres).

Cinq équipes retenues pour la finale Aqua Hacking

Les juges ont choisi 5 équipes parmi les 15 qui ont présenté leurs projets à cette demi-finale. Fait à noter, trois équipes gagnantes à cette demi-finale se composent d’étudiants de l’ÉTS. Ces équipes sont :

  1. Info-baignade : une équipe composée d’étudiants (Poly, ÉTS, UQAM) et de professionnels qui développe une application mobile informant le public sur la qualité microbiologique des eaux récréatives en région urbaine;
  2. Solutions to innovate : une équipe provenant de l’École d’été de l’ÉTS avec des piliers flexibles pour réduire l’érosion des berges;
  3. Dronolab : le club étudiant Dronolab de l’ÉTS propose de faire usage de drones autonomes pour prendre des échantillons d’eau et les livrer directement au laboratoire d’analyse;
  4. eFish : un groupe de chercheurs d’universités et du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFP) propose une application pour les pêcheurs permettant de faire le suivi d’espèces exotiques et des analyses statistiques de données relatives aux poissons d’eau douce du saint-Laurent;
  5. H2EAU : une équipe composée de 5 étudiants au doctorat dans le domaine des sciences de l’eau. Cette équipe développe une application web (compatible mobile) appelée Go-Explo qui permet de faire la découverte des sites récréatifs de la Ville de Québec et des environs en bordure du fleuve St-Laurent (parcs, marina, etc.).

En route pour la finale Aqua Hacking!

Ces cinq équipes disposent de 21 jours pour peaufiner leur solution. Le 7 octobre 2016, les cinq finalistes présenteront leur solution à un jury composé d’entrepreneurs, d’investisseurs de capital de risque, de professionnels du numérique et d’experts environnementaux. Les prix à gagner sont les suivants :

prix-aquahacking

Comme vous pouvez le remarquer, toutes les équipes sélectionnées (cinq équipes) pour la finale Aqua Hacking se mériteront un prix puisqu’il y a cinq prix à gagner. Bonne chance à toutes les équipes!

[accordion title= »Référence des images » close= »1″]

L’image du logo Aqua Hacking et des prix à gagner provient su site Aqua Hacking : ces images sont protégées par des droits d’auteurs;

L’image d’entête et les autres images proviennent de l’auteur : la licence CC du site Substance s’applique à elles.

[/accordion]