ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Connecter le monde par le ciel : les secrets du ballon Loon de Google et plus encore… - Par : Substance,

Connecter le monde par le ciel : les secrets du ballon Loon de Google et plus encore…


Après trois ans de recherche et de tests, le projet des ballons Loon de Google, qui consiste à donner accès à Internet par des ballons stratosphériques, approche de sa phase finale.

Aujourd’hui, près de quatre milliards de personnes n’ont pas accès à Internet. Ce programme, auquel s’est joint le Centre national d’études spatiales français (CNES) qui a l’expertise de tels ballons, va permettre de fournir un accès Internet aux personnes situées dans des zones peu accessibles ou non desservies.

Le programme issu du laboratoire Google X a fait du chemin. Le temps de fabrication d’un ballon a été amélioré pour être réduit de trois jours à quelques heures à peine. Une fois déployés, ces engins peuvent désormais passer des centaines de jours dans les airs à une vingtaine de kilomètres d’altitude, soit deux fois plus haut que les avions commerciaux, en toute autonomie grâce à l’énergie solaire. Les ballons Loons sont capables de fournir une connexion sans fil LTE et couvrent un espace de 40 kilomètres de diamètre chacun. Enfin, un centre de contrôle a aussi été conçu pour corriger leur trajectoire en cas de dérive ou pour les déplacer vers des zones prioritaires. Un déploiement massif est d’ailleurs prévu d’ici fin 2015.

Commentée par Mike Cassidy, principal responsable du projet Loon, la vidéo nous révèle ses avancées et nous fait découvrir le mode de fabrication de ces ballons stratosphériques.

Dans un objectif similaire, le géant américain cumule différents projets. Il a notamment racheté en 2014 Titan Aerospace, une entreprise de drones « atmosphériques ». Ceux-ci peuvent voler en continu pendant cinq ans et couvrir 4 millions de kilomètres. Leur commercialisation est aussi envisagée pour 2015.

Titan Aerospace

Image 1 : Drone – Titan Aerospace

Depuis 2013, Google et O3b Networks Ltd déploient également des petits satellites à seulement huit kilomètres d’altitude visant à connecter les régions isolées.

Image 2 : Crédit - Thales Alenia Space

Image 2 : Projet O3b Networks

Cependant, Google n’est pas le seul à vouloir conquérir le ciel pour connecter la planète. Facebook, avec le projet Internet.org, a récemment annoncé la réussite du premier vol d’essai de son drone solaire baptisé Aquila. Les antennes fixées sur ses ailes lui permettraient de donner accès à Internet.

Facebook

Image 3 : Drone Aquila – Facebook

L’entrepreneur Elon Musk, cofondateur de Tesla et PayPal, a fait part début 2015 de son investissement de 10 milliards de dollars US dans une flotte de 700 satellites destinés à fournir une connexion Internet au monde entier.

Ce ne sont là que des exemples. Relier le monde à Internet par la voix des airs est un défi qui intéresse de nombreux entrepreneurs.

Lequel de ces géants réussira le premier à distribuer un accès Internet mondial?


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *