ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Concevoir des éoliennes pour John Crane France : l’histoire d’un stage - Par : Benjamin Simard,

Concevoir des éoliennes pour John Crane France : l’histoire d’un stage


Benjamin Simard
Benjamin Simard Profil de l'auteur(e)
Benjamin Simard est étudiant au baccalauréat en génie mécanique à l’ÉTS. Il compte s’orienter vers les domaines de la gestion de projets et de l’amélioration continue.
Programme : Génie mécanique 

Ce stage chez John Crane France consistait à concevoir des accouplements pour les éoliennes de mer

Image achetée du site Istock.com : elle est protégée par des droits d’auteur.

Benjamin Simard a obtenu un DEC en sciences de la nature du cégep de Chicoutimi avant de poursuivre au bac au Département de génie mécanique de l’ÉTS. L’article suivant raconte l’expérience de son troisième stage, qu’il a effectué en Normandie, chez John Crane France. Il rêve de fonder une entreprise qui pourra améliorer le niveau de vie de la classe moyenne.

Je suis arrivé à Rouen le 14 janvier 2017 pour un stage de 6 mois. Je devais passer les cinq premières semaines au CESI, puis continuer chez John Crane France. J’ai été accueilli par Sabine Frefield, une chargée de missions internationales au CESI, qui, après m’avoir fait découvrir les endroits clés de Rouen, m’a reconduit à mon appartement, déjà muni des accessoires de base essentiels. Elle a aussi fait en sorte que je sois invité dès le lendemain chez d’autres étudiants du CESI afin de faciliter mon intégration.

Le cours au CESI

Je participe au projet « Usine du future » qui consiste à faire l’évaluation de l’état de santé d’une usine et de suggérer des actions pour l’améliorer et y instaurer la production à valeur ajoutée (lean manufacturing). En équipe de cinq, nous devons lire les documents fournis et remettre les travaux demandés tout en se consultant. Un tuteur nous aide à démarrer et par la suite, nous rencontre à quelques reprises pour répondre à nos questions. Cette méthode, bien que différente de ce à quoi je suis habitué, a l’avantage de développer l’autonomie et la débrouillardise. Elle enseigne aussi l’importance de travailler en groupe et encourage le partage d’informations, ce qui est bénéfique pour tout le monde. Les cinq semaines au CESI m’ont permis de m’acclimater aux expressions et à la culture française, et de rencontrer de nouveaux amis.

Le stage chez John Crane France

Benjamin Simard a rédigé un cahier des charges au cours d'un stage chez John Crane France

J’ai beaucoup aimé mon expérience chez John Crane France. Mon projet consistait à concevoir une gamme d’accouplements, pouvant être embrayés et débrayés automatiquement, pour des éoliennes en mer. Ma première tâche a été de rédiger un cahier de charge pour bien définir le problème et les objectifs du projet, d’analyser les solutions existantes sur le marché, de trouver des pistes de solutions, et de déterminer les livrables et attentes. J’ai aussi assisté à un salon d’exposition d’entreprises dans le domaine de l’énergie renouvelable maritime, SEANERGY 2017.

La solution retenue a été l’utilisation de multiple plaques de friction. Plusieurs facteurs de design devaient être pris en considération en même temps : le matériau de friction, la dimension des plaques, les types de ressorts pour appliquer la force nécessaire, etc. La difficulté résidait dans la très grande amplitude des couples transmis dans les nouvelles éoliennes en mer. J’ai pu mettre en pratique plusieurs notions vu en classe du cours MEC528 (Éléments de machines).

J’ai ensuite rédigé un rapport décrivant toutes les étapes suivies ainsi que les calculs utilisés pour arriver à la solution finale. Ce rapport, ainsi que la modélisation CAO de l’accouplement, a ensuite été envoyé à une autre équipe pour la fabrication d’un prototype.

Benjamin Simard a profité de son stage chez John Crane France pour voyager

En tant que futur ingénieur, ce stage m’a permis de vivre les plus importantes étapes de la conception d’une gamme de pièces mécaniques de haute qualité et à la fine pointe de la technologie. J’en ressort encore plus confiant en mes capacités et en ma débrouillardise.

Je termine en mentionnant que mon stage m’a aussi permis de prendre des vacances, entre autres dans les Alpes, aux Menuires. J’en garderai longtemps de bons souvenirs.

Benjamin Simard

Profil de l'auteur(e)

Benjamin Simard est étudiant au baccalauréat en génie mécanique à l’ÉTS. Il compte s’orienter vers les domaines de la gestion de projets et de l’amélioration continue.

Programme : Génie mécanique 

Profil de l'auteur(e)


Domaines d'expertise :

Énergie durable et renouvelable 

commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *