ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Centech : l’art d’associer petites et grandes entreprises - Par : Substance,

Centech : l’art d’associer petites et grandes entreprises


Image achetée du site Istock.com : elle est protégée par des droits d’auteur.

Introduction

Substance a publié le 25 septembre 2017 un article intitulé « Créer des liens entre les grandes entreprises et celles en démarrage, façon MIT » qui décrivait l’approche que le MIT a développée pour encourager les grandes entreprises à créer des liens d’affaires avec les entreprises en démarrage. Ce présent article décrit l’approche adoptée par le Centech, l’incubateur d’entreprises et pôle d’innovation (hub) de l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal, pour intéresser les grandes entreprises aux entreprises en démarrage et compare l’approche du Centech à celle du MIT.

Le Centech : un incubateur ET un pôle d’innovation

Le Centech a évolué pour mieux répondre aux besoins des entreprises en démarrage. À son volet incubateur, il a jouté un volet pôle d’innovation pour que les entreprises en démarrage puissent travailler avec une approche d’innovation ouverte auprès des grandes entreprises et en collaboration avec des chercheurs et des étudiants talentueux.

Le Centech, c'est des startups (entreprises en démarrage), des talents, des technologies qui vont devenir des innovations bien souvent dans le cadre de partenariat avec de grandes entreprisesDes espaces corporatifs dédiés aux grandes entreprises

Le nouveau bâtiment de Centech pour les grandes entreprises, les talents, les entreprises en démarrage (startups) dans le but d'innover en développant des technologies

Une illustration du nouveau bâtiment de Centech

Le Centech s’agrandit : cet incubateur et pôle d’innovation va inaugurer un nouveau bâtiment sur le campus de l’ÉTS au printemps 2018. Dans ce nouvel emplacement, dix espaces seront offerts aux grandes entreprises pour qu’elles y travaillent en collaboration avec des chercheurs et des entreprises en démarrage. L’entreprise Siemens est la première à avoir réservé un espace d’entreprise et d’autres se joindront à elle sous peu.

Les espaces corporatifs pour que des chercheurs, des talents, des entreprises en démarrage (startups) et de grandes entreprises travaillent ensemble

Une illustration des espaces corporatifs offerts aux grandes entreprises

Pourquoi les grandes entreprises iraient-elles s’installer sur le campus de l’ÉTS ? Selon Richard Chénier,

« Ce qui attire les grandes entreprises à venir au Centech, ce sont les transferts technologiques, la résolution créative de problèmes qu’ils souhaitent résoudre, la possibilité d’innover avec des entreprises en démarrage, les partenariats avec des professeurs et des chercheurs pour des projets innovants et la dotation de talents. Ce dernier point est important pour ces entreprises considérant que la demande de nouveaux talents augmente plus vite que l’offre. »

Pour Richard Chénier, les entreprises ne peuvent plus continuer à innover en vase clos. Pour offrir des produits et services innovants, elles doivent maintenant répondre à des besoins influencés par les grands défis sociétaux du 21e siècle. Les grandes entreprises doivent innover avec des collaborateurs, développer des partenariats et parfois même, travailler avec des compétiteurs. Le Centech leur offre la possibilité d’expérimenter le mode innovation ouverte avec des entreprises en démarrage et d’autres grandes entreprises qui partageront les espaces offerts.

L’arrivée de ces grandes entreprises sur le campus de l’ÉTS va susciter beaucoup d’intérêt pour les étudiants et les chercheurs. Le Centech pense que cette stratégie va créer un effet de levier en entrepreneuriat : des étudiants, des chercheurs et des professeurs vont considérer la possibilité de partir en affaires pour travailler avec les grandes entreprises présentes. Plusieurs « spin-offs » pourraient naître (des entreprises démarrées avec des professeurs et des étudiants à la suite de travaux de recherche).

Acheter une entreprise en démarrage ?

Plusieurs entreprises ont compris qu’acheter des entreprises en démarrage n’était pas la meilleure stratégie. Le Centech les incite plutôt à faire des partenariats avec des entreprises en démarrage tôt dans leur cycle de démarrage et de les aider à grandir à leur côté. Ce type de partenariats stratégiques peut permettre à une entreprise qui démarre de prendre son envol et de développer de l’autonomie tout en conservant son agilité.

Le mandat des premiers clients

Les programmes Accélération et Propulsion pour que les entreprises en démarrage (startups) deviennent un jour de grandes entreprises

Deux programmes de démarrage sont offerts au Centech : le premier programme appelé « Accélération » d’une durée de 12 semaines permet à des entrepreneurs de lancer leur projet d’entreprise en bénéficiant des conseils des mentors et des experts du Centech. Les meilleurs projets d’entreprise peuvent ensuite accéder au programme Propulsion, d’une durée maximale de deux ans, pour passer de l’idée à l’innovation et devenir une entreprise rentable. En 2017, 30 entreprises en démarrage font partie du programme Propulsion : 80 % de ces entreprises font déjà des affaires avec leur premier client.

Ces premiers clients expérimentent dans des conditions réelles des technologies tout près d’une phase de commercialisation selon l’approche « Lean startup » en partenariat avec les entreprises en démarrage. Ces clients développent ainsi une relation privilégiée avec les entreprises en démarrage : ils sont prêts à investir du temps de recherche et de développement, et des ressources pour les aider à développer leurs technologies et atteindre la phase de commercialisation souhaitée. Ils pourront par la suite :

  1. aider les entreprises en démarrage à commercialiser leurs produits et services
  2. investir dans l’entreprise qui démarre
  3. ou acquérir ces technologies innovantes
Les casiers de l'entreprise en démarrage (startups) Locketgo de Centech en partenariat avec la grade entreprise Evenko

Les casiers Locketgo utilisés lors d’un événement Evenko

Prenons l’exemple d’un maillage d’entreprises qui s’est fait à l’été 2017 entre l’entreprise Evenko et les entreprises en démarrage Location Locketgo Inc. et Spiritevent :

  • Evenko est une entreprise qui produit annuellement plus de 1200 événements musicaux, familiaux et sportifs partout au Québec, dans les provinces de l’Atlantique, et dans le nord-est des États-Unis.C’est le plus important promoteur / producteur / diffuseur indépendant au Canada ;
  • Location Locketgo Inc. offre un service de location de casiers intelligents « clé en main » pour les promoteurs d’événements ainsi que pour les festivaliers.
  • SpiritEvent crée et commercialise des distributrices à cocktails automatisés et en libre-service.
distributrice à cocktails automatisée en libre-service SpiritEvent au travaille au Centech avec de grandes entreprises

Une distributrice à cocktails automatisée en libre-service SpiritEvent

À faire et ne pas faire avec une entreprise en démarrage

Les grandes entreprises peuvent s’impliquer dans des entreprises en démarrage de plusieurs façons :

  • Expérimenter en situation les prototypes de produits et services en développement des entreprises en démarrage en temps réel
  • Aider les entreprises en démarrage à commercialiser leurs produits et services par la suite
  • Investir dans les entreprises qui démarrent
  • Acquérir des technologies innovantes

Il faut éviter de :

  • Négocier des exigences légales et des garanties avec une entreprise en démarrage : ces petites entreprises auront beaucoup de difficulté à les respecter ;
  • Acheter trop rapidement une entreprise en démarrage et l’intégrer à l’entreprise.

Les entreprises en démarrage ont des qualités distinctes des grandes entreprises : le sens de l’innovation et l’agilité qui leur permet de s’adapter, et de s’ajuster rapidement aux besoins de leurs clients.

Et la propriété intellectuelle (PI) ?

Certaines grandes entreprises cherchent à monnayer rapidement la PI lorsqu’elles travaillent avec une entreprise en démarrage. Un exemple : une grande entreprise dans le domaine des médias offre de collaborer à un projet d’une entreprise qui démarre, en lui permettant d’utiliser ses infrastructures pour expérimenter une idée et créer des prototypes. Il peut arriver que l’idée de départ évolue ou que de nouvelles idées émergent lors de l’expérimentation. La situation se complexifie lorsque la grande entreprise essaie par une approche légale d’établir une entente de partage des licences de transfert et des revenus générés pour ces nouvelles idées ou pour l’évolution de ces dernières. Les entreprises en démarrage n’ont pas les ressources pour s’engager dans une entente légale de partage des droits de PI ou se défendre si une mésentente légale survient. Il est de loin préférable de les soutenir pour que l’idée de départ devienne une innovation rentable ; les possibilités d’entente seront nombreuses par la suite.

Centech vs MIT

Le Centech et le MIT partagent une approche similaire : les entreprises établies ont avantage à développer des relations privilégiées avec les entreprises qui démarrent pour leur permettre de prendre leur envol et de devenir plus autonomes tout en conservant leur agilité. Il faut donner la chance aux entreprises en démarrage d’innover. En cas de réussite, de nombreuses possibilités s’offriront aux entreprises établies qui se seront investies de cette façon.

 

 


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *