ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Vers un alignement entre la théorie et la pratique du Lean Design - Par : Hafsa Chbaly, Daniel Forgues, Samia Ben Rajeb,

Vers un alignement entre la théorie et la pratique du Lean Design


Hafsa Chbaly est candidate au doctorat au Laboratoire GRIDD de l’ÉTS (département de la construction) et au Laboratoire BATir de l’Université libre de Bruxelles, en vertu d’un programme de double diplôme.

Hafsa Chbaly
Hafsa Chbaly est candidate au doctorat à l’ÉTS et à l’Université libre de Bruxelles (double diplôme). Ses recherches portent sur la génération de la valeur lors de la définition de projets complexes par des approches participatives.

Daniel Forgues
Daniel Forgues est professeur au Département de construction de l’ÉTS. Ses recherches portent sur les technologies de l’information et les communications dans la construction, la gestion de mégaprojets et la réingénierie des processus.

Samia Ben Rajeb
Samia Ben Rajeb Profil de l'auteur(e)
Samia Ben Rajeb est architecte et professeure à l’École Polytechnique de Bruxelles. Au sein du Département BATir-ULB, elle développe des méthodologies pour soutenir le changement et les activités collectives au sein du COLLaeB.

Femme effectuant la conception d’un projet de construction avec TI

Achetée sur Istock.com. Droits d’auteur.

RÉSUMÉ:

Le Lean Design, c’est appliquer des principes du Lean aux premières phases d'un projet de manière à favoriser l’élimination du gaspillage et la création de valeur pour les parties prenantes. Cependant, l’écart entre la théorie et la pratique est encore considérable, ce qui rend sa mise en œuvre difficile. Cet écart s’explique par divers facteurs dont : l’absence d’une définition normalisée du Lean Design, la multiplication des outils et méthodes pour sa mise en pratique dans des projets, l’absence de consensus quant à l’adoption du concept du Lean Design, etc. En effet, les définitions et les interprétations du Lean Design diffèrent d’un auteur à l’autre avec peu d’intérêt porté sur la dimension de valeur. Notre objectif ici est donc de clarifier le concept du Lean Design. Mots clés : Lean Design, Projet de construction, Besoin de client, processus de conception, valeur.

Gestion des processus de conception architecturale

La recherche indique que la façon de gérer un projet en amont aura de grandes répercussions sur les résultats, tant sur le plan technique qu’économique [1]. En effet, au cours de ces premières phases du projet, lorsque les besoins et les attentes des clients sont convertis en modèle physique, diverses décisions sont prises. Ces décisions peuvent répondre ou non à ses besoins. Dans le cas des mégaprojets, les professionnels ont tendance à délaisser les aspects fonctionnels pour répondre aux besoins des usagers et se focaliser surtout sur les aspects techniques du problème. De plus, un grand nombre de professionnels sont impliqués dans le processus de conception – architectes, chefs de projets, ingénieurs spécialisés, etc., et, chaque spécialité, interprète les besoins du client en fonction de sa discipline. Ainsi, gérer et aligner l’ensemble de ces points de vue autour d’un même projet rend le processus de conception plus complexe. 

Pour assurer cet alignement, plusieurs chercheurs ont proposé le Lean Design [2, 3]. Selon eux, appliquer les principes Lean au processus de conception devrait influencer grandement la valeur aux parties prenantes et réduire le gaspillage. Deux questions se posent alors en premier : 1) En quoi consiste le Lean Design? 2) Et comment mettre en œuvre des méthodes et outils du Lean Design afin de permettre une meilleure gestion de la conception, une diminution du gaspillage et une création de valeur pour les parties prenantes?

Homme à la recherche de la définition du Lean Design

Imprécision terminologique et multiplication des définitions

Après une analyse approfondie de la littérature sur le « Lean Design », nous avons conclu que les définitions et descriptions de ce sujet étaient plutôt confuses. 

En fait, bien que les chercheurs adoptent généralement le terme « Lean Design », trois autres expressions se retrouvent dans la littérature « Lean Design Management », « Lean Design Process » et « Lean Design and Construction ». Le terme peut changer en fonction du sujet de l’article, selon que l’accent est mis sur les aspects de gestion ou les aspects du processus. 

De plus, il n’y a pas de définition claire du Lean Design. Néanmoins, quatre perspectives principales s’en dégagent : 1) gestion du travail et des flux d’information, 2) définition d’un processus afin d’en améliorer le produit, 3) prise en compte du TFV (Transformation, Flux et Valeur), 4) design for X.   

  1.  Gestion du travail et flux d’information : De ce point de vue, l’objectif du Lean Design est d’améliorer les processus et les opérations de la phase de conception ainsi que le flux d’information entre les participants [4].
  2. Processus et produit : L’objectif du Lean Design est, ici, d’améliorer le produit et de gérer les processus lors de la phase de conception afin de satisfaire le client et lui apporter de la valeur [5]. 
  3. TFV (Transformation, flux et valeur) : Cette théorie avance que la construction est un système de production comme le manufacturier qui doit répondre à ces trois dimensions. Les auteurs expliquent que, dans cette perspective, le Lean Design doit englober différents aspects de la production, à savoir la transformation, le flux et la valeur. La transformation fait référence à la conversion d’un intrant en extrant, tandis que le flux consiste à réduire le gaspillage à l’étape de la conception, et la valeur est directement liée à la gestion et à la communication entre clients et professionnels [6].
  4. Design for X : L’objectif du Lean Design est, ici, de prendre en compte lors de la conception les contraintes des procédés de fabrication pour l’ouvrage proposé. Le Design for X fait référence à la maintenabilité, à la constructibilité, et autres facteurs de production à tenir compte lors de la conception [7].

Concevoir en fonction des besoins du client

Écart entre méthodes et perspectives

Un autre enjeu dans la définition du Lean Design réside dans sa mise en œuvre. La plupart des auteurs n’expliquent pas comment et pourquoi les méthodes et outils proposés pourraient servir à améliorer le processus de conception et le résultat obtenu. De plus, la plupart de ces méthodes et outils proposés dans la théorie proviennent généralement d’autres industries et peu d’entre eux sont compris et utilisés dans le secteur de la construction. La multiplication de ces outils et méthodes rend d’autant plus complexe leur appropriation par les constructeurs lorsqu’il est difficile de définir clairement l’objectif visé par leur mise en application dans le cadre du Lean Design.  

Conclusion

À travers cette étude, nous avons recensé dans la littérature de nombreuses incohérences concernant la définition, les méthodes, outils et perspectives mises de l’avant pour le Lean Design. En raison de la diversité des interprétations, il est difficile d’établir le sens exact de ce terme. De plus, dans certains articles, la terminologie est présentée sans explication détaillée sur la façon de mettre en pratique le Lean Design dans la vie réelle. Le manque de savoir-faire est considéré comme un obstacle à sa mise en œuvre [8]. Cependant, il est probablement inapproprié de parler de méthodes et d’outils sans offrir une définition claire du Lean Design. Pour cette raison et pour celles expliquées ci-dessus, nous proposons la définition suivante du Lean Design, qui réunit les quatre perspectives proposées plus haut : « Le Lean design est une approche fondée sur la théorie de la production [9]. Elle vise à améliorer le flux d’information, le produit et le processus afin de les aligner aux contraintes du projet, tout en tenant compte des différents profils de personnes impliquées dans le projet, de la technologie mise en jeu et de la constructibilité du produit ».

Trouver où passer

Ainsi, la première contribution de ce travail est de fournir une meilleure compréhension de la littérature actuelle sur le Lean Design dans le secteur de la construction. La deuxième est de présenter les différentes perspectives définies du Lean Design et les incohérences entre ces perspectives, et les méthodes et outils proposés, qui peuvent affecter sa mise en œuvre. La dernière contribution consiste à fournir une définition du Lean Design tout en tenant compte de ce qui précède, qui pourrait s’avérer une ressource précieuse pour les chercheurs dans ce domaine, et questionner sa mise en pratique sur le terrain.

Complément d’information

Pour plus d’informations sur cette recherche, veuillez lire l’article suivant : Chbaly, H.; Forgues, D.; Ben Rajeb, S. 2019. « Lean Design in Construction Industry: from Theory to Practice » présenté au congrès annuel CSGC, à Laval, du 12 au 15 juin 2019.

Hafsa Chbaly

Profil de l'auteur(e)

Hafsa Chbaly est candidate au doctorat à l’ÉTS et à l’Université libre de Bruxelles (double diplôme). Ses recherches portent sur la génération de la valeur lors de la définition de projets complexes par des approches participatives.

Programme : Génie de la construction 

Chaire de recherche : Chaire de recherche industrielle sur l'intégration des technologies numériques en construction 

Laboratoires de recherche : GRIDD – Groupe de recherche en intégration et développement durable en environnement bâti 

Profil de l'auteur(e)

Daniel Forgues

Profil de l'auteur(e)

Daniel Forgues est professeur au Département de construction de l’ÉTS. Ses recherches portent sur les technologies de l’information et les communications dans la construction, la gestion de mégaprojets et la réingénierie des processus.

Programme : Génie de la construction 

Chaire de recherche : Chaire de recherche industrielle sur l'intégration des technologies numériques en construction 

Laboratoires de recherche : GRIDD – Groupe de recherche en intégration et développement durable en environnement bâti 

Profil de l'auteur(e)

Samia Ben Rajeb

Profil de l'auteur(e)

Samia Ben Rajeb est architecte et professeure à l’École Polytechnique de Bruxelles. Au sein du Département BATir-ULB, elle développe des méthodologies pour soutenir le changement et les activités collectives au sein du COLLaeB.

Profil de l'auteur(e)


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *