ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
AHEAD : l’avion du futur aura-t-il un fuselage intégré? - Par : Substance,

AHEAD : l’avion du futur aura-t-il un fuselage intégré?


 

AHEAD face

La compagnie aérienne KLM pense que oui. Elle travaille en partenariat avec la faculté d’ingénierie aérospatiale de l’Université de technologie de Delft des Pays-Bas sur un projet d’avion à fuselage intégré (aussi appelé Blended Wing Body ou BWB). Ce projet appelé AHEAD (Advanced Hybrid Engine Aircraft Development) mettra à profit l’usage d’un fuselage intégré et l’utilisation de moteurs d’avions hybrides pour réduire la consommation d’énergie (et de ce fait les émissions polluantes), et utilisera de nouvelles sources d’énergie, réduira le bruit émis et améliorera leur efficacité.

hybridAHEADengine

Boeing777vsAHEAD1Ces moteurs hybrides pourront utiliser des sources d’énergie cryogéniques comme l’hydrogène liquide (LH2) et le gaz naturel liquéfié (GNL) aussi bien que du kérosène et des biocarburants. Les carburants cryogéniques étant plus denses que le kérosène, ils réduisent de ce fait la consommation. Par contre, ils doivent être conservés dans de larges réservoirs cylindriques isolés maintenus à basse température. La taille de ces réservoirs ne permet pas de les installer dans les ailes d’un avion à fuselage comme un Boeing 777; ces derniers peuvent cependant l’être dans un avion à fuselage intégré, comme l’avion proposé pour le projet AHEAD.

reservoirsAHEAD

 

Des chercheurs de l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal, membres du Laboratoire de thermofluide pour le transport, réalisent des recherches sur ce concept de fuselage intégré (BWB). Ils expliquent les avantages et les contraintes du concept BWB dans leur article intitulé « L’avion à fuselage intégré (BWB) ».

AHEAD back

L’avion du projet AHEAD sera conçu pour transporter 300 passagers sur une distance de 14 ooo km (8 700 milles) tout comme l’avion Boeing 777.

Le projet AHEAD en est un à long terme : un avion à fuselage intégré muni de ces moteurs hybrides de nouvelle génération pourrait sillonner le ciel vers 2050 selon les résultats des recherches en cours.

AHEAD engine

 

 


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *