ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
85 ans après sa découverte, qu’advient-il de Pluton? - Par : Substance,

85 ans après sa découverte, qu’advient-il de Pluton?


Un anniversaire mémorable

Quatre-vingt-cinq ans après sa découverte par l’astronome américain Clyde W. Tombaugh, Pluton n’a pas fini de nous révéler ses mystères. À ce jour, aucune sonde spatiale n’a jamais survolé le système plutonien, une zone du système solaire située au-delà de Neptune et composée de corps glacés.

pluton

Clyde W. Tombaugh

 Le 18 février 1930, Clyde W. Tombaugh identifie pour la première fois sur des plaques photographiques la trace de l’ex-planète Pluton.

Découverte de Pluton en 1930

Découverte de Pluton en 1930

En 2006, après la découverte d’autres mini-planètes dans la ceinture de Kuiper, Pluton perd son rang de neuvième planète du système solaire pour entrer dans la catégorie des planètes naines. Son diamètre n’est que de 2 306 km et elle tourne autour du soleil en 247,7 années.

Un nouveau défi : la sonde New Horizons

Malgré le constat de sa petite taille, Pluton n’a pas perdu de son intérêt avec les années. Le 19 janvier 2006, l’administration nationale de l’aéronautique et de l’espace américain (NASA) lance la sonde spatiale New Horizons par la fusée Atlas V-550. Elle est la première mission du programme New Frontiers de la NASA dont l’objectif est d’effectuer une exploration scientifique approfondie des planètes du système solaire.

Neuf ans après son lancement, la sonde spatiale est sortie de son hibernation début décembre 2014 et passera au plus près de Pluton le 14 juillet 2015. Elle a déjà parcouru plus de 5 milliards de kilomètres.

Revivez le voyage de la sonde en vidéo :


Après son long parcours, sa mission ne fait que commencer… À l’aide de ses instruments, spectromètres à image infrarouge et ultraviolet, caméras et détecteurs de poussière spatiale, elle va dans les mois à venir étudier cette nouvelle zone du système solaire.

La sonde a pour mission d’étudier le système plutonien dont plus particulièrement la surface, l’atmosphère et le vent solaire de Pluton et de son satellite Charon. Elle a ensuite pour objectif de s’aventurer dans la ceinture de Kuiper, une zone recueillant des gaz et des poussières similaires aux matériaux ayant formé le système solaire.

Depuis la découverte de la ceinture de Kuiper, les études menées ont permis de déterminer que ses membres sont principalement composés de glaces et sont constitués d’un mélange d’hydrocarbures légers (comme le méthane), d’ammoniac et de glace d’eau, une composition identique à celle des comètes.

Cette mission vous rappelle certainement l’aventure de la sonde spatiale Rosetta dont l’objectif est d’étudier la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko pour mieux comprendre l’origine et l’évolution du système solaire. Mais contrairement à Rosetta, la sonde New Horizons ne pourra pas se mettre en orbite autour de Pluton.

Pour fêter l’anniversaire de la découverte de l’ex-planète, la NASA a fourni les premières images de Nix et Hydre, deux satellites naturels de Pluton, prises par la sonde New Horizons à une distance de 186 millions de kilomètres.

20150218_nh_lorri_4x4

images de Hydre et Nix

 L’aventure est cependant loin d’être terminée et devrait se poursuivre jusqu’en 2020. Substance ÉTS vous tiendra informé de la suite des découvertes!

Pour en savoir plus:


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *