ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
La voiture volante : la voiture‐­­avion - Par : Substance,

La voiture volante : la voiture‐­­avion


Note de l’éditeur

Qui n’a jamais rêvé de s’échapper des bouchons de circulation en s’envolant à bord de sa voiture volante? Ce quatrième article fait partie d’une série de cinq articles dans lesquels l’histoire des voitures volantes vous est racontée en images et en vidéos. Il présente des modèles de voiture‐­­avion développés à partir des années 80. Il fait suite à

La suite de cette série sera présentée bientôt dans les articles suivants :

La voiture volante : Xplorair.

Les six concepts de la voiture volante

Pour comprendre comment les voitures volantes ont cherché à conquérir le ciel, il faut tout d’abord connaître les différents concepts élaborés jusqu’à ce jour par des inventeurs qui ont bien souvent risqué leur vie dans cette aventure et même, pour certains, perdue. Les six concepts proposés ici vous permettront de mieux comprendre l’histoire palpitante des voitures volantes tout en vous présentant un aperçu de demain :

  1. L’avion‐­­automobile dont les ailes sont repliées ou enlevées pour prendre la route : à la base, c’est un avion;
  2. La voiture volante munie d’ailes repliables ou intégrées : à la base, c’est une voiture;
  3. La voiture qui devient volante en s’intégrant de façon fixe ou amovible à une partie d’avion;
  4. La voiture volante munie de turbines pour décoller et atterrir à la verticale;
  5. La voiture volante munie d’hélices, à la manière d’un hélicoptère ou d’un autogire;
  6. Le véhicule personnel aérien (PAV) (sans roue).

____________________________________

 1980 : la voiture‐­­avion Skycar M400

voiture‐­­avion

Voici probablement le prototype de voiture‐­­avion le plus spectaculaire : le Skycar M400 de la firme américaine Moller. Cette voiture-avion à 4 places est conçue en matériaux composites et est munie de huit moteurs rotatifs (deux par nacelles) et huit vannes permettant d’éjecter l’air dans une direction donnée. Tout comme l’Autogyro AC-35 (1935), elle pourrait en principe pouvoir décoller à la verticale grâce à ces moteurs rotatifs pour ainsi solutionner le problème de décollage à partir d’une route ou d’un aéroport.

Des problèmes de maintien de l’équilibre ne lui ont jamais permis de s’envoler (une grue retient le prototype dans la vidéo).

Quatre autres prototypes ont été proposés depuis : le M150 similaire au M400 mais pour un seul passager, les 100LS et 200LS. Aucun de ces prototypes n’a encore réussi à prendre son envol.

En 2013, la compagnie Moller s’est associée à une entreprise chinoise pour tenter de produire et commercialiser le Skycar. En 2014, une campagne de sociofinancement sur Indiegogo n’a pas réussi à amasser la somme de 950 000 $ US demandée.

En y regardant de plus près, vous remarquerez que cette voiture‐­­avion est munie de minuscules roues qui ne sont pas faites pour rouler sur une route, mais conçues plutôt pour se mettre en position de décollage dans un aéroport. Cette voiture‐­­avion fait partie du 6e concept décrit ci-dessus.

1990 : la voiture‐­­avion Aeromobil

voiture‐­­avionvoiture‐­­avion

Il est difficile de dire s’il s’agit d’une voiture‐­­avion ou d’un avion-voiture dans le cas de ce modèle : le mélange des genres est assez bien réussi. Il a été conçu par Aeromobil de Slovaquie. Il s’agit d’un véhicule biplace pouvant atteindre sur la route, la vitesse de 160 km/h (99 mph) avec une autonomie de 500 km (310 mi) et, en mode avion, une vitesse de 200 km/h (125 mph) pour une autonomie de 700 km (435 mi; 378 milles nautiques). Cette compagnie en est à son quatrième prototype. Le premier vol a été effectué en 2013 avec le troisième prototype. La commercialisation de l’Aeromobil a été annoncée pour 2017!

Au mois de mai 2015, un pilote d’essai a eu un accident en vol avec l’Aeromobile : il s’en est tiré avec des blessures mineures, mais la réputation de cette voiture‐­­avion vient d’être fortement entachée…

voiture‐­­avion

 

2006 : la voiture‐­­avion Terrafugia

Trois ex-étudiants de MIT ont fondé en 2006 la société Terrafugia et développé le Transition, un véhicule à 2 places muni d’ailes repliables que l’entreprise prévoyait commercialiser à la fin de 2011 pour un coût estimé de 200 000 $ US. Toutefois,  leurs plans ont changé en cours de route.

En 2013, la société mère a annoncé que le modèle Transition était remplacé par le modèle TF-X. Ce nouveau prototype est un véhicule hybride rechargeable pouvant décoller et atterrir à la verticale ce qui en améliore l’autonomie de façon importante puisqu’il ne sera plus nécessaire de partir et d’atterrir d’un aéroport. Compte tenu des modifications apportées, la commercialisation de ce véhicule est reportée en 2021.

Le prototype Transition était apparenté au concept 2 mais le TF-X est du concept 6, un changement de cap majeur qui témoigne de l’importance de ce dernier concept.

2009  : la voiture‐­­avion Switchblade

voiture‐­­avion

Le Switchblade, de la société américaine Samson Motorworks située en Californie, est un véhicule monoplace à 3 roues. Il est muni d’ailes courtes qui se replient sous le véhicule lors des trajets sur la route. Il pourra décoller et atterrir à partir d’un aéroport local pour poursuivre sa route sur le réseau routier. Le premier prototype devait être mis à l’essai en 2010. Selon les plus récentes nouvelles provenant du site de la compagnie, la fabrication du prototype est toujours en cours.

 2012 : la voiture‐­­avion PAL-V

 

voiture‐­­avion

Le PAL-V de la société néerlandaise PAL-V Europe NV est conçu sur le principe de l’autogire. C’est un véhicule monoplace qui ressemble au Switchblade (les ailes en moins). Selon les dires de l’entreprise, ce véhicule est actuellement commercialisé. Aux États-Unis, une licence Sports Pilot License est exigée pour le piloter.

[accordion title= »Références des images » close= »1″]

  • image d’entête du Skycar M400 provient de Steve Hayton, aucune restriction d’usage connue, source
  • 1980 – Image du Skycar M400 provient du site indiegogo.com, source;
  • 1990 – Images de l’Aeromobil proviennent de sourcesource et source.
  • 2009 – L’image du Switchblade est utilisée avec l’autorisation de Samson Motorworks, source;
  • 2012 – L’image du PAL-C-One est utilisée avec l’autorisation de PAL-V Europe NV, source

[/accordion]