ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Simulation de vie sur Mars : la mission HI-SEAS IV est achevée. - Par : Darine Ameyed,

Simulation de vie sur Mars : la mission HI-SEAS IV est achevée.


Darine Ameyed
Darine Ameyed est postdoctorante au Département de génie de la production automatisée à l’ÉTS. Ses intérêts de recherche portent sur l’informatique ubiquitaire et omniprésente, l’intelligence artificielle et l’interaction homme-machine.

Le 28 août 2016 a marqué la fin de la plus longue expérience de mise à l’écart jamais menée par la NASA, l’agence spatiale américaine. Simulant la vie sur Mars, six scientifiques de la mission HI-SEAS ont expérimenté l’isolement complet où leur seul moyen de contact avec l’extérieur était l’envoi de courriels et le post d’un unique message mensuel sur un blogue, dans le but de  reproduire les possibles difficultés de la communication différée dans l’espace.

La mission avait pour objectif de tester la viabilité psychologique et physique d’une vie cloîtrée sur Mars. En collaboration avec l’Université d’Hawaï, l’expérience s’est déroulée dans le paysage volcanique de M’auna Loa à Hawaï, similaire au décor martien. L’équipe de scientifiques volontaires  a occupé un dôme de 11 mètres de diamètre et d’une surface de 90 mètres carrés, perché à 2 400 mètres d’altitude sur un volcan. Les volontaires ne pouvaient quitter leur module d’habitation que deux fois par semaine lors de sorties en scaphandre spatial.

Provenant de diverses disciplines (exobiologie, physique, pilotage, architecture, médecine et science des sols), l’équipe composée de 3 femmes et de 3 hommes a consacré son temps à des expérimentations scientifiques pour mieux appréhender les ressources disponibles sur Mars et trouver un moyen de prolonger la durée des futures missions dans l’espace.

En vue des réelles missions spatiales sur la planète rouge qui doivent débuter autour de 2030, l’expérience menée à Hawaï a permis d’expérimenter, de comprendre et d’analyser les effets physiques et psychologiques d’un tel séjour spatial sur les astronautes avec des conditions de vie dans un espace confiné et des ressources rares ressemblant à celui de l’environnement de Mars.

ch-in-eva

Pour des raisons techniques, il a été évidemment impossible de reproduire fidèlement et simultanément tous les aspects d’une mission sur Mars, comme la réduction de la gravité ou encore l’exposition aux radiations. L’expérience a toutefois fourni des données cruciales à la NASA pour comprendre les enjeux comportementaux et psychologiques ainsi que l’impact sur la santé et la performance de l’équipage. Les conclusions sont prometteuses; selon les membres de l’équipage, les problèmes techniques et psychologiques peuvent être surmontés  et une telle mission sur Mars serait réaliste dans un futur proche.

L’équipe :

crew-photo

HI-SEAS IV a commencé fin août 2015 et s’est terminé le 28 août 2016. Voici la liste des membres de l’équipe :


christiane-by-cyprienChristiane Heinicke,
ingénieure scientifique allemande.  Ses principaux travaux durant la mission portaient sur les possibilités d’extraction d’eau du sol volcanique, dont la composition minérale est très proche de celle de Mars.

 

 

 

cyprien-verseux-by-christiane-heinicke2Cyprien Verseux, exobiologiste français rattaché à l’Université de Rome. Il a mené des expérimentations pour tester l’efficience des cyanobactéries pour transformer les nutriments présents sur Mars en nutriments pour plantes.

 

 

 

tristan-and-tardis2Tristan Bassingthwaighte, spécialiste américain de l’architecture en milieux extrêmes. Au moment de la mission, il effectuait son doctorat en architecture à l’Université d’Hawaï à Mānoa. Ses recherches ont porté sur la mise au point d’un habitat «  nouvelle génération » pour Mars.

 

 

 

shey22Sheyna Gifford médecin et journaliste américaine. Elle assurait le rôle de responsable de la sécurité de l’équipage durant la mission. Ses recherches ont porté sur différents aspects concernant l’astrophysique, les neurosciences et la psychologie, et elle a écrit pour des sites Internet à visée éducative de la NASA.

 

 

 

carmel-in-suit-by-ch2Carmel Johnston, pédologue américaine. Elle est spécialiste en ressources foncières et sciences environnementales et a effectué des recherches sur la production de nourriture sur Mars.

 

 

 

andrzej-in-suit2Andrzej Stewart, ingénieur américain en chef de la mission. Détenant une maîtrise en aéronautique et astronautique du Massachusetts Institute of Technology (MIT), il a copiloté les engins spatiaux des missions : Spitzer Space Telescope, Mars Odyssey, MRO, MAVEN, Juno et GRAIL.

 

Nous vous invitons à lire d’autres articles relatifs à la planète Mars et à l’univers, publiés sur Substance ÉTS.

Auteure:

darine ameyedDarine Ameyed est doctorante et auxiliaire de recherche à l’ÉTS . Elle réalise des recherches dans le domaine de l’informatique ubiquitaire/ informatique omniprésente, les espaces des services et l’interaction homme-machine.

 

 

 

[accordion title= »Références » close= »1″]

Futura Sciences : http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/hi-seas-cyprien-verseux-raconte-son-sejour-mars-hawai-62360/

University of Hawai‘i News : http://www.hawaii.edu/news/2016/08/28/global-media-document-historic-university-of-hawaii-mars-simulation/ [/accordion]

[accordion title= »Référence des images et vidéos » close= »1″]

PHOTOS:

Hi-Seas photo gallery: http://hi-seas.org/?p=5178

Les crédits photos sont insérés sur les photos.

VIDÉOS:

Euronews:

https://www.youtube.com/watch?v=3fEIWXRbWiE

University of Hawai‘i News (vidéos en anglais)

https://www.youtube.com/watch?v=lnuJxrgADuI

Les débuts en 2015

https://www.youtube.com/watch?v=NJgt6HIuDv8

[/accordion]

Darine Ameyed

Profil de l'auteur(e)

Darine Ameyed est postdoctorante au Département de génie de la production automatisée à l’ÉTS. Ses intérêts de recherche portent sur l’informatique ubiquitaire et omniprésente, l’intelligence artificielle et l’interaction homme-machine.

Profil de l'auteur(e)