ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Redfish : une nouvelle méthode pour représenter et gérer les plates-formes et services TIC - Par : Ana Carolina Riekstin,

Redfish : une nouvelle méthode pour représenter et gérer les plates-formes et services TIC


Les professeurs Mohamed Cheriet et Kim Khoa Nguyen du laboratoire de recherche Synchromedia ont organisé une mini-conférence, dans le cadre de la 12e conférence internationale sur la gestion des réseaux et services (CNSM) de l’IEEE, qui s’est tenue du 31 octobre au 4 novembre 2016 à l’École de technologie supérieure (ÉTS).

Cet article présente un aperçu de l’allocution intitulée « A Modern Interface for Managing Compute, Storage and Network Platforms » (interface moderne pour gérer les plates-formes informatiques, de stockage et réseau), décrivant les outils du DMTF (Distributed Management Task Force) et mettant l’accent sur Redfish™ : « A modern RESTful interface, for managing compute, storage and network platforms and services ». Il a été écrit par une étudiante-chercheure du laboratoire de recherche Synchromedia, qui a assisté à cette conférence.

À propos du conférencier principal :

John Leung, vice-président Alliances de DMTF Inc., travaille dans l’architecture informatique, la conception et le codage depuis plus de 34 ans. Il détient un B.Sc. en génie et en sciences appliquées de l’Institut de technologie de la Californie. Avant de se joindre à Intel en 1995, John a travaillé pendant 10 ans pour deux entreprises en démarrage de la Silicon Valley bien connues aujourd’hui : Sun Microsystems et Auspex Systems. Présentement, il est architecte de gestion informatique au centre de données d’Intel et responsable de l’architecture de gestion des plates-formes Rack.

Introduction

Les serveurs (où l’information est traitée), les plates-formes de stockage (où l’information est stockée) et les réseaux (où l’information va d’un endroit à un autre) sont des composants qui constituent l’infrastructure des technologies de l’information et de la communication (TIC). Dropbox, Facebook et les applications de messagerie utilisent probablement des structures aussi complexes. Les gestionnaires d’infrastructure doivent relever des défis variés quant à l’entretien de plates-formes et de services provenant de fournisseurs différents et offrant des architectures différentes.

Pour mieux comprendre ces infrastructures, voir la vidéo de Google sur son centre de données :

Pour aider les gestionnaires d’infrastructures, DMTF, une organisation internationale composée d’entreprises et de partenaires d’alliance, a créé Redfish, dont l’objectif est d’assurer une gestion simplifiée et sécuritaire du matériel d’hébergement des plates-formes évolutives, en permettant de gérer ou d’ajouter des plates-formes.

Le modèle de données unifié (CIM) de DMTF

En 2003, DMTF a créé le CIM (Common Information Model, ou modèle de données unifié), un cadre conceptuel servant à représenter les environnements de gestion des technologies de l’information et de la communication (TIC) et à exposer ces informations de gestion. La figure 1 illustre une petite partie du CIM pour les réseaux (Networks), qui est une des catégories de technologies visées par le CIM.

redfish

Il s’agit d’un modèle orienté objet qui peut servir à divers systèmes hétérogènes, provenant de différentes entreprises, pour représenter ces systèmes de manière uniforme. Il est reconnu comme étant une technologie malléable et extensible, rappelant les politiques de modélisation de gestion des environnements TIC.

Après que le CIM est connu beaucoup de succès, DMFT a cherché à développé un autre outil destiné aux centres de données modernes, pouvant exploiter les chaînes de compilation. La communauté s’attendait également à ce qu’une interface de programmation d’applications (API) permette l’utilisation de protocoles et de structures nuagiques et Web, dont un modèle de sécurité. L’interface devait comporter un déploiement normalisé multifournisseur.

Redfish : une interface REST offrant de la souplesse

Redfish offrait la solution : un schéma et des spécifications à code ouvert pour l’industrie représentant l’infrastructure des TIC.

Certains critères de cette nouvelle interface de gestion étaient de :

  • Tirer profit des normes Internet existantes et des chaînes de compilation
  • Pouvoir gérer des solutions évolutives
  • Être accessible aux professionnels et autres
  • Être applicable aux contrôleurs de gestion existants
  • Répondre aux exigences de gestion à distance de l’Open Compute Project (OCP)

Les classes de Redfish modélisent les éléments de gestion selon différents points de vue :

  • L’ensemble systèmes, la « vue logique » (processeurs, disques, cartes d’interface réseau)
  • L’ensemble bâtis, la « vue physique » (alimentation électrique et évacuation de la chaleur)
  • L’ensemble gestionnaire, la « vue de gestion » (registres et protocoles réseau)

redfish

Renseignements complémentaires sur Redfish

DMTF a fait des progrès rapides dans l’interface, et les organisations et entreprises de normalisation ont réagi de façon positive. Le modèle est toujours en évolution et les intéressés peuvent accéder aux ressources publiées par DMTF, fournir des commentaires et contribuer activement aux progrès de Redfish.

Pour en savoir plus sur Redfish, regarder la vidéo suivante :

Les livres blancs et les spécifications détaillées sont également disponibles sur le site Web de DMTF.