ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Possible un espace de vie confortable de 35 m carrés? - Par : Substance,

Possible un espace de vie confortable de 35 m carrés?


Deux équipes d’étudiants de l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal ont participé à un défi scientifique pour résoudre un enjeu sociétal, en collaboration avec l’Institut Nationale des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon en France du 13 juin au 16 juin 2016. Ce projet de collaboration France – Québec a pris naissance en décembre 2015 à la suite d’une rencontre entre le service Sciences et société de l’Université de Lyon et le Bureau des relations avec la collectivité de l’ÉTS.

etudiants_ets_lyons

De gauche à droite, les étudiants de l’ÉTS, Guillaume Bernard, Francis Poulin, Martin Goudreault, Samuel Croft-Tremblay, Stéphanie Lacerte, Carl Grégoire, Francine Verrier (directrice du Bureau des relations avec les diplômés et la collectivité), Marc-André Mathieu, Samuel Rispal (consultant-chargé de projet pour l’ÉIC), Nicolas Nadeau, Quentin Rayer et Jean-Mathieu Viger.

Espace de vie innovant

Lors de cette compétition, les participants devaient créer un espace de vie innovant d’une superficie maximale de 35 m( 377 pieds carrés) pour un adulte monoparental et son enfant. L’événement a commencé par un cours de design thinking, puis a continué par l’élaboration d’une solution sur deux jours. La solution a ensuite été présentée devant jury la dernière journée sous la forme d’une maquette.

maquette1

Maquette conçue par les étudiants de l’ÉTS Stéphanie Lacerte et Nicolas De Oliveira Nadeau, et de 8 autres étudiants de l’INSA

Au total, une dizaine d’équipes d’environ 10 étudiants de différentes disciplines et de plusieurs établissements ont participé à cet événement.

La première équipe de l’ÉTS regroupait les étudiants Jean-Mathieu Viger, Samuel Croft Tremblay, Carl Grégoire et Quentin Rayer, et six autres étudiants de l’INSA. Leur solution était composée d’un système domotique pour réduire la consommation d’énergie par une gestion de la température et de l’humidité.

La deuxième équipe de l’ÉTS était composée des étudiants Stéphanie Lacerte et Nicolas De Oliveira Nadeau, et de 8 autres étudiants de l’INSA. Ils ont conçu un mobilier à multiples fonctions pour que les utilisateurs trouvent l’aspect confortable et chaleureux d’un domicile.

maquette4a

Plans de vue de l’intérieur de la maquette conçue par les étudiants de l’ÉTS Stéphanie Lacerte et Nicolas De Oliveira Nadeau, et de 8 autres étudiants de l’INSA

maquette3

Parmi les aspects distinctifs de ce travail collaboratif, les étudiants ont remarqué que la notion d’importance des pièces de logements variait d’une culture à l’autre. Par exemple, alors que les étudiants Nord-Américains aiment avoir une certaine aisance dans la salle de bains, les étudiants de la France préférent réduire au strict minimum cet espace pour optimiser le reste de l’habitat.

La chose que les étudiants ont apprécié le plus de cette expérience est le bouillon culturel dans lequel ils ont baigné.