ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Une pile à combustible pour produire de l’oxygène… sur Mars! - Par : Substance,

Une pile à combustible pour produire de l’oxygène… sur Mars!


Une pile à combustible sera le moteur du MOXIE, l’un des sept nouveaux instruments du « rover Mars 2020″ similaire au « rover » martien Curiosity, pour la prochaine mission sur Mars en 2020. L’objectif de cette future mission : déterminer l’habitabilité potentielle de la planète pour les futurs visiteurs humains.

Cet instrument créé par le MIT est très particulier : il permet de produire de l’oxygène à partir de l’atmosphère martienne composée de 96 pour cent de dioxyde de carbone. MOXIE signifie « Mars OXygen In situ resource utilization Experiment« .

Une image artistique illustrant la localisation des sept instruments soigneusement sélectionnés pour le "rover Mars 2020" de la NASA. 

Une image artistique illustrant la localisation des sept instruments soigneusement sélectionnés pour le « rover Mars 2020 » de la NASA.

Pourquoi produire de l’oxygène sur Mars? Un jour, nous serons prêts à y envoyer des astronautes. Ils auront besoin d’oxygène pour respirer et comme carburant de fusée pour revenir sur Terre. Apporter tout l’oxygène nécessaire serait un non-sens.

Comment l’instrument MOXIE peut-il produire de l’oxygène? Comme vous le savez peut-être, une pile à combustible utilise normalement de l’eau pour produire de l’électricité comme le démontre cette vidéo :

Le MIT a créé une pile à combustible inversée dont la fonction principale est de consommer de l’électricité pour produire de l’oxygène. La mission 2020 servira à faire la preuve de concept afin de démontrer que cela pourrait se faire à plus grande échelle pour de futures missions.

mars-2020-timeline

Selon Michael Hecht, investigateur principal de l’instrument Moxie et directeur adjoint pour la gestion de la recherche au « MIT Haystack Observatory« , un plan à long terme pour permettre à des humains d’aller sur Mars – et d’y revenir – ressemblerait à quelque chose comme ceci : d’abord, un petit réacteur nucléaire serait envoyé sur la planète rouge avec une version réduite de l’instrument Moxie, quelques années avant le départ des astronautes. Cet instrument remplirait son réservoir d’oxygène pour permettre de combler les besoins des futurs astronautes arrivant sur Mars. Une fois l’équipage arrivé, « ils auraient leur source d’alimentation, leur carburant et l’infrastructure de la mission serait déjà en place », dit Hecht.  « C’est la pièce manquante que nous cherchions. »

mars-2020

Et que fait le « rover Curiosity » pendant ce temps? Il continue d’explorer Mars et prépare la venue de son « jeune frère » en permettant à la NASA d’améliorer le design de ce véhicule.