ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Nouveau microprogramme de 2e cycle : innovation en chirurgie à l’ÉTS, McGill et Concordia! - Par : Vincent Duchaine, Natalia Nuno, Nathalie Goyette,

Nouveau microprogramme de 2e cycle : innovation en chirurgie à l’ÉTS, McGill et Concordia!


Vincent Duchaine
Vincent Duchaine Profil de l'auteur(e)
Vincent Duchaine est professeur au Département de génie de la production automatisée à l’ÉTS. Spécialiste en robotique, mécatronique et capteurs tactiles, il dirige aussi 2 programmes d’innovation: avec McGill et Concordia, et avec ESG UQAM.

surgical-innovation6L’École de technologie supérieure (ÉTS), en collaboration avec l’Université McGill et l’Université Concordia, offre aux étudiants des cycles supérieurs la possibilité de s’inscrire à un microprogramme en innovation en chirurgie. Cette nouvelle formule académique permet aux étudiants de ces trois établissements universitaires d’apprendre à faire de l’innovation en équipe dans le domaine de la chirurgie. Le cursus a pour principal objectif de conceptualiser et de développer un dispositif médical novateur en vue d’améliorer les soins aux patients.

Les participants désireux de poursuivre leur démarche en créant une entreprise sont encouragés et soutenus par l’ÉTS.

Une expérience exceptionnelle

Unique en son genre, ce programme interuniversitaire permet à ses étudiants d’observer la réalité et le quotidien d’équipes médicales afin de valider en temps réel les besoins techniques qui pourraient être comblés. Pour ce faire, les équipes interdisciplinaires formées d’étudiants en chirurgie, en génie et en administration des affaires identifieront les besoins lors de visites en milieu hospitalier au Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Ainsi, ils choisiront ensemble une problématique technique pouvant être résolue par le développement d’une technologie innovante et commercialement viable. Chacun des membres de l’équipe mettra à profit son expertise et participera à toutes les étapes du projet, allant de l’analyse des besoins à la mise en marché.

La multidisciplinarité, un facteur important

Le croisement des méthodes disciplinaires au sein même de l’équipe enrichit les connaissances et l’efficacité. Le fait de pouvoir observer un problème ou d’envisager une solution en tant qu’ingénieur et de les analyser avec ses collègues en médecine et en administration apporte une toute nouvelle perspective. Comme le mentionne Jean-Baptiste Chossat, ancien participant au programme :

« Dans notre équipe, les ingénieurs avaient pensé à une solution technique qui pourrait fonctionner avec des alertes sonores. Nos collègues médecins nous ont rapidement orientés vers d’autres pistes puisqu’avec la multiplication des dispositifs sonores dans les appareils médicaux, il devient presque impossible pour un praticien de faire la différence entre tous les sons, surtout en situation d’urgence. Nos solutions ont donc été orientées vers un dispositif composé de voyants lumineux et d’un système de vibration sensorielle. Cette solution s’est avérée un avantage concurrentiel pour nous. »

surgical-innovation4

Les étudiants de la 3e cohorte lors d’une activité de ce microprogramme.

C’est un croisement fertile des résultats observés et des démarches abordées qui favorise l’enrichissement des informations collectées. Ainsi les étudiants ont une compréhension plus complète, voire systémique, des besoins observés.

Un partenariat interuniversitaire

Ce microprogramme en Innovation en chirurgie a pris naissance en 2013 à la suite d’un travail de collaboration entre Natalia Nuño, professeure en génie des technologies de la santé à l’ÉTS, et Dr Kevin Lachapelle, chirurgien et professeur associé en chirurgie à l’Université McGill. Voulant poursuivre cette démarche de collaboration chirurgien – ingénieur avec leurs étudiants respectifs, ces professeurs ont remarqué qu’il n’y avait pas de formation académique au Canada qui favorisait la collaboration universitaire entre des médecins et des ingénieurs. Le microprogramme en Innovation en chirurgie ÉTS, McGill et Concordia s’est inspiré du programme Biodesign de l’Université de Stanford en Californie.

Désireux d’incorporer une vision commerciale afin d’atteindre un niveau d’innovation optimale, le programme du MBA de la John Molson School of Business de l’Université de Concordia s’est joint à l’aventure dès les débuts. Ainsi, six codirecteurs allaient partir une première mouture en 2014 :

Natalia Nuño, ÉTS

Vincent Duchaine, ÉTS

Sandra Betton, Concordia

Thomas Fevens, Concordia

Dr. Kevin Lachapelle, McGill

Jake Barralet, McGill

Vincent Duchaine (prof. ÉTS et co-directeur du cursus), Jake Barralet (prof. McGill et co-directeur du cursus), Graham Carr (v.-p. Recherche et cycles supérieurs, Concordia), Sandra Betton (prof. Concordia et co-directrice du cursus), Pierre Dumouchel (directeur général de l'ÉTS), Dr Gerald M. Fried, (prof., titulaire de la chaire Edward W. Archibald, dép. de chirurgie McGill, et chirurgien en chef, CUSM), Jean-Luc Fihey (dir. des affaires académiques et relations avec l’industrie, ÉTS), Natalia Nuño (prof. ÉTS et co-directrice du cursus), Nathalie Goyette (chargée de projet, Innovation en chirurgie), Thomas Feven (prof. Concordia et co-directeur du cursus.

De gauche à droite, Vincent Duchaine (codirecteur du programme à l’ÉTS), Jake Barralet (codirecteur du programme à McGill), Graham Carr (v.-p. Recherche et cycles supérieurs, Concordia), Sandra Betton (codirectrice du programme à Concordia), Pierre Dumouchel (directeur général de l’ÉTS), Dr Gerald M. Fried, (professeur titulaire de la chaire Edward W. Archibald, département de chirurgie McGill, et chirurgien en chef, CUSM), Jean-Luc Fihey (directeur des affaires académiques et relations avec l’industrie, ÉTS), Natalia Nuño (codirectrice du cursus), Nathalie Goyette (chargée de projet, Innovation en chirurgie à l’ÉTS), Thomas Fevens (codirecteur du programme à Concordia). Non présent sur cette photo, Kevin Lachapelle From left to right, Vincent Duchaine (ÉTS program Co-Director), Jake Barralet (McGill program Co-Director), Graham Carr (VP Research and Graduate Studies, Concordia), Sandra Betton (Concordia program Co-Director), Pierre Dumouchel (CEO of ÉTS), Dr. Gerald M. Fried (Professor of the Edward W. Archibald Chair, McGill Department of Surgery, and Chief Surgeon, MUHC), Jean-Luc Fihey (Director of Academic Affairs and Industry Relations, ÉTS), Natalia Nuño (program Co-Director), Nathalie Goyette (Project Manager, ÉTS Surgical Innovation), Thomas Fevens (Concordia program Co-Director). Not shown in this photo, Kevin Lachapelle (McGill program Co-Director).

Subvention CRSNG FONCER volet industriel

Ce nouveau microprogramme en Innovation en chirurgie a reçu une subvention du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) dans le cadre du programme industriel FONCER. Ce programme de subvention va permettre de bonifier l’offre académique en offrant des stages industriels et des possibilités de bourses aux étudiants.

Les étudiants de la deuxième cohorte de ce microprogramme

Les étudiants de la deuxième cohorte de ce microprogramme.

Comment s’inscrire à ce microprogramme en innovation en chirurgie?

Le microprogramme est offert seulement à tous les étudiants déjà inscrits, ou qui comptent s’inscrire pour la session d’automne 2017, à un programme pertinent de maîtrise ou de doctorat. Il est à noter qu’en raison de la nature des cours en équipes multidisciplinaires et de l’accès restreint et limité au CUSM lors de l’observation des besoins, le programme doit restreindre le nombre de participants pour chaque université.

surgical-innovation2

Une équipe d’étudiants se préparant à faire de l’observation en salle de chirurgie.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à contacter Mme Nathalie Goyette ([email protected]) ou consultez les informations sur ce site Internet.

Vincent Duchaine

Profil de l'auteur(e)

Vincent Duchaine est professeur au Département de génie de la production automatisée à l’ÉTS. Spécialiste en robotique, mécatronique et capteurs tactiles, il dirige aussi 2 programmes d’innovation: avec McGill et Concordia, et avec ESG UQAM.

Programme : Génie de la production automatisée 

Laboratoires de recherche : CoRo – Laboratoire de commande et de robotique 

Profil de l'auteur(e)

Natalia Nuno

Profil de l'auteur(e)

Programme : Génie de la production automatisée 

Laboratoires de recherche : LIO – Laboratoire de recherche en imagerie et orthopédie 

Profil de l'auteur(e)

Nathalie Goyette

Profil de l'auteur(e)

Profil de l'auteur(e)