ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Méthode LSP : comprendre le processus LEGO SERIOUS PLAY - Par : Mateus Panizzon,

Méthode LSP : comprendre le processus LEGO SERIOUS PLAY


RÉSUMÉ:

La méthode LSP (LEGO SERIOUS PLAY) permet à des adultes de communiquer des idées lors de séances d'idéation pour accélérer et améliorer la qualité du processus d'idéation et bien plus encore. Le premier article « LEGO SERIOUS PLAY : un procédé innovant pour améliorer la communication et l’échange d’idées » présente la méthode LSP et explique les principes LSP de base I et II. Ce second article vous présente les trois autres principes LSP de base et les recherches à venir. Il vous aidera à comprendre comment utiliser la méthode LSP et ce que vous pouvez faire avec ces fameuses briques Lego.

Introduction – Méthode LSP

La méthode LSP (LEGO SERIOUS PLAY) est utilisée depuis 2010 dans le monde entier par des consultants et universitaires pour faire en équipe de la pensée créative et de la résolution créative de problèmes [1]. Cette méthode a évolué avec l’aide d’une communauté importante d’animateurs, du coaching à la création d’équipes, du développement de nouveaux produits à la planification stratégique et, depuis peu, pour créer des modèles d’affaires. Elle reçoit l’attention et l’intérêt de la communauté universitaire et d’affaires [2]. Cependant, quelle est la véritable essence de cette méthode et comment peut-elle être appliquée à l’entrepreneuriat technologique?

La Méthode LSP utilise des blocs Lego pour améliorer la communication et la créativité lors de séances d'idéation

La méthode  LSP se distingue nettement de l’utilisation de briques Lego  pour amuser les enfants. Notre analyse permettra de comprendre les facteurs clés pour le succès d’un atelier LSP, la structure derrière le processus de base et les raisons pour lesquelles vous devriez envisager d’adopter cette méthode dans vos projets d’ingénierie ou d’entrepreneuriat, dans sa méthode originale ou selon une approche hybride combinée avec d’autres techniques pour vos sessions d’idéation, la génération de modèles d’affaires et plus encore.

Les cinq principes de base (LSP) suivants permettent de comprendre l’efficacité de la méthode LSP :

  • Principe LSP de base I – Changer la façon dont les gens communiquent
  • Principe LSP de base II – Contexte et processus
  • Principe LSP de base III – Les briques
  • Principe LSP de base IV – N’utilisez pas un marteau pour défaire une vis
  • Principe LSP de base V – C’est comme une méthode scientifique

Dans le premier article, nous vous avons expliqué les principes LSP de base I et II. Ce second article vous présentera les principes LSP de base III, IV et V et les recherches à venir relatives à la méthode LSP.

Principe LSP de base III – Les briques

Les briques Lego ou tout autre matériel d’assemblage que vous souhaiteriez utiliser jouent un rôle important dans la méthode LSP car elles aident les participants à représenter leurs idées rapidement. Imaginez qu’au lieu de faire usage de ces briques, vous deviez dessiner. Si tout le monde était des dessinateurs exceptionnels, il n’y aurait pas de problème, mais ce n’est pas le cas. Voilà pourquoi les briques représentent une ressource simple et efficace pour créer une métaphore que tous peuvent utiliser.

Un autre élément important de la méthode LSP provient de la liaison entre « l’esprit et les mains » [5]. En substance, la méthode LSP est une technique projective (voir vidéo ci-dessous). La différence est que vous énoncez ce que vous pensez avec des pièces d’assemblage, ce qui est plus rapide et facile. Pour bien comprendre cette relation, imaginez que vous ayez à faire un calcul mathématique « dans votre tête » comparé à faire ce même calcul sur une feuille de papier. Imaginez maintenant avoir à penser à un problème complexe comparé à le représenter avec des briques Lego où vous pouvez voir toutes les variables et leurs interactions. C’est de cette façon que les briques Lego font une différence.

 

Les briques Lego utilisées pour créer un modèle limitent aussi les risques de conflits. Lors des sessions d’idéation,  la rétroaction (négative ou constructive) donnée sur les idées des autres peut générer des conflits. Les commentaires émis verbalement peuvent être pris de façon personnelle (rejet, manque d’égard, de collaboration, etc.). Lors d’un atelier LSP, les questions et commentaires concernent le modèle créé, pas la personne.

En dépit du fait que cette méthode ait été développée par le Groupe Lego, il est important de comprendre que son succès réside dans le processus et non pas dans les briques qui, bien souvent, semblent être le centre d’attraction. La méthode LSP a donc peu de choses à voir avec les briques Lego.

Un manque Lego, une approche qui diffère nettement de la méthode LSP pour la créativité et la communication

Une expérience a été réalisée lors d’une séance de créativité en utilisant des briques Lego avec 120 étudiants de premier cycle universitaire de même niveau et orientation. Deux équipes ont été formées. Elles ont été invitées à créer un modèle spécifique (un avion par exemple) avec des briques Lego. La première équipe avait des briques Lego et un manuel expliquant comment faire le modèle dans le fond de leur boîte tandis que la seconde équipe n’avait que des briques dans leur boîte. Les résultats ont montré que le modèle fait par ces deux équipes étaient fort différents : les étudiants possédant le manuel avaient copié ou développé un modèle très similaire à celui décrit dans les instructions fournies tandis que l’autre groupe avait fait un modèle bien différent.

Principe LSP de base IV – N’utilisez pas un marteau pour défaire une vis

La méthode LSP, comme toute autre technique, a ses limites : elle est conçue à des fins spécifiques. Si vous êtes à la recherche d’une solution à un problème ou un besoin pour lequel tous les participants du groupe ont les connaissances nécessaires pour trouver la solution, vous avez besoin de faire de l’intégration. La méthode LSP peut vous être fort utile.

Comme décrit dans l’article précédent, la méthode LSP permet d’augmenter :

  • le niveau de la communication en réalisant les quatre principales composantes du principe LSP de base I – Changer la façon dont les gens communiquent;
  • augmenter la pensée créative générée avec les quatre principes du principe LSP de base II – Contexte et processus.

La méthode LSP peut faire une différence significative dans les groupes multidisciplinaires en :

  • ingénierie où l’idéation est nécessaire pour résoudre des problèmes complexes;
  • entrepreneuriat technologique, où l’idéation est nécessaire pour développer des modèles d’affaires ou pour faire des recherches qualitatives avec les clients.

Il est important de comprendre les principes de base de cette méthode pour savoir quand vous pouvez l’utiliser dans sa forme originale ou la combiner avec d’autres techniques (des outils ou des processus de créativité par exemple).

Principe LSP de base V – C’est comme une méthode scientifique

Dans une méthode scientifique, tout commence par un problème de recherche ou une analyse des besoins sous la forme d’une question ou d’un énoncé [7]. Pour résoudre un problème (ou répondre à un besoin), il vous faut définir le problème ou le besoin clairement et simplement, dans une question ou un énoncé qui sera compris de la même façon par vos collègues et clients.

Maintenant combinez tout cela : communication, contexte et  processus, briques, questions ouvertes et vous avez la méthode  LSP. Ce processus a été préalablement conçu pour être une technique qualitative; elle exige un facilitateur pour coordonner le processus. Elle fonctionne bien avec des petits groupes de 8 à 12 participants maximum. Des ateliers de plus de 1000 participants ont été développés avec un nombre adéquat d’animateurs.

Méthode LSP : ce que le futur nous réserve

Des recherches complémentaires sont nécessaires dans ce domaine. Avec l’avance dans les technologies de réalité virtuelle immersive, les recherches s’orientent vers un scénario où nous serons en mesure de développer des ateliers LSP synchrones avec des équipes ou des clients interculturels dans différents pays pour travailler ensemble à résoudre des problèmes d’ingénierie ou pour créer de nouvelles entreprises. Mais n’oubliez pas que tout repose sur une bonne communication.

Information additionnelle

Pour de plus amples informations sur le sujet de cet article, nous vous invitons à lire l’article de recherche suivant :

Panizzon Mateus et Mario Dubois (2015). Working Paper:The Engineering of Lego Serious Play Method: A guide to the Basic Principles for Technological Entrepreneurship Applications. École de technologie supérieure, Montréal, Programme de gestion de l’innovation, Novembre 16, 2015, pp. 1-5, PDF.