ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Mecademic, des robots portatifs de haute précision à prix abordables - Par : Jonathan Coulombe, Ilian Bonev, Philippe Jacome, Éric Boutet,

Mecademic, des robots portatifs de haute précision à prix abordables


Jonathan Coulombe
Jonathan Coulombe Profil de l'auteur(e)
Jonathan Coulombe est président-directeur général de Mecademic, une entreprise incubée au Centech. Il détient un baccalauréat en génie électrique de l’ÉTS. Il cumule 15 années d’expérience en fabrication et en conception mécanique.

Ilian Bonev
Ilian Bonev est professeur au Département de génie de la production automatisée de l’ÉTS. Ses intérêts de recherche portent sur la robotique de précision, les robots parallèles, la mécatronique, les systèmes haptiques et la commande.

Philippe Jacome
Philippe Jacome Profil de l'auteur(e)
Philippe Jacome est directeur financier chez Mecademic. Il détient un baccalauréat en administration des affaires de HEC Montréal et cumule 14 années d’expérience à titre de conseiller en gestion financière aux entreprises du Centech.

Éric Boutet
Éric Boutet est directeur technique de Mecademic. Il détient un baccalauréat en génie électrique de l’ÉTS et cumule cinq ans d’expérience en programmation de systèmes embarqués et en conception de circuits électroniques.
Programme : Génie électrique 

Fondée en 2013 au sein du Centech, l’incubateur de l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal, la compagnie Mecademic, spécialisée dans la création de robots manipulateurs portatifs, est déjà en phase de commercialisation et de développement de son offre de produits.

D’où vient Mecademic?

L’idée de la compagnie a conjointement germé dans l’esprit de Jonathan Coulombe, ingénieur diplômé en génie électrique de l’ÉTS actuellement en cours de maîtrise, et d’Ilian Bonev, professeur et chercheur en robotique à l’ÉTS. Le projet est initialement né de la nécessité pour le monde académique de pouvoir se procurer des robots industriels de petite taille à un coût moindre pour former les futurs professionnels amenés à travailler dans le domaine de la robotique en croissance. C’est ainsi qu’est né dans un premier temps le DexTAR, un robot pédagogique de type SCARA à trois axes et à double bras, coûtant 4 999 $ US, programmé à l’aide d’un logiciel de simulation et de programmation hors ligne, et qui permet l’enseignement des concepts de base en robotique.

DexTAR robot éducatif de type SCARA

Premier succès

L’équipe a ensuite développé le Meca500, le robot industriel à 6 axes le plus compact et précis existant sur le marché. Sa base intègre tout le système de contrôleurs, ce qui le rend totalement autonome, et le bras du robot est composé de pièces d’aluminium machinées, d’un système d’entraînement par engrenage et d’un moteur à courant direct sans balai. La vidéo explicitant le projet a été visionnée plus de 100 000 fois partout dans le monde.

Changement de stratégie commerciale

Fort du succès médiatique de ce deuxième robot, Mecademic a eu l’heureuse surprise de recevoir de nombreuses requêtes, provenant notamment de l’industrie (milieu médical, pharmaceutique, téléphonie, électronique, impression 3D, etc.), ce qui leur a révélé l’existence d’une véritable niche commerciale à pourvoir. Certains joueurs, comme ABB ou Fanuc, sont déjà présents mais ne proposent pas pour l’instant de produits aussi flexibles pouvant égaler les coûts proposés par la jeune entreprise montréalaise. En plus de leur attractivité financière, les robots développés par Mecademic, de types sériels ou parallèles, se démarquent par leur rapidité, une précision extrême et un poids et une taille réduits qui permettent une agilité et un bien meilleur accomplissement de tâches souvent exécutées par des machines surdimensionnées dans le domaine industriel.

Le futur de Mecademic

Vrai trésor d’ingénierie, la dernière version du Meca500 est le plus petit micro-robot industriel actuellement disponible sur le marché. Entièrement constitué d’aluminium, il ne pèse que 4.5 kg et coûte 17 000$ US.

20160427_164757_Richtone(HDR)

 

Démonstration d’une utilisation possible:

Un logiciel permet aux clients de simuler virtuellement  le robot dans leur propre environnement de travail. La première vente de ce robot a été conclue avec une entreprise montréalaise spécialisée dans la recherche en chirurgie vétérinaire.

Après 3 ans de résidence au Centech, Mecademic déménage prochainement dans ses propres bureaux dans le quartier Rosemont de Montréal. Adoptant une philosophie de développement local, ils prévoient produire eux-mêmes 80-90% du produit et sous-traiter le reste avec des fournisseurs. Aujourd’hui constituée de quatre associés, l’équipe comptera d’ici l’été 2016 huit employés à temps plein.

 

 

Jonathan Coulombe

Profil de l'auteur(e)

Jonathan Coulombe est président-directeur général de Mecademic, une entreprise incubée au Centech. Il détient un baccalauréat en génie électrique de l’ÉTS. Il cumule 15 années d’expérience en fabrication et en conception mécanique.

Programme : Génie électrique  Génie de la production automatisée 

Laboratoires de recherche : CoRo – Laboratoire de commande et de robotique 

Profil de l'auteur(e)

Ilian Bonev

Profil de l'auteur(e)

Ilian Bonev est professeur au Département de génie de la production automatisée de l’ÉTS. Ses intérêts de recherche portent sur la robotique de précision, les robots parallèles, la mécatronique, les systèmes haptiques et la commande.

Programme : Génie de la production automatisée 

Laboratoires de recherche : CoRo – Laboratoire de commande et de robotique 

Profil de l'auteur(e)

Philippe Jacome

Profil de l'auteur(e)

Philippe Jacome est directeur financier chez Mecademic. Il détient un baccalauréat en administration des affaires de HEC Montréal et cumule 14 années d’expérience à titre de conseiller en gestion financière aux entreprises du Centech.

Profil de l'auteur(e)

Éric Boutet

Profil de l'auteur(e)

Éric Boutet est directeur technique de Mecademic. Il détient un baccalauréat en génie électrique de l’ÉTS et cumule cinq ans d’expérience en programmation de systèmes embarqués et en conception de circuits électroniques.

Programme : Génie électrique 

Profil de l'auteur(e)


commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *