ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
Mandalab: living labs de l’innovation ouverte - Par : Monique Chartrand,

Mandalab: living labs de l’innovation ouverte


Monique Chartrand
Monique Chartrand Profil de l'auteur(e)
Monique Chartrand est la directrice générale de Communautique.

La  médiation en innovation

La nécessité pour les organisations (publiques, privées et citoyennes) d’innover ne date pas d’hier. Mais dans le monde d’aujourd’hui, caractérisée par sa volatilité, son incertitude, sa complexité et son ambiguïté, l’innovation a pris une place centrale pour développer de nouvelles solutions pour répondre à des enjeux toujours plus complexes. Si l’innovation a été traditionnellement associée au monde académique ou de la grande entreprise, depuis quelques années, nous assistons à un intérêt pour le citoyen comme moteur de l’innovation.
La nouvelle « Politique nationale de la recherche et de l’innovation 2014-2019 » reconnaît en ce sens les Living Labs comme nouveau pendant aux projets de recherche-action.

Le mouvement des Living Labs, structuré en 2006 avec la création du European Network of Living Labs (ENoLL), a entre autres amené une approche à la recherche en innovation où le processus d’innovation n’est plus seulement centré sur l’usager (“user-centered”), mais est porté par l’usager (“user-driven”). Pour que les usagers, et plus particulièrement les citoyens, puissent être porteur d’innovation, des processus, des lieux, des espaces et des outils peuvent les accompagner dans l’expression de leurs besoins, de leurs désirs afin qu’ils puissent mettre à profit leur créativité. Le numérique est vu comme un outil clé d’innovation technologique et sociale.

L’innovation se « démocratise » de plus en plus. Au Québec, cette réalité s’incarne depuis 2010 par une dizaine d’initiatives de type Living Lab. Également dans ce contexte, les tiers lieux viennent contribuer à cette logique de citoyens comme moteur de l’innovation. Les tiers lieux sont des espaces de participation citoyenne et économique qui agissent comme processeur de l’intelligence collective. Ils incluent à la fois les Fab Labs, les MediaLabs, les espaces de coworking, etc. Montréal, à l’image des autres villes créatives comme Barcelone, Amsterdam et Berlin, est le terreau d’une variété de ces tiers lieux. Devant le potentiel d’innovation de ces espaces, de nombreuses organisations publiques et privées cherchent à leur tour à se doter d’espaces innovants de participation citoyenne pour mieux travailler avec leurs usagers et les citoyens.

Résidence Imaginons nos Fab Labs au Parc Émile à Laval le 27 juin 2013

Résidence Imaginons nos Fab Labs au Parc Émile à Laval le 27 juin 2013

Ces organisations font toutefois face à un besoin: celui d’animer ces espaces et ces processus. Il ne suffit pas d’avoir un espace physique pour que les citoyens innovent. Il faut savoir inviter les citoyens, les accueillir, écouter leurs besoins, identifier leurs désirs, leur proposer des outils, etc. Dans bien des cas, il faut réactiver leur capacité de rêver, de s’exprimer. Il faut les outiller pour qu’ils puissent prendre leur rôle d’innovateur.

Le rôle de l’animateur de ces espaces innovants de participation citoyenne est clé. Plus qu’un animateur, cette ressource agit comme un médiateur en innovation citoyenne.

logoAfin de répondre à cette réalité, de par son expertise en encadrement et formation de multiplicateurs, Communautique développe dans son Laboratoire vivant, le Mandalab, un programme de médiation en innovation citoyenne (MIC). L’objectif du programme est de former des « codesigners », soit des individus qui sont capables de construire avec les citoyens de nouveaux projets, services, etc. par des méthodes de codesign, où les usagers/citoyens sont les moteurs de l’innovation.

Un programme de stages et de résidences qui vise à offrir à des publics variés – des étudiants et des finissants de niveau CEGEP ou universitaire, des professionnels, des artistes, des entrepreneurs – des opportunités de réaliser des projets d’innovation sociale, technologique et économique directement sur le terrain, au sein d’organisations publiques et privées.

Le programme agit comme un tissu de maillage entre les apprentis et les nouveaux praticiens qui cherchent à acquérir des compétences et/ou à mettre à profit leurs expériences dans des projets d’innovation sur le codesign citoyen et les organisations intéressées à explorer et adopter des pratiques leur permettant de se rapprocher de leurs citoyens et de les impliquer dans leurs projets.

Démarche de résidence Imaginons nos Fab Labs à la bibliothèque Raymond-Lévesque 26 juin 2013

Démarche de résidence Imaginons nos Fab Labs à la bibliothèque Raymond-Lévesque 26 juin 2013

Outillés de la méthode des résidences en codesign développée par le Mandalab et d’autres outils et méthodes inspirés de la pratique « Art of Hosting » et du « design thinking », les stagiaires et les résidents travaillent à mettre en place et à faciliter des activités de rencontre avec les citoyens pour créer avec ceux-ci des nouveaux projets alignés sur leurs besoins.

Patrick Dubé et Monique Chartrand présente « le Mandalab »:

La vidéo ci-dessous présente la démarche de codesign citoyen Imaginons Saint-Marc.« À quoi pourrait ressembler le site Saint-Marc transformé en espace ouvert aux citoyens, un lieu inspirant, inclusif et durable pour le quartier et la métropole? ». Le processus comprenait trois semaines d’activités citoyennes dans l’Église située au coeur du quartier Rosemont – La Petite-Patrie. Le projet a été développé par Mandalab, en partenariat avec percolab et Grisvert.

Afin de faire vivre et nourrir cette communauté de pratique en innovation ouverte, le programme réalise trois grands pans d’activités:

  • Recrutement et maillage: le Mandalab à travers son réseau de partenaires académiques et terrains fait le maillage entre les étudiants, finissants et professionnels qui cherchent des terrains de pratique et d’apprentissages et les organismes publics et privés qui cherchent à mettre sur pied des projets qui incluent les citoyens comme parties prenantes.
  • Formation et coaching: le Mandalab met en place une structure de formation et de coaching qui accompagne les stagiaires et les résidents tout au long de leur expérience au sein des organisations. Cette structure est basée sur la collaboration et l’apprentissage par les pairs.
  • Communauté et rayonnement: le Mandalab offre plusieurs activités et outils pour mobiliser, nourrir et faire rayonner la communauté de praticiens en codesign, incluant la tenue d’événements saisonniers de valorisation des projets et d’un forum ou réseau d’échange en ligne pour les praticiens.

Le programme s’inscrit dans la vision de Communautique de créer un véritable écosystème pour entreprendre ensemble.  L’intention est de mobiliser les habitants d’un territoire sur les enjeux de société où la participation citoyenne est la clé de l’innovation. Par sa communauté de pratique et les projets de codesign citoyen réalisés par celle-ci, le Mandalab vient directement augmenter les capacités de pratique en plus de venir intégrer ces nouvelles pratiques dans les organisations publiques et privées. Le Mandalab vise, dans un effet de multiplication, à former de véritables agents de changement social qui pourront diffuser une nouvelle vision de participation citoyenne et de nouvelles pratiques de collaboration au sein des organisations publiques et privées. Enfin, Communautique souhaite développer des outils et partenariats institutionnels pour appuyer le développement du programme.

L’article « Communautique : communication et TIC pour susciter la participation collective» paru dans Substance ÉTS le 30 septembre 2014, vous présente la vision et la mission de Communautique.

Nous vous invitons également à lire : L’échoFab, 1er Fab Lab Canadien homologué au MIT

monique_chartrand_02Monique Chartrand : Andragogue et gestionnaire, elle a oeuvré comme intervenante sociale de 1978 à 1990 avant d’occuper, depuis 1991, des rôles de gestion en Ontario et au Québec. Elle est à la direction générale de Communautique depuis 2002. Depuis 2008, elle a su initier une vaste démarche de prospective qui a positionné l’initiative du Mandalab. Elle est également co-initiatrice de Fab Labs Québec et d’échoFab, le 1er Fab Lab au Canada.

[accordion title= »Références » close= »1″]

https://www.facebook.com/Communautique

http://www.echofab.org/

http://www.communautique.qc.ca/

http://www.mandalab.cc/about-us/

[/accordion]

[accordion title= »Références des images » close= »1″]Images et vidéo, proviennent de Communautique [/accordion]

Monique Chartrand

Profil de l'auteur(e)

Monique Chartrand est la directrice générale de Communautique.

Profil de l'auteur(e)