ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
L’importance de préparer une équipe AVANT une session d’idéation - Par : Substance,

L’importance de préparer une équipe AVANT une session d’idéation


RÉSUMÉ:

La préparation des participants est une étape importante avant toute session d’idéation afin obtenir des idées créatives de qualité et en grand nombre. Cet article aborde les raisons qui justifient cette préparation et la manière de l’effectuer.

Introduction à la préparation d’une équipe

La préparation des participants avant une session d’idéation est l’un des PRÉALABLES LES PLUS IMPORTANTS pour obtenir de BONNES IDÉES, surtout si le temps dont vous disposez est limité pour créer et innover. Si vous être chanceux, vous avez à votre disposition une équipe :

  • diversifiée,
  • composée de participants qui se connaissent et se respectent,
  • habitués à travailler ensemble,
  • dont le leader est compétent et respecté,
    et qui s’assure de la participation et de la motivation de chacun ou sait comment motiver ceux qui ne le seraient pas,
  • dont les participants connaissent le style de créativité et l’expertise de chacun,
  • et savent discerner les moments où des risques doivent être pris de ceux où il faut les éviter,
  • qui œuvre dans un environnement de travail adéquat,
  • au sein d’une organisation qui sait comment offrir du soutien aux équipes créatives.

Si votre équipe de création ne possède pas TOUS CES ÉLÉMENTS, elle n’est tout simplement pas préparée. Vous prenez des risques à un mauvais moment et votre équipe ne sera pas aussi efficace qu’elle aurait dû l’être pour une session d’idéation. Avec de la chance, vous pourriez obtenir de bons résultats quand même. Toutefois, vous prenez des risques au mauvais moment. Pourquoi feriez-vous ça?

Tous les éléments mentionnés plus haut sont importants et pourraient faire l’objet d’un article à part entière, mais vous n’auriez peut-être pas le temps de les lire tous. Nous avons donc choisi vous présenter un seul article sommaire sur ce sujet.

teamwork

Voici les étapes à suivre pour préparer votre équipe.

1. Activités pour lier connaissance

Si les membres de votre équipe ne se connaissent pas, organisez des activités où ils pourront apprendre à mieux se connaître, à se faire confiance et à travailler ensemble. Si vous n’avez pas eu le temps de le faire avant une session d’idéation, amorcez la réunion par une activité de ce genre pour briser la glace.

2. Respect mutuel

Les participants doivent accepter les différences de chacun et la confrontation de leurs idées tout en maintenant un climat de RESPECT MUTUEL! C’est la façon dont les idées naissent! Vous aurez à l’expliquer aux membres de l’équipe. Sans confrontation des idées, votre équipe risque de passer à côté d’idées géniales. Si certains membres y voient une atteinte personnelle à la valeur de leurs idées, ils se retireront et votre équipe s’en trouvera diminuée.

3. Diversité de l’équipe

Afin de susciter la naissance d’idées créatives et de les confronter, les participants doivent avoir une expérience et des connaissances variées, provenir de communautés culturelles ou de milieux de travail divers, etc. Si la diversité est essentielle, elle peut aussi entraîner des problèmes de respect. Il est crucial d’expliquer aux participants les raisons de la diversification de l’équipe et l’importance de respecter cette différence.

https://www.youtube.com/watch?v=dboXbr7O3Eo

4. Travail d’équipe

Une équipe se définit comme un groupe de personnes qui interagissent afin d’atteindre un but commun, ce qui implique la distribution de tâches entre les membres et la convergence de leurs efforts [1]. Pour commencer, les membres de l’équipe doivent se connaître afin d’interagir les uns avec les autres. Si ce n’est pas le cas, vous devez remédier à la situation en organisant des activités qui permettront aux membres de faire plus ample connaissance. Tous doivent connaître le domaine d’expertise des autres membres et le genre de travail qu’ils effectuent. Tous doivent réaliser qu’ils ont été choisis pour travailler ensemble parce qu’ils sont différents et que cette différence enrichit la créativité. Les différences et la confrontation des idées doivent donc être encouragées dans le respect de tous.

La complémentarité des connaissances et de l’expertise est souhaitable à l’étape de la génération d’idées. Les participants doivent tenir compte de leur formation professionnelle respective qui, lorsque mise en commun, permet de trouver des idées originales [2].

Par la suite, la complémentarité des réseaux de relations de chacun des participants sera d’une grande utilité pour faire la promotion de la nouvelle idée.

5. Leadership

 Stobbeleir, de Clippeleer et Dewettinck mettent l’accent sur l’importance d’un leadership offrant du soutien (et non un leadership basé sur l’autorité) afin de favoriser la créativité des participants [2, 3, 4, 5, 6]. Méfiez-vous des leaders qui prennent TOUTE LA PLACE! Le cas échéant, il faut rencontrer la personne visée en privé pour régler rapidement le problème.

6. L’expertise de l’équipe

La raison ou le problème ayant nécessité l’implantation d’un processus d’idéation dictera aux dirigeants les habiletés requises au sein de l’équipe. Ils devront donc choisir des participants possédant les habiletés désirées. Ils se doivent de faire plus ample connaissance avec les participants et d’encourager la participation de ceux qui possèdent une grande étendue de connaissances, d’expérience et de relations. Les participants sont choisis parmi plusieurs sphères d’activités complémentaires [2].

Dans un processus de créativité, les connaissances du groupe (même si elles sont limitées) devraient être suffisantes pour résoudre le problème ou créer dans le domaine sélectionné pour innover. Si le groupe possède une trop grande expertise, le défi ne sera peut-être pas suffisant pour maintenir la motivation des membres. Si au contraire les connaissances sont insuffisantes, le manque d’expertise pourrait devenir le maillon faible de la chaîne [7].

7.  Style de créativité des participants

Le projet de recherche que nous avons mené entre 2007 et 2013 nous a fait conclure que la majorité des participants et des gestionnaires ne connaissent pas le style de créativité de leurs coéquipiers. Cette information est pourtant essentielle puisque les membres de l’équipe doivent être différents et complémentaires [8, 9, 10, 11]. Comme la créativité naît de la confrontation des idées, une équipe ne peut être composée de membres ayant une expérience professionnelle similaire. De la même façon, les membres doivent avoir des styles variés de créativité, d’où la nécessité de connaître le style de chacun afin de constituer une équipe complémentaire. En ce qui a trait à la créativité individuelle, la recherche suggère que ce sont les personnes qui remplissent les conditions suivantes qui sont les plus susceptibles d’actions créatives :

  1. Esprit créatif [2, 6, 12, 14];
  2. Absorption facile de l’information [14];
  3. Préférence pour une approche créative pour régler des problèmes [15, 16];
  4. Ouverture aux nouvelles expériences [2, 13];
  5. Autonomie et responsabilité [2].

La recherche met donc en lumière qu’une personne doit fait preuve d’autonomie afin de sortir des sentiers battus.

Certains chercheurs sont d’avis que les personnes introverties sont plus créatives que les personnes extraverties [17]. Par exemple, [18] dit que les personnes extraverties ne font qu’aider les employés à faire preuve de créativité. Ces chercheurs pensent que l’amalgame des deux types de personnalité, lors des processus de création, permettrait aux personnes introverties de générer des idées et aux personnes extraverties de convaincre les gestionnaires d’adopter ces idées [19, 20, 21].

Au moment de retenir les idées choisies, les personnes flexibles et axées sur les résultats prennent de l’importance; la créativité importe moins à cette étape [2, 4, 10, 11, 22].

8. La prise de risque

On doit prendre des risques lors d’une session d’idéation. Les participants ne devraient avoir aucune restriction jusqu’à la toute fin de la session. Il faut plusieurs idées folles pour parvenir à une bonne idée. Ces idées devront être raffinées afin de les étoffer et de les rendre moins risquées au moment du processus d’innovation.

9. La motivation du participant

On doit s’assurer de la motivation intrinsèque des participants à relever un défi de création par l’intérêt et la passion d’accomplir quelque chose, pour le plaisir et la satisfaction qu’ils en retireront [8, 23, 24, 25]. Aussi, ils doivent intégrer l’équipe, nourrir la camaraderie et participer en échangeant, en communiquant avec les autres tout en acceptant leurs différences. Pour ce qui est des motivations extrinsèques (venant de l’extérieur), telles que l’argent, les avis sont partagés. Certains rapportent qu’elles encouragent la créativité [26, 27], tandis que d’autres affirment qu’elles interfèrent dans le processus créatif [8, 23, 24, 25]. Notre conseil : à éviter si vous le pouvez.

10. L’environnement de travail

Selon [2], le seul facteur à respecter est l’isolement physique de l’équipe afin de lui permettre de se concentrer sur la session d’idéation. Tout le reste n’a que peu d’impact sur la créativité.

11. Soutien de l’organisation

Le soutien de l’organisation, tant au niveau de ses gestionnaires que de l’entreprise elle-même, peut permettre la mise en place d’un milieu de travail favorisant la créativité des employés [28, 29, 30, 31].

L’organisation peut favoriser la créativité de nombreuses manières [8, 32] :

  1. Ajouter des objectifs liés à la créativité au travail des employés;
  2. Encourager la collaboration, la communication et la persévérance dans la résolution de problèmes difficiles;
  3. S’assurer de l’échange d’information entre l’organisation et l’équipe, entre les membres de l’équipe et entre l’équipe et l’organisation; les trois éléments de la créativité s’en trouveront ainsi renforcés : l’expertise, la pensée créatrice et la motivation intrinsèque;
  4. S’assurer que tous les employés de l’organisation soutiennent le travail créatif des équipes de projet;
  5. Offrir aux membres des équipes de projet toute la collaboration dont ils ont besoin;
  6. Empêcher que les conflits et les problèmes organisationnels n’interfèrent avec le travail de création.

Conclusion

Lorsque nous avons commencé notre projet de recherche, nous croyions que les équipes devraient apprendre de nouvelles méthodes pour augmenter leur créativité lorsque le temps est limité. Nous savions que ces méthodes étaient mal utilisées en ce qui a trait à la créativité en équipe. En fait, les équipes ont besoin de bien plus que de nouvelles méthodes. Elles doivent se préparer avant d’amorcer toute session d’idéation (surtout quand elles sont courtes) pour demeurer compétitives dans le monde d’aujourd’hui.


Domaines d'expertise :

Gestion de l'innovation