ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
LEGO SERIOUS PLAY : pour améliorer la communication et l’échange d’idées - Par : Mateus Panizzon,

LEGO SERIOUS PLAY : pour améliorer la communication et l’échange d’idées


RÉSUMÉ:

Les briques Lego peuvent être beaucoup plus qu'un jeu d'enfant : elles peuvent être utilisées par des adultes pour communiquer des idées lors de séances d'idéation pour ainsi accélérer et améliorer la qualité du processus d'idéation et bien plus encore. La méthode utilisée mondialement se nomme LEGO© SERIOUS PLAY© (LSP). Cet article vous aidera à comprendre comment utiliser la méthode LSP et ce que vous pouvez faire avec ces fameuses briques Lego.

Introduction

La méthode LEGO SERIOUS PLAY  est utilisée depuis 2010 dans le monde entier par des consultants et universitaires pour faire en équipe de la pensée créative et de la résolution créative de problèmes [1]. Cette méthode a évolué avec l’aide d’une communauté importante d’animateurs, du coaching à la création d’équipes, du développement de nouveaux produits à la planification stratégique et, depuis peu, pour créer des modèles d’affaires. Elle reçoit l’attention et l’intérêt de la communauté universitaire et d’affaires [2]. Cependant, quelle est la véritable essence de cette méthode et comment peut-elle être appliquée à l’entrepreneuriat technologique?

LSP large groups

LEGO SERIOUS PLAY : une session de créativité LSP de trois heures avec environ 600 participants!

La méthode LEGO SERIOUS PLAY se distingue nettement de l’utilisation de briques Lego pour amuser les enfants. Notre analyse permettra de comprendre les facteurs clés pour le succès d’un atelier LSP, la structure derrière le processus de base et les raisons pour lesquelles vous devriez envisager d’adopter cette méthode dans vos projets d’ingénierie ou d’entrepreneuriat, dans sa méthode originale ou selon une approche hybride combinée avec d’autres techniques pour vos sessions d’idéation, la génération de modèles d’affaires et plus encore.

Les cinq principes de base suivants permettent de comprendre l’efficacité de la méthode LEGO SERIOUS PLAY (LSP) :

  • Principe de base LSP I – Changer la façon dont les gens communiquent
  • Principe de base LSP II – Contexte et processus
  • Principe de base LSP III – Les briques
  • Principe de base LSP IV – N’utilisez pas un marteau pour défaire une vis
  • Principe de base LSP V – C’est comme une méthode scientifique

Dans ce premier article, nous vous expliquerons les principes de base LSP I et II. Le second article vous présentera les principes de base LSP III, IV et V.

Principe de base LSP I – Changer la façon dont les gens communiquent

Dans les processus comme dans le développement de nouveaux produits, la construction stratégique ou la création d’équipe, vous retrouverez un groupe de personnes qui discutent ensemble; cette communication se produit habituellement lors de rencontres de travail traditionnelles. Lors de ces rencontres, quatre dimensions principales sont mises en évidence (voir le tableau ci-dessous); la méthode LSP se distingue vraiment dans ces éléments :

* La dimension «Rapport » signifie pour la méthode LSP créer de l'empathie avec les autres pour établir une bonne communication.

* La dimension «Rapport » signifie pour la méthode LSP créer de l’empathie avec les autres pour établir une bonne communication.

Donc, avec ces facteurs, nous pouvons comprendre que le niveau de communication d’une réunion peut être expliqué par :

Communication = Rapport x Participation x Compréhension x Message

ou C = R x P X Co x M

Cette équation signifie que lorsque le niveau de :

  1. La méthode LEGO SERIOUS PLAY : une façon différente de faire usage des briques Lego pour la créativité et la communicationrapport (R) est nul, il n’y a pas d’empathie et les résultats de la communication sont compromis;
  2. participation (P) est nul, il n’y a pas de génération d’idées et les résultats de la communication sont compromis;
  3. compréhension (Co) est nul, cela peut conduire à des conflits et les résultats de la communication sont compromis;
  4. message (M) est nul, cela signifie que les gens ne sont pas en mesure d’exprimer correctement ou à temps le message et les résultats de la communication sont compromis.

Par conséquent, la méthode LSP agit sur ces quatre dimensions de la communication, augmentant de ce fait le niveau de la qualité et les extrants résultant de ce niveau accru de communication lors des réunions.

Lors des ateliers LSP, les modèles développés représentent des métaphores élaborées rapidement et non pas une représentation détaillée de l’idée présentée. De ce fait, le niveau de communication des messages est rapide et efficace. Une personne peut représenter une idée avec deux briques seulement; ce sera assez pour que le groupe comprenne sa contribution.

Principe de base LSP II – Contexte et processus

Puisque la communication est au cœur de la méthode LSP, il est important de saisir qu’à des fins d’idéation, d’autres composants ont été ajoutés [1]. Un atelier LSP commence par une phase d’échauffement qui peut être organisée en prenant quatre à six défis. Tous ces défis respectent la méthode LSP (question ouverte, construire le modèle, partager, refléter). Après la phase d’échauffement, un cadre de sept techniques, du modèle individuel à des scénarios « qu’est-ce qui se passerait si » jusqu’à des situations plus complexes, peut être déployé progressivement selon le but de l’atelier pour une durée de deux heures, voire de deux jours ou plus.

De jeunes adultes qui apprennent à communiquer et à améliorer leur processus d'idéation avec la méthode LEGO SERIOUS PLAY

En plus de cette phase de communication, la méthode LSP adopte une série de quatre principes pour fournir un environnement différencié pour la pensée créative :

  1. État des flux : l’atelier est structuré pour évoluer d’activités simples à complexes, augmentant le niveau de difficulté selon les compétences des participants. Cette stratégie assure l’engagement et la motivation qui conduisent à une meilleure génération d’idées, car nous avons tendance à être moins créatif et blasé si le défi est trop simple [3]. Le rythme de travail (le flux) va s’accroître avec l’expérience acquise;
  2. Constructivisme : l’atelier fournit l’occasion aux personnes de matérialiser quelque chose et cela est une composante majeure de l’apprentissage. Voilà pourquoi le fait de bâtir est un élément central du processus qui facilite la pensée créative [4];
  3. Jeux, histoires racontées et imagination : puisque l’atelier se réalise en utilisant des questions ouvertes et la pensée imaginative pour créer le modèle, l’expérience des quatre phases du processus LSP induit un environnement de jeu sérieux, se reflétant dans la charge émotionnelle de l’atelier et la création de liens sociaux des participants [5];
  4. Métaphores : l’utilisation de métaphores fournit un langage commun conduisant à la création et la compréhension, ce qui est important pour la combinaison des idées dans la pensée créative [6].

Le prochain article vous présentera les principes de base suivants :

  • Principe de base LSP III – Les briques
  • Principe de base LSP IV – N’utilisez pas un marteau pour défaire une vis
  • Principe de base LSP V – C’est comme une méthode scientifique

Information additionnelle

Pour de plus amples informations sur le sujet de cet article, nous vous invitons à lire l’article de recherche suivant :

Panizzon Mateus et Mario Dubois (2015). White Paper:The Engineering of Lego Serious Play Method: A guide to the Basic Principles for Technological Entrepreneurship Applications. École de technologie supérieure, Montréal, Programme de gestion de l’innovation, Novembre 16, 2015, pp. 1-5, PDF.