ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
L’identifiant ORCID pour aider à gérer l’identité numérique d’un chercheur - Par : Held Barbosa De Souza, Judith Boissonneault,

L’identifiant ORCID pour aider à gérer l’identité numérique d’un chercheur


Held Barbosa De Souza
Held Barbosa De Souza Profil de l'auteur(e)
Held Barbosa de Souza est bibliothécaire à l’ÉTS. Titulaire d’une maîtrise de recherche en Sciences de l’information de l’Université de Montréal, son mémoire a porté sur la contribution des postdoctorants à l’avancement des connaissances.

Judith Boissonneault
Judith Boissonneault Profil de l'auteur(e)
MLIS, est bibliothécaire à l’ÉTS. Elle s’intéresse entre autres aux questions relatives à la communication savante.

Une recherche avec votre nom de chercheur sur la toile retourne une liste de résultats pas toujours convaincante?  Vos publications indexées dans les principaux répertoires de revues se retrouvent dans plus d’un profil de chercheur?  On vous assigne des articles dont vous n’êtes pas l’auteur, ou certains des articles qui devraient se trouver dans votre profil sont absents?  Que votre réputation de chercheur soit à construire ou que votre statut d’expert soit déjà bien établi, la capacité de repérer vos contributions à la recherche rapidement et sans ambiguïté peut faire toute la différence.  D’une part, vous projetez l’image d’un chercheur organisé et à son affaire et d’autre part, vous facilitez la tâche à quiconque s’intéresse à votre production scientifique.

Il existe plusieurs plateformes et médias sociaux scientifiques qui offrent aux chercheurs la possibilité de créer leur profil personnalisé.  Bien géré, ce type de profil augmente la visibilité de des travaux de recherche et, ce faisant, contribue à augmenter leur taux de citations.  Entre vos activités de recherche et vos tâches d’enseignement, vous désirez limiter le temps investi dans la création et la gestion d’un profil de chercheur en ligne? L’inscription au registre ORCID peut être une bonne option pour vous.

ORCID

Le Open Researcher and Contributor ID (ORCID) est un identifiant unique qu’on associe à un chercheur pour aider à ce que lui soient assignées les bonnes publications. ORCID a été lancé en 2012 et le registre compte aujourd’hui un peu plus de 3 500 000 identifiants actifs. Une percée qui s’explique en partie par le fait que de plus en plus d’établissements, d’organismes subventionnaires ou d’éditeurs le requièrent.  C’est entre autres le cas de l’Institute of Electrical & Electronics Engineers (IEEE), l’éditeur qui publie à lui seul environ le quart des revues dans lesquelles les chercheurs de l’ÉTS ont déjà publié[i].   Dans cet établissement, un peu plus de la moitié des professeurs se sont inscrits au registre ORCID, tel qu’indiqué dans le graphique ci-dessous :

Professeurs de l'ÉTS inscrit au profil ORCID

Les avantages d’avoir un identifiant ORCID

Être constant dans la manière d’écrire le nom d’un auteur facilite le repérage de l’ensemble des documents publiés en carrière, mais une telle constance est difficile à garantir.  Les chercheurs qui ont un nom composé, un deuxième prénom, un nom de famille composé ou modifié en raison d’un mariage ou d’un divorce s’exposent à ce que l’on indexe leur nom de bien des manières différentes. Ceux qui partagent des noms similaires ou identiques sont plus sujets à des erreurs d’attribution.

L'ORCID aide à bien assigner les publications

– Qu’est que tu fais?

– Je publie mon premier article et je dois choisir mon nom d’auteur. Est-ce que je devrais mettre mon deuxième prénom? Ou juste l’initiale? Un deuxième nom de famille? C’est le nom sous lequel je serai connu dans tous les livres d’histoire. Si je ne choisis pas un nom unique, on pourrait me confondre avec un autre auteur!

– Est-ce que ça n’améliorerait pas ton facteur d’impact?

– Je choisis « Jean Tremblay »! (traduction libre)

Trêve de plaisanterie, il est dans l’intérêt du chercheur qu’on puisse facilement le distinguer de ses pairs. S’identifier à l’aide d’un code unique diminue les risques d’erreur d’attribution des publications et facilite le repérage de vos contributions à la recherche.  Vous pouvez obtenir votre identifiant ORCID gratuitement en vous inscrivant sur le site de l’organisme.

Le profil ORCID

Votre identifiant ORCID est lié à votre profil ORCID, un dossier dans lequel vous pourrez indiquer des informations sur vous et auquel vous pourrez joindre la liste de vos publications.  Les répertoires de revues Scopus et Web of Science proposent leurs propres identifiants et il est possible de regrouper par auteur les documents parus dans les revues indexées.  Il s’agit principalement d’articles ou d’actes de conférences.  Votre profil ORCID se veut plus inclusif : il vous est possible d’y ajouter l’ensemble de vos documents publiés, peu importe la revue, ainsi que vos contributions à la recherche qui n’ont jamais été publiés (présentations, ensembles de données de recherche, graphiques, etc.).   Cela vous permet de livrer un portrait plus représentatif de vos activités de recherche, surtout si vous publiez majoritairement dans des revues non indexées dans les principaux répertoires de revues, ou si votre contribution à l’avancement de la recherche se présente sous toute autre forme que l’article scientifique.  Vous pouvez également lié votre identifiant ORCID à votre ResearcherID ainsi qu’à votre identifiant Scopus. Cela peut contribuer à ce que l’information disponible dans vos différents profils soit plus fiable.

Vous pouvez utiliser votre profil ORCID pour diffuser vos réalisations à l’ensemble des internautes, ou n’octroyer les droits d’accès qu’à un public restreint.  Pour ce faire, vous n’avez qu’à modifier vos préférences de confidentialité.

Le partage de métadonnées

Depuis ses débuts, la communauté ORCID travaille de concert avec ses partenaires pour faciliter la communication entre les systèmes. Améliorer la qualité de l’information consignée en simplifiant les flux de travail est l’un des défis que la communauté ORCID s’est donnés.

Il vous est possible d’autoriser des organisations membres d’ORCID à accéder aux informations de votre profil, ou même à l’alimenter. Faites-vous aider par la  mise à jour automatique pour ne pas avoir à saisir au clavier les données relatives à chacune de vos publications.  Crossref et Datacite sont des agences d’attribution de l’identifiant DOI (Digital Object Identifier).  Les éditeurs membres de l’une ou l’autre de ces agences leur transmettent les métadonnées des articles qu’ils publient afin que leur soit assigné un DOI.  L’inclusion des identifiants ORCID des auteurs dans les métadonnées entraîne l’envoi de la part de Crossref ou Datacite d’un courriel à chacun des titulaires de ces identifiants afin de leur demander la permission d’ajouter cette nouvelle publication à leur liste de documents dans leur profil ORCID. Donc, même si l’éditeur ne l’exige pas, vous pouvez lui transmettre votre identifiant ORCID. Cela pourrait vous épargner la tâche d’entrer manuellement les données des articles et simplifier la gestion de votre profil.

 

Professeurs de l’ÉTS :
saviez-vous qu’
Espace ÉTS est la vitrine des contributions à la recherche de l’ÉTS où vous trouvez la liste de vos publications?

Vous pouvez utiliser Espace ÉTS pour exporter votre liste de publications dans différents formats supportés par la majorité des systèmes, et vous pouvez aussi envoyer des informations manquantes à la bibliothèque pour la mise à jour.

 

Il existe d’autres moyens que la plateforme ORCID pour diffuser votre profil de chercheur en ligne. Pour plus d’information à ce sujet, consultez notre guide thématique Partage et valorisation de la recherche ou communiquez avec votre bibliothécaire spécialisée en bibliométrie.

[i] Selon les données de Scopus, janvier 2017.

Held Barbosa De Souza

Profil de l'auteur(e)

Held Barbosa de Souza est bibliothécaire à l’ÉTS. Titulaire d’une maîtrise de recherche en Sciences de l’information de l’Université de Montréal, son mémoire a porté sur la contribution des postdoctorants à l’avancement des connaissances.

Profil de l'auteur(e)

Judith Boissonneault

Profil de l'auteur(e)

MLIS, est bibliothécaire à l’ÉTS. Elle s’in