ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE
ET INNOVATION DE L'ÉTS
ÉchoFab : l’histoire du 1er Fab Lab MIT canadien - Par : Marc-Olivier Ducharme, Monique Chartrand,

ÉchoFab : l’histoire du 1er Fab Lab MIT canadien


Marc-Olivier Ducharme
Marc-Olivier Ducharme Profil de l'auteur(e)
Marc-Olivier Ducharme est chargé de projets pour le fab lab échoFab.

Monique Chartrand
Monique Chartrand Profil de l'auteur(e)
Monique Chartrand est la directrice générale de Communautique.

note3

Saviez-vous que c’est à Montréal que le premier Fab Lab MIT canadien appelé échoFab a été inauguré en 2011? Cet article vous raconte l’histoire des « fabuleux laboratoires » devenus les Fab Labs qui permettent à pratiquement n’importe qui (ou presque) de faire (presque) n’importe quoi!

____________________________________

Quelle serait votre réaction si vous découvriez une machine qui pourrait faire n’importe quoi avec pour seule matière première de l’air?

echofabBien sûr, c’est de la science-fiction : cette curieuse machine est un « réplicateur » imaginé pour la série télé Star Trek. Mais si nous vous disions que vous pourriez fabriquer (presque) n’importe quoi dans un lieu donné, est-ce que vous diriez aussi que c’est de la science-fiction?

Eh bien non! Si c’était de la science-fiction il y a vingt ans, c’est tout à fait réel maintenant. Bienvenue dans le monde des Fab Labs : bienvenue à échoFab, le premier Fab Lab canadien accrédité par MIT!

Fab Lab : la naissance

MIT logo250aÀ l’origine de ce grand bouleversement, il y a eu une toute première machine-outil manœuvrée non plus par un humain, mais par un ordinateur. En 1952, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont branché un prototype d’ordinateurs à une fraiseuse créant ainsi la première machine-outil activée par ordinateur [1]. C’est là que tout a commencé. En 1952, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT), ont branché un prototype d’ordinateurs à une fraiseuse créant ainsi la première machine-outil commandée par ordinateur [1]. C’est là que tout a commencé. En 1998, le professeur Neil Gershenfeld du MIT a conçu et offert le cours MAS.863 intitulé How To Make (Almost) Anything (Comment faire [presque] n’importe quoi). Dans ce cours du célèbre MIT Media Lab, le professeur Gershenfeld voulait montrer à des étudiants possédant une bonne base technique comment utiliser d’immenses machines-outils industrielles complexes pour fabriquer des produits. À sa grande surprise, il se retrouva avec plus d’une centaine d’étudiants inscrits à son cours dont plusieurs n’avaient aucune base technique : des artistes, architectes, designers, etc., qui voulaient absolument suivre son cours.

Lors d’une entrevue réalisée en 2013 pourMit_medialab_logo la chaîne d’information en continue CNN, le professeur Gershenfeld expliquait que « ces étudiants répondaient à une question que je ne leur avais pas posée : à quoi sert la fabrication numérique? Ils ne voulaient pas fabriquer des produits qu’on peut acheter dans un magasin, mais plutôt des produits qu’il n’est pas possible d’acheter dans un magasin : des produits personnalisés ». Ce cours donna rapidement naissance à un second cours appelé How to Make Something That Makes (almost) Anything (Comment faire quelque chose qui permet de faire [presque] n’importe quoi) qui a permis de fabriquer les outils et la technologie retrouvés dans les Fab Labs  d’aujourd’hui.

En 2001, le professeur Gershenfeld devint directeur du MIT’s Center for Bits and Atoms (CBA) avec l’aide financière du National Science Foundation (NSF). Ce centre a pour but d’étudier les frontières entre les sciences informatiques et les sciences physiques. En 2003, le CBA décida de s’investir dans un projet de sensibilisation, mais au lieu de décrire ce qu’ils faisaient, ils décidèrent à la place de fournir les outils et le matériel pour que les gens fassent comme eux. Ils assemblèrent un kit « d’une valeur d’environ 50 000 $ en équipement (dont un laser, une petite et une grande fraiseuse tous commandés numériquement, et une imprimante 3D) et 20 000 $ de matériel (dont des pièces de moulage, de et de matériel pour produire des composants électroniques). Tous ces outils étaient reliés à des logiciels personnalisés » [1]. Ces trousses de laboratoires de fabrication ou autrement dit, de « fabuleux laboratoires » devinrent les Fab Labs. Ces machines simples à utiliser permettent à n’importe qui (ou presque) de les utiliser pour fabriquer (presque) n’importe quoi.

Il existe même des Fab Labs pour les enfants!

La reconnaissance Fab Lab de MIT (CBA) attribuée à échoFab

Le programme Fab Lab a débuté par une collaboration entre le Grassroots Invention Group et le Center for Bits and Atoms (CBA) au Media Lab du MIT avec une subvention de la NSF en 2001. La Fab Foundation a été créée le février 2009 pour faciliter et soutenir la croissance d’un réseau Fab Lab international par le développement de fondations et d’organisations régionales Fab Labs. La Fab Foundation est un organisme à but non lucratif américain provenant du Center for Bits and Atoms de MIT. En 2011, l’organisme Communautique de Montréal a créé échoFab, le premier Fab Lab MIT canadien reconnu par la Fab Foundation sous la supervision du professeur Neil Gershenfeld de MIT. L’échoFab est également membre de l’Association internationale des Fab Labs.

En 2013, échoFab emménageait au Carrefour d’innovation INGO, au cœur du Quartier de l’innovation de Montréal. L’échoFab devient partenaire de l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal, l’université formant le plus d’ingénieurs professionnels au Canada.

echofab1

En 2015, deux responsables d’échoFab complètent la formation Fab Academy enseignée par le professeur Neil Gershenfeld de MIT. Le Fab Academy est un campus réparti à travers le monde utilisant les Fab Labs comme des salles de classe et des bibliothèques pour acquérir un nouveau type de connaissances techniques.

 L’avenir des Fab Labs

Un jour, et ce jour approche selon Neil Gershenfeld, nous assemblerons des produits par couches d’atomes. Ce jour-là, nous aurons pour ainsi dire inventé le fameux réplicateur. Mais d’ici là, nous vous invitons à venir nous voir à échoFab pour que vous aussi, vous puissiez fabriquer n’importe quoi (ou presque).

 

Autres articles d’intérêt sur ce sujet

Qu’adviendra-t-il de nos aînés à l’avenir et de nous lorsque nous deviendrons des aînés? Le projet Matière Grise de…

 

« Avant tout les Fab Labs visent à apporter aux individus et aux communautés les connaissances nécessaires à la prise…

08/10/2014  Par Monique Chartrand
 .